19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 23:05
La vérité sur l'affaire Harry Quebert Quatrième de couverture :
À New York, au printemps 2008, alors que l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois. Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d’avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison. 

Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d’écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ? Sous ses airs de thriller à l’américaine, La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert est une réflexion sur l’Amérique, sur les travers de la société moderne, sur la littérature, sur la justice et sur les médias. 

Mon avis : 
Impossible d'emprunter ce livre à la bibliothèque car il est tout le temps sorti alors quand une copine m'a proposé de me le prêter je me suis empressée d'accepter.

 Beaucoup de positif pour ce livre, je l'ai lu en ayant sans arrêt envie d'y revenir quand je le posais. J'en ai aimé la construction originale avec des voyages dans le temps à différentes époques de l'histoire. J'ai apprécié de ne pas tout deviner et de découvrir la vérité par petites touches. J'ai bien accroché avec la façon d'écrire de l'auteur, j'aurais aimé être en vacances pour pouvoir le lire plus vite.

MAIS... J'ai trouvé que l'histoire était quand même un peu tordue. Les multiples rebondissements de la fin sont un peu nombreux à mon goût. A chaque fois que je pensais avoir la réponse je regardais le nombre de pages restant et je me doutais qu'il y aurait encore des découvertes. Je pense que je ne me souviendrai pas longtemps des nombreux retournements de cette histoire.

Je fais ma difficile en pointant ce qui m'a gênée car j'ai vraiment passé un bon moment de lecture et je vous conseille ce livre.

 

Livre prêté par une copine
      PERSO1.gif
imagesCATCTBEO.jpg
Lecture commune avec
A propos de livres 
Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 23:05
My sister lives one the mantelpiece
Résumé : 
Jamie a 10 ans, il y a 5 ans l'une de ses sœurs est morte dans des circonstances dramatiques. Cela a bouleversé la vie de toute la famille, celle-ci a éclaté, Jamie, sa sœur et son père ont déménagé. 

Mon avis : 
Mon cœur s'est souvent serré en lisant l'histoire de Jamie, ses parents ont trop de douleur pour pouvoir s'occuper correctement de leurs enfants car l'une de leurs filles est morte.
Jamie a un manque énorme de sa maman, on se demande comment celle-ci peut l'oublier à ce point. Jamie habite avec son papa qui boit trop, heureusement sa sœur Jasmine de quinze ans est bien présente ainsi que Roger son chat. Il se fait aussi une amie dans sa nouvelle école. La vie n'est pas simple pour Jamie et Jas.

Certains passages de cette histoire sont vraiment très émouvants. En tant que parent j'ai la chance ne pas avoir vécu une telle tragédie mais cinq ans après avoir perdu leur fille je trouve que les parents de Jas et Jamie pourraient aussi se préoccuper des deux enfants en vie qu'ils ont encore. Cela m'a un peu gênée.

Au niveau de la compréhension de la langue, j'ai eu plus de mal avec ce livre qu'avec Alone one the wide wide sea. J'ai très bien compris l'histoire mais de nombreux termes m'ont échappé. J'ai même du faire une pause au milieu du livre pour mieux repartir ensuite.

 

Livre prêté par Mrs B.
    PERSO1.gif
Challenge I read en english

 

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 23:05
Inès

Quatrième de couverture :

P*ute...
... il l'a encore dit ...

... il sait que ça me blesse ...

... plus que ses coups. 

Mon avis :
Ce sujet est l'un de ceux qui me font froid dans le dos. Bien évidemment on s'imagine à la place de cette jeune femme qui subit les violences physiques et verbales de son mari. Elle a une petite fille et veut la protéger à tout  prix.

Une chose est sûre, il ne faut jamais jamais accepter la moindre violence dans une relation, c'est facile à dire je sais, mais il faut le dire et le dire à nos filles (je l'ai déjà fait pour l'une d'entre elles)... et à nos fils aussi ! Il faut absolument fuir et se protéger.

Une publicité qui m'a marquée sur le sujet est celle d'une femme morte suite à des violences conjugales et qui parle de son histoire. Brrr, cela me glace.

Pour revenir à cette BD, elle est vraiment bien faite. Le noir et blanc accentue la noirceur du sujet peut-être mais cela s'y prête pour un thème tel que celui-ci.

Cette histoire m'a bouleversée mais je l'ai beaucoup aimée quand même.
 

L'avis d'Enna la tentatrice ! mais aussi Les jardin d'Hélène.
 

BD empruntée à la
   images.jpg 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 23:05
Une-belle-canaille.jpg Quatrième de couverture :
Si Frank Softly se porte comme un charme, c'est bien car être malhonnête lui va parfaitement et qu'au grand jeu de la vie sociale les tricheurs triomphent effrontément. Qui aura déjà vu un tel vaurien, sympathique et mal élevé, balancer si magistralement les vérités comme autant de gifles bien appliquées ? Ces confessions tapageuses d'un escroc racontées par lui-même, Collins aura mis plus de vingt ans avant de se décider à les publier. C´est dire s'il savait la volée de bois vert qui l'attendait avec ce court roman où toutes les bonnes sociétés en prennent pour leur grade ! 

Mon avis : 
J'ai eu un  peu de mal à me plonger dans cette histoire car je ne l'ai pas trouvée passionnante avant une bonne moitié du livre.
Tout le début est très bavard, trop à mon goût et l'action proprement dite a commencé un peu tard pour moi.
Je n'ai pas trouvé le personnage principal très sympathique, il est profiteur et égoïste. 
J'ai quand même aimé la partie plus mouvementée de l'histoire car le héros s'est mis dans un mauvais pas et on se demande comment il va s'en sortir.
Au final, c'est une déception mais j'ai d'autres titres de cet auteur sur ma liseuse et je ne m'arrêterai pas à cause d'un petit obstacle. 

De cet auteur j'avais déjà lu Sans nom.

Livre issu de ma
  imagesCAFSFWL3.jpg
Un classique par mois 1 Petit bac 2013
  Catégorie (petit) gros mot
Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai aimé un peu
commenter cet article
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 23:05
Boule à zéro T1 Quatrième de couverture :

Un coeur, c'est comme le moteur d'une voiture. Il faut songer à faire le plein d'amour de temps en temps. Sinon, le coeur tombe en panne. 

Bonjour, je m'appelle Zita. Mais ici, à l'hôpital La Gaufre, tout le monde m'appelle «Boule à Zéro». Quand je suis très malheureuse, quand je pense que personne ne m'aime, mon coeur s'arrête de battre. Paf ! Comme ça ! Je souffre d'une espèce de leucémie qui semble trouver mon organisme particulièrement à son goût. À cause de tous les traitements que j'ai subis, je n'ai plus que quelques touffes de poils sur le caillou. Alors, je préfère encore me raser la boule à zéro. 

 Samedi, je fêterai mes 13 ans. Vous êtes les bienvenus, bien sûr. Et si vous pouviez emmener ma maman avec vous parce que... Oh! Et puis, laissez tomber! Elle ne viendra pas de toute façon. Elle ne vient jamais.

Mon avis : 
Pas facile de s'attaquer au sujet de la leucémie chez les enfants, le pari est réussi car cette BD est vraiment très, très chouette.
Le sujet est triste certes, mais cette BD ne l'est pas (ou pas trop), elle est émouvante, drôle et j'ai passé un excellent avec Zita. J'aurai hâte de la retrouver dans le tome 2.

Zita met une sacrée ambiance dans ce service de l'hôpital, il faut dire que depuis le temps elle connaît tout le monde, elle organise même une petite fête pour son anniversaire.

J'ai aimé cette histoire car elle ne cache pas la dure réalité des petits malades mais montre aussi qu'il peut se passer de jolies choses et se faire de belles rencontres.


Les avis de
Noukette, Les jardins d'Hélène.

BD empruntée à la
images.jpg
    Petit bac 2013
  Catégorie partie du corps
Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 23:05
Nos pleines lunes Quatrième de couverture :
« Dehors il pleut des cordes. Des cordes mais sans nœuds. C’est heureux parce que moi j’aime pas les nœuds. C’est pas comme Lolita. Lolita elle s’en met plein les cheveux. Des à pinces, des violets, des à carreaux. L’autre jour elle a même dit qu’elle aimait les à petits pois. Moi les petits pois c’est le jeudi. J’en prends plein parce que moi aussi j’aime bien les petits pois. »

Deux êtres très attachants, emplis d’amour et de poésie… 

Une intrigue à démêler dont les rebondissements n’ont pas fini de vous surprendre… Une mosaïque à reconstituer, faite d’instants passés et présents, heureux ou douloureux, mais toujours baignés d’amour, de persévérance et d’espoir…

Mon avis : coup de coeur
Ce livre est un premier roman et quand l'auteur me l'a proposé j'ai accepté après lui avoir dit que si je n'aimais pas son livre mon billet serait honnête, pas question de dire que j'ai aimé un livre sous prétexte que je l'ai reçu par son intermédiaire. Le résumé m'intriguait et j'espérais aimer ce livre au moins un peu.
Ma lecture a dépassé mes espérances puisque j'ai dévoré cette histoire presque d'une seule traite samedi après-midi.
Les chapitres sont très courts et alternent les mots de Lucas et ceux de Lolita. Lucas joue avec les mots dans sa tête, Lolita dit les choses avec des photos. Lucas attend Lolita car c'est bientôt Noël. Ce n'est que petit à petit que l'auteur va nous révéler les tenants et les aboutissants de cette histoire, il faudrait presque relire le livre pour relever les indices que je n'ai certainement pas su interpréter sur le moment.

Je ne veux vraiment pas trop en dire, du coup ce n'est pas facile, il faut vraiment découvrir les mystères de cette histoire par sa lecture. Heureusement j'ai pu en parler hier matin avec Lucie qui l'a lu en même temps que moi ! Cela m'a vraiment fait du bien de pouvoir discuter de nos impressions à chaud, la lecture encore très présente dans ma tête.

L'auteur joue avec les mots de très belle façon et je suis bien incapable d'écrire un avis avec d'aussi belles phrases que celles du livre.

Je ne pensais pas que l'émotion serait aussi au rendez-vous, le cœur serré et les larmes aux yeux j'ai vraiment adoré ce livre de plus en plus au fil de ma lecture. 

Je ne peux que vous le conseiller et je vais m'empresser de le prêter à mes copines de mon groupe de lecture que je vais voir la semaine prochaine.
 

Un autre avis sur le blog Littérama.

 

Proposition de lecture 
par l'auteur de ce livre
    PERSO1.gif
imagesCATCTBEO.jpg
Lecture commune avec Lucie
Challenge régions
Challenge des régions
Ile de France 

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai adoré
commenter cet article
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 23:05
Chiens de sang

Quatrième de couverture :
Courir, toujours plus vite. 
Plus loin. Fuir la mort qui plane au-dessus d'eux ; 
oiseau de proie aux ailes gigantesques dont l'ombre les dévore déjà.
Diane a choisi la fuite. D'instinct. Elle sait qu'ils sont derrière. Juste derrière. Avance minime, infime.
Comme son espérance de vie, désormais.
Pourtant, elle marche.
Pourtant, elle veut vivre.    

Rémy avance. Avec le poids de la peur qui comprime son coeur.   Le poids de la fatigue, comme un boulet enchaîné à ses jambes. Il devrait être ailleurs, en ce moment même. En compagnie de sa femme et de sa fille.
Mais non, il est là, errant dans ces bois inhospitaliers, avec ces inconnus qui fuient comme lui. Il est devenu une proie. Rien qu'une proie.
Il n'existe plus.
Déjà mort.
Alors, pourquoi a-t-il aussi peur ?
Le monde est ainsi fait, qui ne changera jamais. Les chasseurs d'un côté, les proies de l'autre.

Mon avis : 
Voici une histoire bien horrible et inquiétante, l'homme est un loup pour l'homme et même pire ! Nous suivons en parallèle les histoires de Diane et de Rémy, mais quel peut être le lien entre ces deux personnages ? Je me suis souvent posé cette question tout au long de ma lecture. Ils sont traqués tous les deux, pour des raisons différentes mais tout aussi terrifiantes. L'homme peut-il vraiment en arriver là ? Dans l'histoire de Diane je pense que oui et dans l'histoire de Rémy j'espère que non !

Diane et Rémy oscillent en permanence entre espoir et désespoir, on suit les traqueurs et les traqués. Il est beaucoup question de survie, de cruauté, de barbarie, de piège, c'est assez glauque il faut bien le dire, mais cette histoire est menée à un rythme tel que j'ai dévoré ce livre en peu de temps, je voulais savoir comment ils allaient s'en sortir.

J'ai aimé découvrir les vies de chacun des personnages, traqués mais aussi traqueurs, comprendre pourquoi ils en étaient arrivés là.

Comme je l'entends souvent dire c'est un  bon page-turner !

 

De cet auteur j'ai déjà lu et aimé : Meurtres pour rédemption, Juste une ombre et Les morsures de l'ombre.


Je crois bien que A propos de livres a choisi le même livre que moi pour cette découverte de Karine Giebel. 

Livre emprunté à la
    images.jpg
Karine giebel
Challenge thriller polar Petit bac 2013
            Catégorie animal
Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 23:05
Joséphine Résumé : 
Joséphine a « la trentaine », n’est pas mariée, n’a pas d’enfant, mais elle a un chat. Elle est blonde et menue (du haut en tout cas), et un jour elle se mettra au sport. Elle travaille dans un bureau avec plein de gens qui ne connaissent pas son nom, mais remarquent ses achats compulsifs. Elle se fait harceler par sa gardienne, ses parents ne sont vraiment pas des cadeaux, sa soeur parfaite lui donne des leçons de vie, mais heureusement il y a Rose et Cyril, ses meilleurs amis, toujours solidaires et attentifs à ses malheurs. 

Finalement, il ne lui manque pas grand chose, à part peut-être l’homme idéal, pour pouvoir faire des courses pour deux, imaginer des soirées torrides et partir en week-end romantique. En attendant, elle pleure devant des films à l’eau de rose et suit une psychanalyse avec son esthéticienne ! 

 Mon avis : 
Je pense que je ne suis pas du tout le public ciblé pour cette BD. Je ne suis pas fan des filles genre Bridget Jones, trentenaires célibataires qui rêvent d'être en couple tout en clamant qu'elles ont choisi le célibat. 

Cette BD se présent sous forme d'un thème par page, Joséphine au bureau, Joséphine en vacances ... Cette Joséphine n'est pas particulièrement antipathique mais elle est à cent lieues de moi. Certains passages m'ont quand même fait sourire mais un tome me suffit, je ne pense pas lire les suivants.  

De cet auteur j'ai largement préféré La page blanche et Cadavre exquis.

 

BD empruntée à la
images.jpg
Petit bac 2013
       Catégorie prénom

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai moyennement aimé
commenter cet article
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 23:05
6h41 Quatrième de couverture :
Le train de 06h41, départ Troyes, arrivée Paris. Bondé, comme tous les lundis matins. Cécile Duffaut, 47 ans, revient d’un week-end épuisant chez ses parents. Elle a hâte de retrouver son mari, sa fille et sa situation de chef d’entreprise. La place à côté d’elle est libre. S’y installe, après une légère hésitation, Philippe Leduc. Cécile et lui ont été amants vingt-sept ans auparavant, pendant quelques mois. Cela s’est très mal passé. À leur insu, cette histoire avortée et désagréable a profondément modifié leurs chemins respectifs. Tandis que le train roule vers Paris et que le silence s’installe, les images remontent. Ils ont une heure et demie pour décider de ce qui les attend.

Mon avis : 
J'aime toujours l'écriture de Jean-Philippe Blondel mais je n'ai pas trouvé cette histoire très gaie. Cécile et Philippe sont assis l'un à côté de l'autre dans un train, sans se parler, chacun est perdu dans ses pensées, ses souvenirs de l'autre. Leur relation ne s'est pas bien terminée 27 ans plus tôt et tous ces souvenirs remontent à la surface.

Je n'ai pas été particulièrement touchée par ces deux personnages et pourtant je suis vraiment dans la même tranche d'âge qu'eux. Je ne m'y suis pas retrouvée au niveau des sentiments, je ne pense pas avoir vécu d'évènement qui aurait ainsi influencé le reste de ma vie.

J'ai mieux aimé la fin du livre que le début car je me suis quand même un peu attaché à ces deux personnages et j'avais aussi envie de savoir ce qui s'était passé lors du voyage à Londres qui les a tant perturbés tout au long de leur vie.

 

Les avis de Saxaoul, Lucie, Laure et Clara.

 

Livre issu de ma
  imagesCAFSFWL3.jpg
    numérique
   

Petit bac 2013
 Catégorie chiffre/nombre

imagesCATCTBEO.jpgimagesCATCTBEO.jpg
Lecture commune avec George 
et Martine

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai moyennement aimé
commenter cet article
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 23:05
Les-petites-gens.jpg

Quatrième de couverture : 
il suffit qu'on ait une petite vie discrète pour que les gens fassent comme si vous n'étiez pas là. Mais on existe bon sang !  

 

Mon avis : 
Les auteurs nous font partager la vie de quelques habitants d'une petite rue. Irina l'ancienne danseuse, Monsieur Armand l'amoureux des livres, Paul qui travaille aux objets trouvés des chemins de fer, Lucie une vieille dame femme de ménage, Louis et son papa qui vivent tous les deux.

J'ai tout d'abord beaucoup aimé la couverture qui est très colorée et qui nous présente cette petite rue et quelques uns de ses habitants.

Ensuite, je me suis vraiment attachée à tous ces personnages très différents mais avec chacun une vie particulière. Des vies toutes simples mais non sans interêt.
Des relations se tissent, des problèmes se dénouent, une BD pleine d'émotion, de tendresse et de couleur.

J'ai vraiment aimé chaque habitant et je suis très contente de cette découverte.

 

Merci à  Babelio pour ce livre reçu
dans le cadre de Masse Critique BD.
imagesCATCTBEO.jpg
Lecture commune avec Valérie, Jérôme  
et Oliv.


     


Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

Maléfices 
    de Maxime Chattam        

 

Trop de bonheur
  de Alice Munro                    
   (livre audio)                                                                  

 

 

         

Sur Facebook :          
Les pages de lecture de Sandrine        
     

Emprunts à la bibliothèque

Romans
Hortense     
    de Jacques Expert

 

Cœur-Naufrage
  de Delphine Bertholon

 

DVD

Memento    

 

 

 

Challenges en cours

    

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture