28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 23:05

Au nom du fils T1Au nom du fils T2

Résumé :
Alors qu'il voyage en Colombie, Etienne, un jeune homme de vingt ans, est enlevé par une groupe de guérilleros. Son père, ouvrier métallurgiste à Saint-Nazaire, décide d'aller à sa recherche. Mais Michel n'a jamais quitté sa région ne parle pas espagnol et ne sait rien d'une situation qui le dépasse.
Tout à tour désemparé et euphorique, Michel va mettre ses pas dans ceux de son fils et découvrir réellement qui il est à travers le regard de ceux qui l'ont croisé ...
 

Mon avis :
Cette histoire m'a touchée, j'ai trouvé ce papa très émouvant dans ce voyage qu'il entreprend pour retrouver son fils. Michel se rend compte qu'il ne connait pas beaucoup Etienne hormis sa passion pour Le temple du soleil des aventures de Tintin qui l'a vraisemblablement poussé à aller en Colombie.
Michel recherche les gens qui ont rencontré son fils et de fil en aiguille il en apprend un peu plus sur lui. Les circonstances de son enlèvement sont inquiétantes mais il ne perd pas espoir et suit la moindre piste qui se présente à lui.
Michel est courageux car sa vie ne l'a pas préparé à ce voyage mais l'amour qu'il a pour son fils lui donnera le courage et la volonté de ne pas abandonner avant d'avoir une réponse à ses questions.
Une belle histoire d'amour paternel.


BD empruntées à la

     images.jpg

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 23:05
Le murmure de l'ogre Quatrième de couverture :
Nice, 1922. Deux prostituées sont assassinées. Bientôt, ce sont des enfants qui disparaissent et qui sont retrouvés égorgés aux quatre coins de la ville dans une mise en scène macabre. Louis Forestier se lance sur les traces de celui que les journaux ont surnommé l’« Ogre ». Il est épaulé par Frédéric Berthellon, un spécialiste des pathologies mentales. Des ruelles miséreuses du vieux Nice aux luxueuses villas des hivernants, chaque indice est interprété pour tenter de saisir les motivations de l’Ogre, et de remonter sa piste. 

Mon avis : 
J'ai eu un peu peur avant d'entamer ce livre audio car je l'ai choisi en pensant qu'il n'y avait "que" 5h30 d'écoute (cf photo), quand je l'ai reçu j'ai vu sur la couverture qu'il durait 11 heures !!!! Un aller-retour à Rennes en voiture, les pauses du midi, ménage, repassage et j'en suis venue à bout sans difficulté. Je pense quand même qu'il faut des écoutes régulières pour ne pas perdre le fil.

J'ai beaucoup aimé l'époque à laquelle se passe cette enquête, j'ai vraiment eu l'impression d'être transportée en 1922 et de vivre aux côtés de la brigade mobile qui mène l'enquête. Dans cette période d'entre deux guerres, les moyens d'investigation étaient moins modernes qu'actuellement mais les empreintes, les autopsies étaient déjà d'actualité. C'est surtout au niveau des moyens de communication que c'était moins rapide.
La voix de Julien Allouf est vraiment très agréable, sans qu'il travestisse trop sa voix on fait bien la différence entre les personnages. 

Mon seul petit bémol c'est que j'aurais aimé que le rythme s'accélère un peu à partir du moment où l'on connait l'identité de l'ogre.

Je suis ravie de cette expérience de "longue" lecture audio, je n'avais aucune raison de m'inquiéter cela s'est vraiment bien passé.
 

Un grand merci aux Editions Thélème.

Challenge régions
Challenge des régions
Provence-Alpes-Côte d'Azur 
Challenge thriller polar
Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 23:05
Le prince de la brume Quatrième de couverture :
1943. Menacée par la guerre, la famille Carver gagne la côte anglaise et emménage dans une belle maison de station balnéaire. Mais un démon les y a précédés... Intrigués par l'histoire trouble de la maison et ses ombres rôdeuses, Max et Alicia, les enfants Carver, explorent les alentours : le jardin aux statues si expressives, l'épave du cargo échoué dans la baie...
De redoutables secrets les attendent. D'un Prince, surgi de la brume, la malédiction attend son accomplissement. 

Mon avis : 
J'ai pris un grand plaisir à lire ce petit livre d'à peine 200 pages, cette histoire m'a accrochée dès le début avec son atmosphère mystérieuse.
La famille de Max arrive dans une nouvelle maison mais rapidement c'est Max et sa sœur Alicia que nous allons suivre dans leurs aventures avec un nouvel ami, Roland, le petit fils du gardien du phare.
Une épave mystérieuse attire les adolescents et ils plongent pour la visiter, brrr rien que  cela me fait froid dans le dos ! Des statues bizarres qui ont l'air différentes au fil du temps ... Un peu de fantastique ce mêle à tout ça et le cocktail est réussi.
Des liens forts se tissent entre les personnages, le frère et la sœur créent de nouveaux liens, amour et amitié sont au rendez-vous.
Si vous en avez l'occasion, n'hésitez pas à découvrir ce livre.

 Les avis de A propos de livres et Marie

Livre du club de lecture
avec mes copines
    imagesCA91DN22.jpg

   Petit bac 2013
          Catégorie météo 

 


Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 23:05
Je ne mourrai pas gibier

Quatrième de couverture :
Mortagne n'est pas un patelin tranquille. Ceux qui travaillent le bois ne peuvent pas encadrer les vignerons et inversement. La haine fouette les murs. Les coups tordus pleuvent sans prévenir. Martial préfère apprendre la mécanique le plus loin possible. Pour fuir la scierie. Éviter les incidents. Et échapper à la phrase que répètent aussi bien les scieurs que les gars de la vigne " Je suis né chasseur ! je mourrai pas gibier ! " Parce que la chasse, ici, tout le monde pratique. Sauf Terence. Il a la tronche en, biais. Il ne sait ni travailler ni chasser. C'est pour ça que Martial l'aime bien. Et qu'il ne supporte pas qu'on se défoule sur lui. 

Mon avis : 
Waouh ! Quelle claque cette lecture. J'ai beaucoup aimé.

J'ai vraiment eu l'impression d'être tout à côté de Martial, de voir ce qu'il voyait, de ressentir ce qu'il ressentait, de trembler, d'être en colère.

Un tout petit livre coup de poing à lire d'une seule traite sans trop en savoir avant de le découvrir.

De la violence, de la cruauté mais c'est vraiment très bien raconté et il m'a été impossible de lâcher ce livre avant de l'avoir terminé.

L'avis de Mister G. (16 ans et demi) : J'ai beaucoup aimé ce livre qui se lit très vite, je l'ai lu d'une seule traite et je ne pouvais plus m'arrêter une fois commencé. C'est très bien raconté et on se demande comment cela en est arrivé jusque là. 

Mon petit doigt m'a dit que La Sardine avait choisi le même titre pour cette découverte.

Les avis de Noukette, Midola.

Livre emprunté à la
images.jpg
Guillaume Guéraud

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 23:05
Les mauvaises lectures Résumé : 
"Lire des romans, moi ? Jamais !"
Personne n'est à l'abri des dangers de la lecture ! Un récit plein d'humour sur le pouvoir de l'imagination. 

Mon avis : 
Cette histoire tirée du livre La rêveuse d'Ostende est un régal à écouter, je me suis vraiment bien amusée durant cette écoute.
Un professeur qui n'a jamais lu de roman, des vacances en Ardèche, un auteur à succès, une enquête palpitante... et voilà Maurice Plisson embarqué malgré lui dans une drôle d'histoire. Ce professeur a un avis bien arrêté sur les personnes qui lisent des romans, lui n'en lira jamais car ce ne sont que des mensonges, des histoires inventées et pourtant ... Il va découvrir le plaisir de lire un livre sans pouvoir s'arrêter, y penser la journée, trouver des excuses pour retourner lire le plus souvent possible. Mais cette lecture va avoir une influence sur son comportement, il va entendre des bruits la nuit et même voir un homme rôder dans la maison, je ne vous en dis pas plus.

J'ai adoré la façon de raconter de Pierre Arditi qui a les intonations justes tout au long de cette histoire et la chute que l'auteur a donnée à son histoire.

1h12 seulement d'écoute, ce serait dommage de s'en priver !

 

L'avis d'Enna qui a fait voyager ce livre audio : Merci ! 
30984398_p.jpg 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 23:05
Une-simple-affaire-de-famille.jpg Quatrième de couverture :
A travers le portrait pittoresque de la petite bourgeoisie parsie de Bombay, Mistry aborde, avec un regard tendre et humain, une réalité plus grave : celle du traditionalisme rigide et du fanatisme religieux. Comme dans ses précédents romans, l'auteur de L'Equilibre du monde met au service d'une vision sans complaisance de la société indienne son immense talent de conteur, son sens du cocasse et sa sympathie communicative pour des personnages naïfs, injustement malmenés par la vie. 

Mon avis : 
Ouf ! J'ai enfin terminé ce livre qui ne m'a pas beaucoup plu, j'avais pourtant hâte de le lire.
Une simple affaire de famille est centrée sur une famille qui va garder le grand-père malade car les autres membres chez qui il habite n'en veulent plus tant qu'il est invalide. Je me suis lassée de ces histoires d'urinal, de bassin et des odeurs associées ....
Certains passages sont quand même touchants notamment entre les petits-enfants et leur grand-père. 

Il faut attendre les alentours de la page 200 pour enfin sortir de cet appartement et accompagner le papa au travail ou les enfants à l'école, mais je n'étais déjà plus très intéressée par l'histoire.
L'un des principaux sujets est l'argent, entre les radins (qui ont mis le grand-père dehors) et les fauchés (qui l'ont accueilli, bien obligés...), mais aussi la corruption, les jeux d'argent.
J'ai tellement peu aimé que j'ai vraiment du mal à en parler et je dois bien avouer que j'ai lu le dernier tiers en accéléré, j'aurais abandonné si ce livre ne faisait pas partie d'une lecture commune.
 

Livre issu de ma
     imagesCAFSFWL3.jpg
Challange le riz et la mousson
imagesCATCTBEO.jpgLecture commune
chez
 Valérie et avec Tiphanie

 

 


 

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai aimé un peu
commenter cet article
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 23:05
Blast-T3.jpg Résumé :
Toujours en garde à vue après la mort d’une jeune femme, Polza Mancini déroule ses souvenirs d’errance, sa quête éperdue du « blast » – ces moments magiques qui le transportent ailleurs –, mais aussi ses séjours en hôpital psychiatrique, ses terreurs et ses cauchemars. Avec Blast, Manu Larcenet signe l’une des œuvres majeures de la bande dessinée contemporaine, une terrifiante descente aux enfers, profondément humaine et touchante. 

Mon avis : 
Je suis tombée par hasard sur ce tome 3 à la bibliothèque alors que je n'y pensais plus tellement alors hop dans le sac !
Ames sensibles passez votre chemin, ce volume-ci de l'histoire de Polza est vraiment très dur, beaucoup de violence et de cruauté jalonnent ces pages.
L'interrogatoire de Polza continue lors de sa garde à vue et nous découvrons la suite de sa vie au fil de ses réponses. On fait enfin la connaissance de Carole dont il est question dans les deux premiers tomes.
Au niveau du dessin c'est toujours du noir et blanc avec parfois des flashs de couleur qui nous sautent au visage (c'est vraiment l'impression que j'ai eue).
Cette histoire me met un peu mal à l'aise et malgré tout j'ai quand même envie d'en connaître la suite, le tome 4 n'est pas encore sorti donc il faudra patienter. 

Mon avis sur les tomes 1 et 2.

Les avis de Enna et Noukette.

BD empruntée à la
       images.jpg

Petit bac 2013
Catégorie partie du corps

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 18:23

Rue-des-livres-2013.jpg

 

Hier et pour la troisième année consécutive je suis allée au Festival Rue des livres à Rennes. C'est surtout l'occasion de rencontrer d'autres blogueuses.

Après une bonne route dont la moitié a été bien arrosée je suis arrivée à Rennes sous une pluie battante.

Heureusement j'ai rapidement retrouvé quelques blogueuses et commencé à papoter en attendant le reste de la troupe qui arrivait de la gare.

Une fois tout le monde arrivé à bon port nous avons fait par petit groupe le tour du salon (plusieurs fois car ce n'est pas très grand). 

Nous étions ensuite attendus à la cantine des auteurs (comme d'habitude) pour déguster un délicieux repas marocain bien au chaud et avec une bonne soupe épicée (mais pas trop) pour nous réchauffer du trajet froid et humide pour nous y rendre.

De retour au salon nous en avons refait le tour en attendant d'aller aux tables rondes organisées l'après-midi.

J'ai donc assisté à celle sur le thème de L'école française du polar avec Stéphane Marchand, David S. Khara, Christian Rauth et Bernard Minier. C'était très sympa de les entendre parler.

Entre les deux tables rondes, petite pause pour prendre la traditionnelle photo de groupe. 

2013031605Dans le désordre : Sophie, Joelle, Aymeline, Fransoaz, Sylvie, Claire, Hilde, Géraldine, Yvon et Sandrine (il manque Canel, Junior, Yaneck et Xian).

La deuxième table ronde était celle ayant pour sujet Ecrire contre l'oubli avec Magda Hollander-Lafon et Yahi Belaskri. Magnifique ! J'ai été particulièrement impressionnée par Magda Hollander-Lafon qui a écrit sur la déportation des juifs hongrois qu'elle a vécue à l'âge de seize ans. Un travail de mémoire important pour elle et elle en parle de façon très émouvante et positive (Coup de cœur).
Durant la deuxième table ronde nous avons dégusté les cookies maison apportés par Claire (A propos de livres)

J'ai ensuite pris la route du retour chargée de quelques livres supplémentaires prêtés par Canel et Claire (Merci !).

J'ai profité de cet aller-retour pour continuer mon livre audio en cours, j'ai bien avancé car mon trajet durait au total trois heures.   

 

C'est ma participation au dimanche en photo de Liyah  

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans Rencontres
commenter cet article
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 23:05
Sept nouvelles Quatrième de couverture :
La guerre de 1870 et la cruauté des vainqueurs ; la veulerie ou la méchanceté de ceux qui donneraient père et mère pour de l'argent ; la violence des huis clos de famille ; la sexualité tarifée ou refusée jusqu'au meurtre : voilà quelques-uns des thèmes qui traversent toute l'œuvre de Guy de Maupassant et que nous retrouvons ici. Une vision très sombre et très pessimiste de l'humanité.
Une fois encore, Robin Renucci prête sa voix à des textes de Maupassant. Il sait se faire tour à tour tragique ou persifleur, pour rendre toutes les facettes de l'humaine comédie. 

Mon avis : 
Voici ma première participation au challenge de Valérie :  Ecoutons un livre.
Je découvre cette nouvelle forme de lecture et je m'aperçois que je peux en emprunter à la bibliothèque. Pour le moment je vais emprunter des livres courts car je pense écouter en voiture  et mon travail n'est pas très loin de chez moi.
Pour cette première écoute de livre j'ai testé en voiture et en cuisine, j'ai trouvé que c'était idéal dans les deux situations (si je suis seule) car il faut quand même être attentif.

J'ai aimé la voix de Robin Renucci qui se prête très bien à ces nouvelles que j'ai écoutées.
Les deux nouvelles que j'ai préférées sont les plus tragiques Le saut du berger et La folle, le ton de la voix du lecteur était parfait.

A l'écoute de ces nouvelles j'ai retrouvé le plaisir que j'ai eu à la lecture de Boule de suif et d'Une vie par exemple. Des histoires d'une autre époque avec un langage qui s'y prête et nous fait voyager dans le temps.  

Les titres que j'ai écoutés sont les suivants : Le saut du berger, Pierrot, La folle, L'ami Patience, La vendetta, Le legs et Une famille.

 

Livre audio emprunté à la
   images.jpg
Un classique par mois 1 Ecoutons-un-livre.jpg
  Lecture commune chez Valérie

 

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 23:05
Heather Mallender a disparu Quatrième de couverture :
Quinquagénaire alcoolique et désenchanté, Harry Barnett vit depuis de nombreuses années sur l’île de Rhodes, où il s’occupe de la villa d’un de ses amis, un homme politique anglais. Quand Heather Mallender arrive à la villa pour se remettre d’un drame personnel, Harry est vite attiré par la jeune femme. Mais, lors d’une balade en montagne, tout bascule : Heather disparaît sans laisser de traces et Harry est soupçonné par la police grecque de l’avoir assassinée. 
 

Devant l’absence de preuves, il est laissé en liberté. Avec une question qui ne cesse de l’obséder : qu’est-il arrivé à Heather ? Harry décide alors de mener l’enquête à partir de sa seule piste : les vingt-quatre dernières photos prises par la jeune femme avant de disparaître. Cliché après cliché, il va ainsi tenter de reconstituer les dernières semaines de la vie de celle-ci, entre la Grèce et l’Angleterre. Mais plus il apprend de choses sur Heather, sur son passé et sa vie, et plus le mystère s’épaissit. 

Dans une atmosphère mystérieuse et envoûtante, qui n’est pas sans évoquer l’univers de Douglas Kennedy ou celui d’Elizabeth George, Robert Goddard mène d’une main de maître une intrigue foisonnante et nous offre un nouveau chef-d’oeuvre à l’épaisseur romanesque exceptionnelle et au suspense omniprésent. 

Mon avis : 
Je suis partie à la recherche d'Heather Mallender aux côtés d'Harry qui est plutôt du style looser. Au fil de l'histoire, on découvre la vie de nombreux personnages mêlés de prêt ou de loin à cette disparition, cela donne un récit dense avec de nombreux détails sur la vie de chacun des protagonistes.
Je me suis attachée à Harry et j'avais vraiment très envie qu'il arrive à prouver qu'il n'était pour rien dans cette disparition, il nous emmène à sa suite dans un véritable jeu de piste.
Le seul petit reproche que je peux faire c'est que j'aurais voulu par moment que Harry fasse ses découvertes plus rapidement, que ça aille plus vite, j'ai néanmoins passé un bon moment de lecture.

De cet auteur j'avais beaucoup aimé Par un matin d'automne

L'avis de Lucie.

Livre emprunté à la
    images.jpg 
Challenge thriller polar


Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

Au fond de l'eau
  de Paula Hawkins

     

Dans les forêts de Sibérie
   de Sylvain Tesson (livre audio)   

         

Pour me suivre sur Facebook :          
Les pages de lecture de Sandrine        
     

Emprunts à la bibliothèque

Romans
Les petites filles  
    de Julie Ewa

 

Challenges en cours

    

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture