28 juillet 2016 4 28 /07 /juillet /2016 15:59
Pretty girls de Karin Slaughter

...

Quatrième de couverture :
Deux soeurs. Deux étrangères.

Plus de vingt ans auparavant, Julia a disparu à seize ans sans laisser de trace. Depuis, Claire et Lydia, ses soeurs, ne se sont plus parlé. Seule la haine farouche qu'elles nourrissent l'une pour l'autre les rapproche encore. La haine, et le désespoir : jamais elles ne se sont remises de la tragédie qui a fracassé leur famille. Deux événements violents vont venir cruellement raviver leurs blessures mais aussi les obliger à s'affronter : l'assassinat du mari de Claire, et la disparition d'une adolescente.
A tant d'années de distance, ces événements ont-ils un lien quelconque avec Julia ? Lasses de se faire la guerre, Claire et Lydia plongent dans la noirceur du passé familial. Une spirale sanglante...
Avec la froide efficacité qui l'a rendue célèbre, Karin Slaughter fait ressurgir la noirceur et la sauvagerie au sein d'une famille frappée par la perte. Elle explore au scalpel les liens qui unissent les personnages et écorche leurs secrets. Un roman puissant, à vif, par l'un des écrivains contemporains les plus marquants.

 

Mon avis : 
Un assez bon suspense mais beaucoup trop d'horreurs commises sur des jeunes filles. Des horreurs parfaitement décrites avec bien trop de détails.

Le suspense toujours présent ne m'a cependant pas empêchée de ressentir des moments de longueur.

Si on ne tient pas compte de ses deux bémols c'est plutôt un bon livre mais trop c'est trop. Ames sensibles abstenez-vous à tout prix ! 

 

 Livre emprunté à la

       images.jpg

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai aimé un peu
commenter cet article
19 juillet 2016 2 19 /07 /juillet /2016 14:42
Le dompteur de lions de Camilla Läckberg

...

Quatrième de couverture :
C'est le mois de janvier et un froid glacial s'est emparé de Fjällbacka. Une fille à demi nue, surgie de la forêt enneigée, est percutée par une voiture. Lorsque Patrik Hedström et ses collègues sont prévenus, la jeune fille a déjà été identifiée. Il s'agit de Victoria, portée disparue depuis quatre mois. Son corps présente des blessures qu'aucun accident ne saurait expliquer : ses orbites sont vides, sa langue est coupée et ses tympans percés. Quelqu'un en a fait une poupée humaine. D'autres cas de disparitions dans les environs font redouter que le bourreau n'en soit pas à sa première victime.

De son côté, Erica Falck commence à exhumer une vieille affaire pour son nouveau bouquin. Une femme purge sa peine depuis plus de trente ans pour avoir tué son mari, un ancien dompteur de lions, qui maltraitait leur fille avec sa complicité passive. Mais Erica est persuadée que cette mère de famille porte un secret encore plus sombre. Jonglant entre ses recherches, une maison en perpétuel désordre et des jumeaux qui mettent le concept de l'amour inconditionnel à rude épreuve, elle est loin de se douter que pour certains, l'instinct maternel n'a rien de naturel...

Avec ce neuvième volet de la série Fjällbacka, Camilla Läckberg signe un polar crépusculaire et violent. La reine du noir nordique s'y montre plus indomptable que jamais.

 

Mon avis : 
Quel plaisir de retrouver les personnages de Camilla Läckberg ! 

Comme d'habitude Erica farfouille un peu partout et gêne parfois l'enquête de Patrik son mari. J'aime beaucoup les retrouver et suivre leur vie en même temps qu'une nouvelle enquête.

Un roman sans temps mort et qui me donne encore une fois envie de lire le prochain.

 

   Livre prêté par la
 fille d'une de mes amies

     Merci Camille ! 

       

 


       Catégorie spectacle

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
16 juillet 2016 6 16 /07 /juillet /2016 07:52
Nymphéas noirs de Michel Bussi (livre audio)

...

Résumé : 

Tout n’est qu’illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et
brouille les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, le
village cher à Claude Monet, sont bien réels.
Au coeur de l’intrigue, trois femmes : 
une fillette douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit et sait tout.
Et puis, bien sûr, une 
passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameux Nymphéas noirs. Perdues ou volées, telles les illusions quand passé et présent se confondent et que jeunesse et mort défient le temps.
 
Mon avis : 
J'aime bien redécouvrir dans leur format audio certains livres que j'ai aimés. C'est donc le cas pour ce titre que j'avais apprécié en version papier, mon avis ici .
 
Evidemment je me souvenais de la chute de l'histoire mais j'ai aimé en redécouvrir tous les autres détails que j'avais oubliés.
Ce roman n'a pas eu la même saveur que lors de ma première lecture mais je suis contente de l'avoir relu sous cette forme.
 
La lectrice, Colette Sodoyez, est parfaite et interprète juste comme il faut les différents personnages.
 
Ce livre reste mon préféré de l'auteur grâce à la surprise qu'il nous a préparée et à laquelle le lecteur ne s'attend pas.
 
Je ne suis toujours pas allée à Giverny depuis ma première lecture de ce livre en 2012... un jour peut-être...
 
Merci à Audiolib
 

       Catégorie couleur
 
 

  

           Chez Sylire

 
 

 

  

           Chez Sylire

 
Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
7 juillet 2016 4 07 /07 /juillet /2016 08:09
Tout ce qu'on ne s'est jamais dit de Celeste Ng

...

Quatrième de couverture :

Lydia Lee, seize ans, est morte. Mais sa famille l'ignore encore... 

Sa mère, Marylin, femme au foyer, rêve que sa fille fasse les études de médecine qu'elle n'a pas pu accomplir.
Son père, James, professeur d'université d'origine chinoise, a tant souffert de sa différence qu'il a hâte de la retrouver parfaitement intégrée sur le campus. 

Mais le corps de Lydia gît au fond d'un lac. 
Accident, meurtre ou suicide ? Lorsque l'adolescente est retrouvée, la famille Lee, en apparence si soudée, va devoir affronter ses secrets les mieux gardés.

 

Mon avis : 
James et Marylin sont les heureux parents de trois enfants : Nath, Hannah et Lydia. Pas si heureux car Lydia a disparu et le lecteur apprend avant eux son funeste destin. Elle s'est noyée dans le lac tout proche de leur maison. Volontairement ou pas ? C'est ce que l'histoire va nous faire découvrir.

On découvre alternativement et dans le désordre (mais ce n'est pas gênant) l'histoire des parents, leur rencontre, leurs problèmes mais aussi la vie de Lydia, de son frère et de sa sœur.

De nombreux sujets sont abordés : difficulté d'intégration quand on est un enfant métis, le désir des parents que leurs enfants réussissent là où ils ont échoué, leur déception quand ils retrouvent dans leurs enfants certains de leurs traits de caractères ou de leurs attitudes qu'ils n'aiment pas.

Petit à petit on découvre que Lydia n'avait pas l'air d'être celle que ses parents décrivent et on a l'impression que chaque petit bout de leur vie familiale va mener au drame. 

L'équilibre familial est très instable et l'attitude des parents est très souvent révoltante envers l'un ou l'autre de leurs enfants. De plus ils ne se remettent pas forcément en question.

J'ai apprécié cette lecture à défaut d'en aimer tous les personnages.
C'est un roman psychologique bien mené.

Un truc bête mais la couverture mate est hyper salissante...

Les avis de Canel et Sylire.

 

    Livre issu de ma

    

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
5 juillet 2016 2 05 /07 /juillet /2016 17:20
Loup solitaire de Jodi Picoult

...

Quatrième de couverture :05
Luke Warren est un spécialiste du comportement des loups. Il s'est rendu célèbre en partageant la vie d'une meute pendant près de deux ans dans le Grand Nord canadien. Mais à son retour, sa famille se disloque.
Son fils Edward coupe les ponts après une dispute irréparable, sa femme Georgie le quitte, et sa fille Cara, qui vit avec lui, se brouille avec son frère qu'elle considère comme responsable du divorce de ses parents.

Six ans plus tard, Edward s'est construit une vie en Thaïlande. Mais un coup de téléphone vient bouleverser son existence : son père est dans le coma à la suite d'un grave accident, et ses deux enfants doivent être présents pour décider de son sort.

Cara attend un miracle, mais Edward veut arrêter l'acharnement thérapeutique et faire don des organes de Luke. Agit-il par altruisme ou par vengeance ? Que cache son départ au bout du monde ? Jusqu'où Cara ira-t-elle pour l'empêcher de prendre une décision irrévocable ? Et quel est le secret qui la tourmente ?

 

Mon avis : 
Luke Warren est un homme vraiment très particulier, il aime les loups au point d'avoir vécu avec eux pendant deux ans, au point d'avoir délaissé sa famille pendant tout ce temps. Et maintenant il est dans le coma suite à un accident. La famille est alors rassemblée autour de lui mais tout le monde n'a pas le même avis quant à la conduite à tenir.

Toutes les parties sur la vie des loups tiennent vraiment du documentaire animalier (genre qui ne m'attire pas) et j'ai fini par les sauter allègrement, d'autant plus que Luke n'est pas vraiment sympathique.

J'ai un peu mieux aimé l'histoire de cette famille qui se retrouve mais qui est brisée suite aux décisions prises par Luke.

Néanmoins pas de vraie surprise, pas de grand intérêt mais une écriture agréable et j'ai aimé l'alternance des narrateurs.

Du même auteur j'avais déjà moyennement aimé A l'intérieur (ici) je ne sais donc pas si je vais continuer avec un autre titre.

 

  Livre emprunté à la

         images.jpg

 


       Catégorie objet

 

 

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai aimé un peu
commenter cet article
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 13:23
Avant toi de Jojo Moyes

...

Quatrième de couverture :
Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone dans un trou paumé de l’Angleterre dont elle n’est jamais sortie. Quand elle se retrouve au chômage, elle accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé.
Malgré l’accueil glacial qu’il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré.
Mais depuis l’accident qui l’a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis. 

 

Mon avis : 
J'avais envie de lire ce livre car du même auteur j'avais beaucoup aimé Les fiancées du Pacifique.

Je ne connaissais pas le sujet de ce roman avant qu'une personne bien intentionnée me dise que cela ressemblait au film Intouchables (et que c'était une histoire cucul... 😉 ). La base de l'histoire y ressemble effectivement car c'est l'histoire de Will qui est tétraplégique et de Lou qui va être embauchée pour s'occuper de lui. En fait c'est plutôt pour lui tenir compagnie car pour tous les soins c'est Nathan qui s'en occupe. 

Lou est une fille touchante qui va faire tout son possible pour dérider Will et pour mener à bien la mission confiée par la mère de ce dernier. 

Petit à petit ils vont apprendre à se connaître, à s'apprécier malgré leurs différences.

J'ai globalement passé un bon moment avec ce livre, quelques passages font sourire, d'autres serrent le cœur et d'autres sont un peu longs... mais un ensemble plutôt agréable.

 

Merci à Babelio

tous les livres sur Babelio.com
Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 17:28
Kaïken de Jean-Christophe Grangé (livre audio)

...

Résumé :

 

« - Un kaïken.
- Tu sais à quoi ça sert ?
- C’est avec ce poignard que les femmes samouraïs se suicidaient. Elles se tranchaient la gorge… »

Olivier Passan de la Criminelle. Un solitaire fasciné par le Japon traditionnel, un samouraï des temps modernes, lancé dans la traque d’un insaisissable criminel, « l’Accoucheur », qui éventre les femmes au terme de leur grossesse pour brûler le foetus.
Sa vie de famille chaotique est au centre de l’intrigue, qui joue des similitudes entre l’histoire personnelle de Passan et celle du serial killer.

Benoit Marchand – comédien accompli formé par Daniel Mesguish – prête magnifiquement sa capacité à incarner des personnages en abyme. Une interprétation très intériorisée de cette intrigue vertigineuse.

Mon avis : 
Cela faisait un moment que je n'avais pas lu cet auteur mais entre 2004 et 2009 j'ai lu ces titres : L'empire des loups, Le concile de Pierre, Les serment des limbes, La ligne noire, Les rivières pourpres, Le vol des cigognes, L'empire des loups, Miserere, La forêt des mânes et en 2013 j'ai écouté Le passager (ici)
J'ai tout aimé ! (sauf La forêt des mânes ici)
 
J'étais donc contente de retrouver un roman de cet auteur, on ne sait jamais très bien où il va nous embarquer. Ici, cela commence par des meurtres de femmes enceintes pour finir au Japon.
Bien évidemment c'est du Grangé alors il y a du sang, des meurtres, des personnages tourmentés, des surprises et c'est pour tout ça (le sang pas trop quand même) que j'aime ce qu'il écrit.
Le lecteur, Benoît Marchand, est vraiment très bon et j'avais plaisir à le retrouver à chaque fois que je reprenais mon écoute.
 
Un bon moment de lecture audio.
 

   Livre emprunté à la

         images.jpg

 


       Catégorie objet

 
 
 

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
16 juin 2016 4 16 /06 /juin /2016 17:20
La vie est facile, ne t'inquiète pas d'Agnès Martin-Lugand

..

Quatrième de couverture : 
« Alors que j'étais inconsolable, il m'avait mise sur le chemin du deuil de mon mari. J'avais fini par me sentir libérée de lui aussi. J'étais prête à m'ouvrir aux autres. »

Depuis son retour d'Irlande, Diane a tourné la page sur son histoire tumultueuse avec Edward, bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l'aide de son ami Félix, elle s'est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire. C'est là, aux Gens heureux lisent et boivent du café, son havre de paix, qu'elle rencontre Olivier. Il est gentil, attentionné et surtout il comprend son refus d'être mère à nouveau. Car Diane sait qu'elle ne se remettra jamais de la perte de sa fille.

Pourtant, un événement inattendu va venir tout bouleverser : les certitudes de Diane quant à ses choix, pour lesquels elle a tant bataillé, vont s'effondrer les unes après les autres.

Aura-t-elle le courage d'accepter un autre chemin ?

 

Mon avis : 
J'étais très contente d'entamer la suite de Les gens heureux lisent et boivent du café (ici) que j'avais bien aimé.

Alors oui Diane a vécu une terrible épreuve mais quand même elle a le don pour faire tourner les hommes en bourrique.
Elle ne sait pas trop ce qu'elle veut et sous prétexte de sa souffrance personnelle elle fait souffrir les hommes qu'elle rencontre. Bref, elle m'a un peu énervée dans cette suite.

Il y a néanmoins de très jolis passages en Irlande, un peu d'humour, une femme en reconstruction et un chemin qu'elle va parcourir.

Un livre qui est quand même facile à lire mais j'ai été moins tolérante avec l'héroïne que dans le premier tome.
 

Mon préféré de l'auteur reste Entre mes mains le bonheur se faufile (ici). 

 

Livre emprunté à la

    images.jpg

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai moyennement aimé
commenter cet article
11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 17:08
Entre ciel et Lou de Lorraine Fouchet

...

Quatrième de couverture :
Bretagne.
Jo prévoit de profiter d'une joyeuse retraite sur l'île de Groix. Mais la deuxième vie qu'il imaginait aux côtés de sa bien-aimée, il devra l'inventer seul. Son épouse est partie avant lui, en lui lançant un ultime défi : celui d'insuffler le bonheur dans le coeur de leurs enfants.

Il n'a d'autre choix que d'honorer Lou, sa mémoire et ses voeux. Entre un fils sur la défensive et une fille cabossée par l'amour, la mission s'avère difficile mais réserve son lot d'heureuses surprises - car il n'est jamais trop tard pour renouer.

En famille, on rit, on pleure, on s'engueule et, surtout, on s'aime !

 

Mon avis : 
Je savais qu'en empruntant ce livre j'allais passer un bon moment voire un très bon car de cet auteur j'ai déjà lu et aimé : L'agence (1er titre lu en 2004), Le bateau du matin, 24 heures de trop, Le chant de la dune, Le phare de Zanzibar et La mélodie des jours.

Lorraine Fouchet écrit de belles histoires, d'amour, de famille, d'amitié...

Ici on se doute un peu que tout va bien se passer pour les personnages et que Jo réussira la mission que Lou qui a confiée sur son testament. Mais on ne devine pas à l'avance les évènements qui vont se produire.

Certains passages sont émouvants, d'autres sont drôles et les personnages sont tous bien étudiés.

J'ai maintenant très envie d'aller faire un tour sur l'île de Groix que l'auteur doit beaucoup aimer vu la façon dont elle en parle.

Un bon moment de lecture sans que ce soit un coup de cœur.

 

 Livre emprunté à la

       images.jpg

 


         Catégorie lieu

 

 

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
7 juin 2016 2 07 /06 /juin /2016 19:00
Le coma des mortels de Maxime Chattam

...

Quatrième de couverture :

Qui est Pierre ?
Et d'ailleurs, se nomme-t-il vraiment Pierre
Un rêveur ?
Un affabulateur ?
Un assassin ?
Une chose est certaine, on meurt beaucoup autour de lui. Et rarement de mort naturelle.
Rebondissements incessants, métamorphoses, humour grinçant… un livre aussi fascinant que dérangeant, en quête d'une vérité des personnages qui se dérobe sans cesse.
Un roman noir virtuose dont l'univers singulier n'est pas sans évoquer celui d'un cinéma où David Lynch filmerait Amélie Poulain.

 

Mon avis : 
Autant le dire tout de suite j'ai été très déçue par ce roman. 
Il est vraiment très différent de qu'a déjà écrit cet auteur. 

Pour moi Maxime Chattam c'est : La théorie Gaïa (ici), Le sang du temps (ici), le 5ème règne (ici), L'âme du mal (ici) In Tenebris (ici).

Pour moi Maxime Chattam écrit des livres où il y a de l'action, du suspense, de l'horreur, du sang et une envie de ne pas lâcher le livre avant de l'avoir terminé.

J'ai été très déstabilisée par ce style d'histoire auquel je ne m'attendais pas, c'est plutôt un roman psychologique mais très...trop bavard par moment.

Il y a quand même une morte avec du sang partout mais je n'ai pas été emportée par cette histoire.

Lecture commune avec Canel

Merci aux éditions Albin Michel

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai aimé un peu
commenter cet article

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

Le dimanche des mères
    de Graham Swift      
 

Opération Napoléon
  de Arnaldur Indridason          
   (livre audio)                                                              

 

 

         

Sur Facebook :          
Les pages de lecture de Sandrine        
     

Emprunts à la bibliothèque

Romans
Le dimanche des mères     
    de Graham Swift

 

BD

L'été diabolik
    de Smolderen & Clerisse

 

DVD

Hippocrate  
Boomerang  

 

 

 

Challenges en cours

    

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture