15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 22:05
Des souris et des hommes Quatrième de couverture :
En Californie, pendant la grande crise, Lennie et George vont de ferme en ferme. Ils louent leurs bras en attendant le jour où ils auront leur ferme à eux, avec un petit bout de luzerne pour élever des lapins. Lennie, malgré sa taille de colosse, n'a pas plus de malice qu'un enfant de six ans; George veille sur lui, le protège du monde qui n'est pas tendre aux innocents. Le soir, ils se racontent leur rêve, celui de la maison et des lapins. Mais allez savoir pourquoi, les rêves de certains finissent toujours en cauchemars. 

Mon avis : 
Ignare que je suis je ne connaissais pas du tout cette œuvre de John Steinbeck, je n'en connaissais même pas l'histoire (cf quatrième de couverture).
J'ai pris un immense plaisir à écouter ce livre, la tension est palpable et j'avais sans cesse envie d'y revenir pour connaître la suite de l'histoire de Lennie et George.
J'ai adoré la voix de Jacques Gamblin pour Lennie, ce personnage m'a beaucoup émue. La relation de George et Lennie est très forte et au fur et à mesure de l'histoire on se rend compte qu'ils ont autant besoin l'un de l'autre.
Je me voyais vraiment dans ce ranch, dans cette écurie et j'ai vraiment passé un très bon moment avec ce livre audio. 

 Une petite anecdote : J'ai écouté une partie de ce livre en me promenant durant ma pause de midi dans un parc voisin de mon lieu de travail. Deux fois de suite je me suis retournée pour chercher d'où venait ce bruit de cheval avant de m'apercevoir que c'était dans le livre que j'écoutais. Je souriais toute seule de ma méprise !

 

Livre audio
emprunté 
à la
  images.jpg
Petit bac 2013
        Catégorie animal
Un classique par mois 1 Ecoutons un livre
 Ecoutons un livre 
   chez Valérie 

 

 

 

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 22:05
Balancé dans les cordes Quatrième de couverture :
Tony est un jeune boxeur. Garçon sans histoires, il consacre sa vie au sport, prépare son premier combat pro et se tient à l'écart des trafics qui rythment la vie de sa cité. Mais il doit composer avec une mère à problèmes, qui se laisse entretenir par des voyous. Tout dérape lorsque l'un d'entre eux la bat et l'envoie à l'hôpital. Tony décide de faire appel à Miguel, le caïd de la ville, pour étancher sa soif de vengeance. Dans ce milieu, rien n'est jamais gratuit. La faveur demandée a un prix, celui du sang.
 

Mon avis : 
Durant la lecture de ce livre, je me suis retrouvée plongée en banlieue parisienne, à Aubervilliers, dans le 93. C'est un milieu impitoyable, dur et dangereux.
Mais Tony est terriblement attachant, il a découvert la boxe qui donne un sens à sa vie, il ne trempe pas dans de sombres trafics.
Malgré le sujet noir, terriblement noir, ce livre est facile à lire, j'avais vraiment envie de savoir comment Tony allait se sortir de tout ça, jusqu'où la boxe pourrait le mener.
Mais cette histoire est de plus en plus sombre et c'est le cœur serré que je l'ai terminée. 
A lire si vous avez le moral au beau fixe ! 

 

Merci aux Editions J'ai lu.

Prix inter CE 2013      Challenge régions
                                Challenge des régions

                                      Ile de France 

 

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 22:05
L-apothicaire.jpg Quatrième de couverture :
Un matin de janvier 1313, Andréas Saint-Loup, dit l'Apothicaire, découvre dans sa boutique une pièce qu'il avait oubliée... Il comprend alors que vivait là une personne mystérieuse, effacée de toutes les mémoires. L'Apothicaire, bientôt poursuivi par d'obscurs ennemis, accusé d'hérésie par le roi Philippe le Bel et l'Inquisiteur de France, décide de mener l'enquëte. Le voilà sur les routes ; de Paris à Compostelle, jusqu'au mont Sinaï, l'aventure sera longue et périlleuse. 

 

L'avis de Mr livre 55 :

C'est une véritable plongée dans les années troubles de ce début de 14° siècle que nous propose Henri Lœvenbruck.

Ce roman repose sur un scénario original qui se découvre tout au long de ces quelques huit cent pages.

Les chapitres, courts, confèrent au livre un rythme soutenu; choix judicieux vu que c'est une course contre le temps que mènent les héros de cette histoire.

L'ambiance est bien retranscrite, on attrape chaud ou froid ou des suées en même temps que les personnages de ce conte.

Parfois quelques longueurs descriptives ou des remarques absconses mais cela n'altère en rien le plaisir de la découverte de ce roman de H. Lœvenbruck.

 

Merci aux Editions J'ai lu.

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans Mr a lu
commenter cet article
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 22:05

Magasin général t7Magasin-general-t8.jpg

 

Résumé :
Le village retrouve son activité habituelle. Ses habitants découvrent le Charleston et pratiquent avec plaisir cette nouvelle danse. Plus de maire, un curé qui doute... La relève sera-t-elle assurée ? 

Mon avis : 
Après avoir été un peu moins enthousiasmée par les 2 tomes précédents, j'ai retrouvé un grand plaisir de lecture avec ces deux derniers volumes parus.
J'y ai retrouvé la vie de ce village en pleine activité, de l'humour dont un passage très drôle entre un ourson et une vieille bigote, de la tendresse, de l'amour, de l'amitié.
Malgré les inévitables disputes, tous les gens de ce village isolé sont très solidaires, prêts à se soutenir et aussi à faire la fête ensemble.
Il paraît que le suivant sera le dernier, je vais l'attendre avec impatience car je connais déjà un évènement qui va se produire. 

 

BD empruntées à la
   images.jpg 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 22:05
Daytripper Quatrième de couverture :
Les mille et une vies d'un aspirant écrivain... et ses mille et une morts. Brás de Oliva Domingos, fils du célèbre écrivain brésilien, passe ses journées à chroniquer les morts de ses contemporains pour le grand quotidien de São Paulo... et ses nuits à rêver que sa vie commence enfin. Mais remarque-t-on seulement le jour où notre vie commence vraiment ? Cela commence-t-il à 21 ans, lorsque l'on rencontre la fille de ses rêves ? À 11 ans, au moment de son premier baiser ? À la naissance de son premier enfant peut-être ? Ou au crépuscule de sa vie... 

Mon avis : coup de coeur
Il n'est parfois pas plus facile de parler d'un livre qu'on a beaucoup aimé, je ne sais pas trop par où commencer.

Tout d'abord, j'ai lu cette BD d'une façon un peu inhabituelle pour moi, en général je dévore d'une traite ce genre de livre alors qu'ici j'ai fait une pause entre chaque chapitre qui représente Brás, le personnage principal, à différents âges de sa vie (sans suivre l'ordre chronologique) et avec différentes façons de mourir. J'ai ressenti ce besoin pour bien profiter et m'imprégner de chaque partie.

J'ai beaucoup aimé les dessins, les couleurs, l'émotion qui passe sur les visages très expressifs. Je me suis vraiment attachée à Brás au fil des pages.

Au début de ma lecture j'ai aimé, puis, au plus j'avançais au plus j'aimais, pour terminer par un coup de cœur. Certains chapitres m'ont vraiment émue et les sujets abordés font réfléchir sur le sens de la vie, la mort, l'amour, l'amitié, la famille.

Une très belle œuvre écrite par des frères jumeaux brésiliens.
 

 Lecture commune avec Enna,
         Canel et Valérie.
    imagesCATCTBEO.jpg 

Livre reçu dans le cadre d'une opération BD organisée par Priceminister

Un grand merci pour cette belle découverte. 18/20

Priceminister 2013


Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai adoré
commenter cet article
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 22:05
L'ile des beaux lendemains Quatrième de couverture :
À soixante-treize ans, Jacqueline découvre que son coeur en a dix-sept et abandonne tout, décidée à remonter le temps vers les promesses de sa jeunesse. Marcel, son époux délaissé, affronte la descente de la Loire et toutes les rivières de l'enfer pour partir à sa recherche.
Leurs chemins croisent ceux de Paul, ancien prêtre et astronome amateur, fasciné par une étoile morte à l'aube du monde, et de Nane, aristocrate gouailleuse et rebelle, qui panse les plaies des âmes en peine avec les douceurs de L'île d'Yeu. C'est auprès d'elle que Jacqueline fera le plus beau des apprentissages : celui de la liberté.
Ils ont trois cents ans à eux quatre, et leur aventure commence tout juste. Tissée de poésie, d'espoir et de lumière, l'histoire de gens ordinaires qui découvrent qu'il n'est jamais trop tard pour devenir soi-même. 

Mon avis : 
Jacqueline quitte sa maison et son mari pour partir chez sa cousine sur l'île d'Yeu. Elle veut faire le point sur sa vie, savoir si elle veut en changer. Maintenant septuagénaire elle n'en n'a jamais été vraiment satisfaite. 
Ce sont les papillons et les vents qui nous racontent cette histoire, ils observent les différents personnages tour à tour. J'ai aimé ce qu'ils racontaient mais je n'ai pas été très sensible à la vie des papillons, je suis assez terre à terre et j'avais plutôt envie de savoir ce qui allait arriver aux personnages.

J'ai aimé l'histoire des protagonistes de cette histoire qui se trouvent dans la tranche d'âge de mes parents, heureusement pour eux ils ont l'air bien plus satisfaits de leur vie que Jacqueline et Marcel.
J'ai beaucoup aimé la façon dont Nane accueille sa cousine Jacqueline qu'elle n'a pourtant pas vue depuis plus de cinquante ans. Rapidement on comprend que Jacqueline a des secrets dans sa vie, il nous faudra du temps pour tous les connaître. 
J'ai été plus touchée par l'histoire de Jacqueline que par le périple de Marcel tout au long de la Loire. J'ai notamment été très émue par un passage entre Nane et Jacqueline où on apprend enfin le tout dernier secret de Jacqueline, celui qu'elle n'avait jamais révélé à personne.

Ce livre m'a donné très envie d'aller faire un tour sur l'île d'Yeu qui se trouve dans ma région d'adoption et que je ne connais toujours pas.
"On se dit qu'on a du temps, et qu'on fera tout ça plus tard, quand il y aura de bonnes conditions et tout. Mais les bonnes conditions, elles n'arrivent jamais." p.176 

 

Merci à Caroline Vermalle pour le livre et sa gentille dédicace.
 

Challenge des îles    Challenge régions         imagesCATCTBEO.jpg
       Ile d'Yeu                   Challenge des régions          Lecture commune    
                                          Pays de la Loire                 avec Canel

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 15:27

Samedi : 

11h57 (c'est le GPS alias Pierre-François qui l'a dit), arrivée de  Enna et Mrs B qui viennent passer le week-end chez moi pour une épreuve sportive qui se déroule le dimanche.

(Il y a bientôt un an nous avions vécu une aventure spéciale au Mont Saint Michel)

Nous retrouvons Canel à Angers pour passer la journée du samedi ensemble.
Nous commençons par un agréable déjeuner au Comptoir des livres, un chouette endroit que j'avais déjà découvert en 2011 avec deux blogueuses.

CIMG8984
Quelques photos plus ou moins incognito... des échanges de cadeaux, des parts de quiche, croque-monsieur puis gâteau ou crêpes .... rires et papotages !
                             2013-04-06 13.07.06  2013-04-06 13.06.09

                                             2013-04-06 13.13.31 2013-04-06 13.32.00

Il ne faisait pas chaud et ne sommes reparties que vers 15 heures pour aller nous promener au hasard des rues d'Angers que Enna et Mrs B ne connaissaient pas.

                                             2013-04-06 15.13.16 2013-04-06 15.39.35 (1)
                  2013-04-06 15.17.42 2013-04-06 15.18.17

Nous avons terminé par un petit tour à la Fn*c où Canel avec rendez-vous avec Mr et Miss E.

Samedi soir : 

De retour chez moi pour la soirée, dans une maison avec pas mal d'ados (les nôtres) ce qui a beaucoup fait sourire nos invitées.

Apéro puis repas de pâtes en prévision de lendemain : Spaghetti bolognèse + petits fondants au chocolat (merci Pauline !)
Beaucoup de bavardages bien sympathiques, une petite tisane et au lit !
La nuit ne fut pas terrible, terrible.


Dimanche :

Voilà pourquoi Enna et Mrs B sont venues : Une course à pied de 10 kms. Une grande première pour moi. Enna et moi avions décidé d'en faire une ensemble dans le courant de l'année de notre changement de dizaine (pas la même !). Mes deux coaches m'avaient dit qu'on la ferait toutes les trois, ENSEMBLE, à ma vitesse, le but étant que je termine cette distance pour la première fois.
Nous avons eu des frayeurs car juste après l'inscription à la course j'ai eu mal au tendon d'Achille (tendinite), repos pendant 4 semaines alors que j'avais vraiment besoin de m'entraîner, reprise  en douceur depuis deux semaines.

Avant le départ :  

DSC08003
                     DSC08006  2013-04-07 09.22.33

Objectif atteint puisque nous avons effectué le parcours dans sa totalité pour une durée de 1h11, j'avais visé 1h15 donc je suis ravie. 
Nous étions les dernières mais nous sommes arrivées toutes les trois ENSEMBLE ! 
La preuve : nous avons gagné un beau maillot de course
 

DSC08010

Une raclette et une tarte aux pommes (re-merci Pauline !) nous attendaient pour reprendre des forces à la maison avant le retour de Enna et Mrs B. vers leur Normandie.

Merci pour les douceurs normandes.
Merci à Canel d'être venue samedi.
Merci pour les livres.
Merci de m'avoir attendue pendant la course. 
Merci à J.P et J.M d'avoir gardé les enfants de Enna et Mrs B.
Merci à ma famille. 
Merci pour tout !!!!! 

 

 

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans Rencontres
commenter cet article
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 22:05
Le-bonheur-commence-maintenant.jpg Quatrième de couverture :
Le manuscrit de Sophie a été refusé partout.
Un jour, miracle, on lui propose d'en faire un film.
Mais Lucas Gardel, le réalisateur, pose une condition : Sophie doit devenir sa directrice artistique. A-t-elle l'expérience nécessaire ? Pas de problème, répond Sophie, qui n'a jamais mis les pieds sur un plateau de cinéma.
La voilà à Paris avec Julien, son neveu, et Mélanie, leur colocataire. 

Eux, dans la vie, personne ne les a jamais aidés. Ensemble, ils décident qu'ils ont le droit de forcer le destin. Une directrice artistique qui n'a jamais touché une caméra. Une apprentie journaliste infiltrée. Et un étudiant amoureux de son professeur. Oui, il existe des raccourcis vers le bonheur. Mais la route risque d'être un peu plus cabossée.
Et cette ombre qui plane sur eux ? Quand le vent se lève, bonne ou mauvaise fée, Joyce Verneuil n'est jamais loin...

Mon avis : 
Je n'avais pas lu le premier livre de cet auteur avec les mêmes personnages (La vie commence à 20h10), ce n'est pas du tout gênant pour la lecture de ce deuxième roman.

J'avais lu beaucoup d'avis positifs sur le premier roman de cet auteur et cela m'a donné envie de découvrir ce livre quand Thomas Raphaël me l'a proposé.

Mon avis est un peu partagé sur ce livre, j'ai aimé certaines choses et d'autres moins, mais une chose est sûre : L'amour est bien compliqué pour les personnages de cette histoire.

Ce que j'ai aimé :
- L'alternance des histoires de Sophie, Julien et Mélanie car cela donne du rythme au roman.
- La façon d'écrire de l'auteur, ce livre est agréable à lire.
- L'histoire de Mélanie, elle est jeune, elle est volontaire. Elle veut paraître forte mais est plus sensible qu'elle ne veut bien le montrer. C'est mon personnage préféré.

Ce que j'ai moins aimé : 
- L'histoire d'amour de Julien qui est à sens unique, il s'accroche, il s'obstine et il m'a un peu fait pitié.
- L'expérience de réalisatrice de film de Sophie, cela m'a paru un peu improbable car elle ne con
naît pas le cinéma. Elle fait bien sûr pas mal d'erreurs mais cela ne m'a pas trop convaincue.
- Je n'ai pas non plus été emballée par le rebondissement de la fin alors qu'on pense que le film est terminé. Du coup j'ai trouvé que c'était un peu long. 

Un avis qui est donc mitigé mais je ne garderai pas un mauvais souvenir de ce livre. 
 

Merci à l'auteur et aux Editions Flammarion pour cette proposition de lecture. 

Petit bac 2013
     Catégorie sentiment
    imagesCATCTBEO.jpg
   Lecture commune avec
          Enna et Valérie.
Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai moyennement aimé
commenter cet article
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 22:05

Magasin-general-t5.jpgMagasin-general-t6.jpg

Résumé : 
Marie part pour quelques temps à Montreal, le Magasin Général n'est plus ouvert aussi souvent qu'auparavant, l'ambiance dans le village s'en ressent ainsi que l'approvisionnement du magasin. 

Mon avis : 
J'ai retrouvé les personnages de cette série avec plaisir mais j'ai trouvé que toutes ces chicaneries sur le départ de Marie étaient un peu longues, premier petit bémol sur cette série que je continue à aimer.
Les personnages principaux sont vraiment sympathiques et leur langage dépaysant.
Cette série continue entre sourire et émotion comme dans les premiers tomes.

Moins enthousiaste avec le tome 5, mon intérêt est reparti avec le tome 6, le tome 7 m'attend déjà sur mon étagère et j'ai réservé le tome 8 et dernier à la bibliothèque pour lire les deux derniers sans interruption. 

 

BD empruntées à la
   images.jpg 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 22:05
Je-mourrai-pas-gibier.jpg

Quatrième de couverture : 
A la base, ça devait être une fête, vu que c'était le mariage de mon frère.

Mais une fête à Mortagne, on ne sait jamais ce que ça veut dire. 

Mon avis : 
Cette BD est tirée du roman de Guillaume Guéraud que j'ai beaucoup aimé ( mon avis).
La BD est vraiment fidèle au roman, l'ambiance est bien rendue. Je n'ai bien sûr pas eu la surprise de l'histoire que je connaissais déjà.

 Les traits de crayon de l'auteur rendent la plupart des personnages encore plus antipathiques que dans le roman, les visages sont durs, les couleurs plutôt sombres.

J'ai préféré le roman sans doute parce que je l'ai découvert en premier et qu'il m'a plus bouleversée que la BD. J'ai moins eu l'impression de ressentir ce que vivait Martial de l'intérieur. 

C'est une bonne adaptation du roman.

 

BD empruntée à la
    images.jpg
Lecture commune avec XL
  imagesCATCTBEO.jpg

 


 


Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

Nuit
  de Bernard Minier  

 

Pour me suivre sur Facebook :          
Les pages de lecture de Sandrine        
     

Emprunts à la bibliothèque

Romans
Les orages de l'été
    de Tamara McKinley

 

Fidèle au poste 
   d'Amélie Antoine

 

Le sourire des femmes 
    de Nicolas Barreau

 

 

 

Challenges en cours

    

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture