27 mars 2017 1 27 /03 /mars /2017 17:49

...

 

Quatrième de couverture :
Clémentine est un peu perdue et cherche des réponses à ses doutes existentiels. Heureusement, la vie réserve toujours des surprises à ceux qui sont prêts à les recevoir.
De rencontre insolites en histoires de sagesse, qui sait si Clémentine n'a tout simplement pas trouvé son chemin vers le bonheur...

 

Mon avis : 
Quelle jolie BD ! avec des dessins tout doux, des personnages tout tendres, tout bienveillants, des couleurs dans les bruns, verts, très nature.

Cette BD est dans l'air du temps avec le thème du bonheur et le chemin qui peut nous y mener.

Cette belle histoire est parsemée de petits contes zen et même si j'en connaissais déjà une bonne moité j'ai aimé les relire.

Une très belle découverte !


 

BD prêtée par une amie
Merci Florence !

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 17:39

...

 

Quatrième de couverture :
«Tu l'as laissée mourir...»

Le soir de Noël, Christine Steinmeyer, animatrice radio à Toulouse, trouve dans sa boîte aux lettres le courrier d'une femme qui annonce son suicide. Elle est convaincue que le message ne lui est pas destiné. Erreur ? Canular ? Quand le lendemain, en direct, un auditeur l'accuse de n'avoir pas réagi, il n'est plus question de malentendu. Et bientôt, les insultes, les menaces, puis les incidents se multiplient, comme si quelqu'un cherchait à prendre le contrôle de son existence. Tout ce qui faisait tenir Christine debout s'effondre. Avant que l'horreur fasse irruption.

Dans les ténèbres qui s'emparent de sa vie, la seule lueur d'espoir pourrait bien venir d'un certain Martin Servaz.

 

Mon avis : 
Cela faisait un petit moment que je n'avais pas lu un bon gros thriller, celui-ci contient environ 700 pages dans sa version poche.

Nous sommes dans un opéra, les titres musicaux des chapitres participent aux trois actes de ce roman et Bernard Minier en est le chef d'orchestre.

Christine, reçoit une lettre bizarre, et cela va être le commencement d'un enfer, elle va être prise dans un engrenage, et le lecteur aussi !

Le lecteur retrouve Martin Servaz, l'enquêteur de Glacé (ici)  et Le Cercle (ici) dont j'avoue avoir oublié l'histoire...

L'auteur malmène ses personnages et jusqu'au bout on ne sait pas qui va s'en sortir... ou pas.

J'ai aussi aimé découvrir le monde des astronautes, de la recherche spatiale en France et en Russie.

Durant cette lecture j'ai vécu une expérience particulière puisqu'une centaine de pages avant la fin j'ai rencontré l'auteur au festival Rue des livres à Rennes (ici).
Il m'a raconté une anecdote sur l'un des personnages et m'a promis que j'aurai encore des surprises. C'était intéressant d'apprendre de sa bouche que certains faits qu'ils pensaient fictifs se sont révélés en partie réels.

Après cette rencontre j'avais très envie de dévorer le dernier acte de cet opéra ce qui fut chose faite dès le lendemain matin car notre chat m'a réveillée bien trop tôt et je n'ai pas réussi à me rendormir (sale bête ;-) )

Je vais attendre que Nuit sorte en poche pour retrouver Martin Servaz dans une nouvelle aventure.

 

Livre issu de ma

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 17:51

...

 

Quatrième de couverture :
Rappeuse afghane ou astronaute, reine des bandits ou volcanologue, inventrice ou journaliste d'investigation, les Culottées ne renoncent jamais.

Quinze nouveaux portraits de femmes qui ont bravé tous les obstacles pour mener la vie de leur choix.

Mon avis : 
Eh oui j'ai commencé par le tome 2 sur le conseil d'un bibliothécaire bien intentionné ! Aucune importance puisque cette BD contient 15 portraits de femmes, cela peut se lire dans le désordre et je sais déjà que j'emprunterai aussi le tome 1.

Ces femmes ont du caractère et de sacrés tempéraments parfois au péril de leur vie d'ailleurs. Dans certains pays et/ou à certaines époques il n'est pas facile et même très compliqué de pouvoir exprimer son talent, sa passion, sa volonté.

J'ai aimé découvrir des portraits de femmes que je ne connaissais pas du tout et d'autres d'en j'avais déjà entendu parler.
A la fin de chaque histoire j'allais voir sur internet à quoi la femme de l'histoire ressemblait. Et j'avoue que les dessins de Pénélope Bagieu sont très ressemblants.

Une belle BD, intéressante, avec des portraits certes rapides mais très instructifs.

 

BD empruntée à la

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
25 février 2017 6 25 /02 /février /2017 16:50

...

 

Résumé : 
L'Amérique, Jende Jonga en a rêvé, pour lui et sa famille. Quitter le Cameroun, changer de vie, devenir quelqu'un. Ce rêve, Jende le touche du doigt en décrochant un job inespéré : chauffeur pour un riche banquier de la Lehman Brothers. Au fil des trajets, entre le clandestin de Harlem et le big boss, va se nouer une complicité faite de pudeur et de non-dits.
Mais nous sommes en 2007, la crise des subprimes vient d'éclater. Jende l'ignore encore : en Amérique, il n'y a guère de place pour les rêveurs...
Drôle et poignante, l'histoire d'une famille camerounaise émigrée à New York. Porté par une écriture à la fraîcheur et à l'énergie exceptionnelles, un roman sur le choc des cultures, les désenchantements de l'exil et les mirages de l'intégration. Un pur joyau, par une des nouvelles voix afropolitaines les plus excitantes du moment.

Mon avis : 
Je viens de découvrir l'un des premiers titres reçus pour le prix Audiolib 2017 et je suis ravie car cela commence très bien.

Le lecteur est excellent, je l'avais déjà découvert ici et ici. Il est très fort pour faire les différentes voix et même celles avec des intonations africaines. Il me faisait sourire à chaque fois qu'il disait "Papa God ! ".

Jende et sa femme Neny (je n'en connais pas l'orthographe, c'est un des problèmes du livre audio) sont camerounais (comme l'auteur d'ailleurs), ils habitent maintenant Harlem. L'Amérique est comme le Graal pour eux mais ils n'ont pas de papiers officiels alors que leur désir le plus cher et de faire leur vie dans cette Amérique tant convoitée.

Jende trouve un travail de chauffeur tandis que sa femme étudie pour devenir pharmacienne tout en travaillant. Ils ont un petit garçon de six ans.

L'auteur décrit certainement ce qu'elle a elle même vécu ou ressenti car elle est venue aux Etats Unis pour ses études, elle y vit encore.

Un très beau roman sur les difficultés d'intégration, de régularisation des papiers.
Jende a pourtant un travail mais il n'est pas sûr de pouvoir rester, la situation est compliquée.

J'ai vraiment eu l'impression de vivre une tranche de vie à leurs côtés, j'ai appris à les connaître et à les aimer, cette famille est très attachante. On les suit dans leurs bonheurs et leurs difficultés. 
On voit aussi le contraste avec la famille dans laquelle travaille Jende, leurs difficultés qui ne sont bien sûr pas du tout les mêmes.

Un très très beau roman dont la version audio est vraiment très chouette.

L'avis de Valérie (ici)

Prix Audiolib 2017

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
10 février 2017 5 10 /02 /février /2017 20:00

...

 

Quatrième de couverture : 
Bien sûr, dit comme ça, ça peut paraître sinistre, mais à quarante-cinq ans c'est ma meilleure option. Ce n'est pas comme si je faisais des malheureux autour de moi. Comme si j'abandonnais mari et enfants. Je n'ai ni chien ni chat. Même pas un perroquet pour me pleurer.
Et puis ça me laisse deux mois pour faire connaissance avec mon vrai moi.
Deux mois c'est court. Ou long, ça dépend de ce qui se passe, en fait.

Tour à tour hilarant et émouvant, Joyeux suicide et bonne année ! est un antidote à la solitude, un hymne à la vie raconté avec finesse et impertinence par Sophie de Villenoisy.

Mon avis : 
Comment écrire un livre sympa avec une femme triste de 45 ans, célibataire endurcie, coincée, seule et qui pense au suicide ?  Il suffit de confier cette tâche à Sophie de Villenoisy.

Sylvie envisage le pire pour Noël et pourtant ce livre et léger et même drôle, j'ai ri au moins trois fois et pourtant je suis souvent hermétique à l'humour dans les romans.

Une rencontre va lui permettre d'aller à l'encontre de ses habitudes mais est ce que cela sera suffisant pour lui faire changer d'avis ? Va-t-elle reprendre goût à la vie ? 

J'ai passé un très bon moment avec ce roman pétillant alors que le titre me laissait plutôt sceptique.

 

Livre du club de lecture
avec mes copines

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
30 janvier 2017 1 30 /01 /janvier /2017 18:38

...

 

Quatrième de couverture :
Me faire sauver la vie est l'aventure la plus extraordinaire que j'aie jamais vécue.

« Ce livre est le vaisseau spécial que j'ai dû me confectionner pour survivre à ma propre guerre des étoiles. Panne sèche de moelle osseuse. Bug biologique, risque de crash imminent.

Quand la réalité dépasse la (science-fiction), cela donne des rencontres fantastiques, des déceptions intersidérales et des révélations éblouissantes. Une histoire d'amour aussi.

Ce journal est un duel de western avec moi-même où je n'ai rien eu à inventer. Si ce n'est le moyen de plonger en apnée dans les profondeurs de mon coeur. »

 

Mon avis : 
Mathias Malzieu nous raconte ici son combat contre la maladie, il joue avec les mots de façon très poétique mais aussi très réaliste.
"Le vampire qui suce mes globules n'est autre que moi-même. (..) Un bug... Je me suis fait hacker le système immunitaire, du coup je m'autodétruis. Je suis mon propre cancer." p. 34

Certains actes médicaux sont très violents et comme il le dit "il y a plus de mal que de peur".

Malgré les saignements intempestifs et la fatigue il fait preuve d'une énergie incroyable.
 "Je tente de garder un stock de joie au creux de ma nuit." p.53

Cette maladie arrive pile au moment de la sortie du film tiré de son livre "La mécanique du cœur", il négocie un délai pour entrer en chambre stérile, il veut participer le plus possible à ce évènement tant attendu.
 
"La maladie ne prend ni week-ends ni vacances, c'est du vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept mais je crois pouvoir le dire le plus calmement possible, je suis heureux." p.154

Ce livre n'est pas triste malgré une histoire difficile, il est rempli d'espoir.
  "Mon radeau part à vau-l'eau, dérivant vers des contrées obscures qui m'étaient jusqu'alors inconnues. Ici, il faut être expert en espoir pour en débusquer la moindre particule." p. 195

Mathias Malzieu rend un bel hommage à son hématologue ainsi qu'à tout le personnel qui le prend en charge et notamment aux "nymphirmières".

Cette histoire est très touchante, optimiste et profondément humaine.
Il y est aussi question d'amour et la relation de l'auteur avec Rosy est très chouette.

En faisant une petite recherche sur internet avec le nom de l'auteur j'ai aimé trouver une photo de lui dans son "œuf", un siège en forme de coquille dans lequel il se réfugie quand il est chez lui.

Je suis à la limite du coup de cœur pour ce livre que j'ai dévoré en peu de temps et que j'avais hâte de retrouver.

Du même auteur, j'avais bien aimé "La Mécanique du cœur" (ici) version audio avec un léger bémol sur la vitesse de lecture.

 

Livre emprunté à la

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
29 janvier 2017 7 29 /01 /janvier /2017 16:00

...

 

Résumé : 
Tom a onze ans. Il vit dans un vieux mobil-home déglingué avec Joss, sa mère (plutôt jeune : elle l’a eu à treize ans et demi). Comme Joss aime beaucoup sortir tard le soir, tomber amoureuse et partir en week-end, Tom se retrouve souvent tout seul. Et il doit se débrouiller.
Pour manger, il va dans les potagers de ses voisins, pique leurs carottes, leurs pommes de terre… Mais comme il a très peur de se faire prendre et d’être envoyé à la Ddass, il fait très attention, efface les traces de son passage, brouille les pistes.
Un soir, en cherchant un nouveau jardin où faire ses courses, il tombe sur Madeleine (quatre-vingt-treize ans), couchée par terre au milieu de ses choux, en train de pleurer, toute seule, sans pouvoir se relever. Elle serait certainement morte, la pauvre vieille, si le petit Tom (petit homme) n’était pas passé par là…

 

Mon avis : 
Quelle belle histoire ! J'ai pris un grand plaisir à la redécouvir grâce au lecteur, Benjamin Jungers, qui est formidable.

Ce petit Tom est toujours aussi attendrissant, il n'a que onze ans mais déjà des responsabilités de "grand" car sa très jeune maman le laisse souvent seul.

Tous les personnages de ce roman prennent vie de très chouette façon grâce au lecteur, je me suis régalée. J'ai notamment beaucoup aimé la vieille Madeleine et ses animaux. 

Ce livre audio n'est pas très long (4h03) alors il me paraît parfait pour ceux qui souhaiteraient découvrir cette nouvelle forme de lecture.

Mon avis sur la version papier lue en 2010 (ici)

Merci aux éditions Audiolib

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 18:28

...

 

Résumé : (censuré par mes soins)
En Bretagne, un bibliothécaire décide de recueillir tous les livres refusés par les éditeurs. Ainsi, il reçoit toutes sortes de manuscrits. Parmi ceux-ci, une jeune éditrice découvre ce qu'elle estime être un chef-d'oeuvre, écrit par un certain Henri Pick.
Elle part à la recherche de l'écrivain et (...)
Auréolé de ce mystère, le livre de Pick va devenir un grand succès et aura des conséquences étonnantes sur le monde littéraire. Il va également changer le destin de nombreuses personnes, notamment celui de Jean-Michel Rouche, un journaliste obstiné qui doute de la version officielle.
Et si toute cette publication n'était qu'une machination ? Récit d'une enquête littéraire pleine de suspense, cette comédie pétillante offre aussi la preuve qu'un roman peut bouleverser l'existence de ses lecteurs.

Mon avis : 
Ce roman m'intriguait à cause de son titre, je ne savais pas du tout de quoi il parlait, je l'ai emprunté, je me suis lancée et... j'ai bien fait !

J'ai aimé retrouver la plume de David Foenkinos, il nous entraîne dans une histoire de publication d'un roman refusé par les éditeurs. La surprise est grande lors de sa parution car son auteur est totalement inattendu. Certains doutent qu'il l'ait vraiment écrit mais certaines preuves l'attestent. Alors ce roman va vivre sa vie.

C'est amusant car ce roman, celui de David Foenkinos pas celui d'Henri Pick, est très ancré dans notre réalité, par exemple il y est question de l'émission La grande librairie (que je ne regarde jamais car c'est le soir de ma répétition de chorale).

Ce roman est original et inattendu et c'est ce qui m'a plu.

Livre emprunté à la

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
21 janvier 2017 6 21 /01 /janvier /2017 18:26

...

 

Quatrième de couverture :
« J'aurais préféré que ma mère me dise : « Tu sais, je crève de trouille et je ne peux rien te promettre. » Ou bien qu'elle pleure franchement, à gros bouillons. Oui, qu'elle pleure ! Au lieu d'afficher ce sourire de façade. Le sourire « tout-va-bien-je-gère ».

J'aurais voulu qu'elle crie, qu'elle hurle, qu'elle se roule par terre en tapant des pieds, qu'elle fasse un truc pas calculé du tout, un truc qu'on ne voit pas dans les séries françaises à la télé, un truc pas bien élevé, pas conseillé par le guide J'élève mon ado toute seule, au chapitre « Comment lui annoncer votre cancer ? »

Entre rires et larmes, Tania nous raconte six mois de complicité avec sa mère malade, mais aussi les nouveaux défis qu'elle s'est lancés : devenir championne de cross... et tomber amoureuse.

 

Mon avis : 
Les années collège ne sont pas toujours faciles, d'autant plus en 4ème et en 3ème, je l'ai vécu avec mes enfants. Ici, nous faisons connaissance avec Tania, sa maman et le crabe de celle-ci.

J'ai beaucoup aimé la façon dont le sujet est traité par Anne Percin entre sensibilité et humour.

Tania et sa maman vont cheminer ensemble pour affronter cette sale bête et ce n'est pas rien.

Une belle découverte dont j'ai souvent entendu parler sur les blogs depuis sa sortie en 2015 et les passages sur le blog de la maman de Tania sont assez drôles.

J'avais déjà lu cet auteur avec un livre ado : Comment (bien) rater ses vacances (ici) mais aussi avec quelques livres pour adultes : coup de cœur pour Le premier été (ici), j'avais aimé Point de côté (ici) et été déçue par Bonheur fantôme (ici) .

Et en passant, une grosse pensée pour toutes celles et ceux qui se battent contre cette saleté de crabe.

Livre emprunté à la

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 17:53

...

 

Quatrième de couverture : (censurée par mes soins)
Téo, étudiant en médecine légale, passe le plus clair de son temps au laboratoire de la faculté à disséquer des cadavres. Il sort peu et ne s'intéresse pas aux femmes, jusqu'au soir où il rencontre Clarice. Ils n'ont qu'un bref échange, mais la jeune femme l'obsède et Téo commence à la suivre. Lorsqu'il apprend qu'elle s'apprête à partir plusieurs mois, il ne voit qu'une solution pour éviter leur séparation : (...). Et il s'assurera que rien ni personne ne viendra entraver leurs jours parfaits.


Mon avis : 
Voilà un thriller comme je les aime !  Des personnages qui paraissent bien réels, du rythme, des surprises.

Teo a une idée de l'amour assez particulière, il veut tout de la femme qu'il aime et il va tout faire pour y arriver. 

Je l'ai lu rapidement durant les fêtes et pourtant la maison était bien remplie, c'est un signe !

Pas vraiment pour les âmes sensibles... mais pour moi ça passe très bien, ma grande fille ne comprend pas comment je peux lire de tels livres, quelle petite nature ;-)

 

L'avis de Canel, la tentatrice ! 

Livre issu de ma

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

Le dimanche des mères
    de Graham Swift      
 

Opération Napoléon
  de Arnaldur Indridason          
   (livre audio)                                                              

 

 

         

Sur Facebook :          
Les pages de lecture de Sandrine        
     

Emprunts à la bibliothèque

Romans
Le dimanche des mères     
    de Graham Swift

 

BD

L'été diabolik
    de Smolderen & Clerisse

 

DVD

Hippocrate  
Boomerang  

 

 

 

Challenges en cours

    

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture