10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 23:06
Quatrième de couverture :

Désirée, trop jeune veuve, va régulièrement sur la tombe de son mari. Au cimetière, elle rencontre « le mec de la tombe d'à côté », dont l'allure l'agace autant que le caveau tape-à-l'oeil qu’il vient fleurir.
Depuis la mort de sa mère, Benny vit seul dans la ferme familiale. Il s'en sort comme il peut, grâce à une bonne dose d'humour. Chaque fois qu'il la voit, il s'énerve contre la nana qui s’assied sur le même banc de cimetière que lui. Tout sépare ces deux-là. Pourtant, il suffira d'un sourire pour qu'ils soient éblouis.

Un roman d'amour décalé, qui met aussi en scène ce fossé d’incompréhension qui sépare les catégories sociales.
L’interprétation de Michelangelo Marchese et Marielle Ostrowski restitue le mélange d’humour et de satire sociale qui fait le charme de ce roman à la fois acide et tendre.

Mon avis :
J'avais lu ce livre (papier) en 2008, j'avais envie d'en écouter la suite (Le caveau de famille) en livre audio du coup je me suis dit qu'il était sans doute plus malin d'écouter d'abord Le mec de la tombe d'à côté car je ne me rappelais plus de l'histoire en détail.

En 2008, j'avais moyennement apprécié ma lecture, j'ai donc bien fait de recommencer avec le livre audio puisque j'ai passé un excellent moment.

L'alternance de voix féminine et masculine est parfaite, leur ton de voix est très plaisant et l'humour de l'histoire est très bien rendu.

Benny et Désirée sont vraiment très différents et les premières réflexions qu'ils se font sur l'autre sont vraiment drôles. 
Tout ne va pas être simple car ils n'ont pas les mêmes objectifs de vie, il faut dire que Désirée est bibliothécaire et Benny, agriculteur. Il faut bien dire que Benny cherche quand même une femme pour l'aider à la ferme mais cela n'est pas du  tout dans les projets de Désirée.

Mais tout n'est sans doute pas perdu car il y a une suite et je vais enchaîner dès demain avec Le caveau de famille, j'espère que ce sera aussi bien que celui-ci.
 

Livre prêté
  par 
Mrs B.
 Merci !       


     Catégorie gros mot

 

 

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 06:51

Juste un petit bilan pour avoir une idée de la répartition de mes lectures en 2013

4 romans en anglais + 1 abandon

143 romans + 20 abandons

47 BD + 1 abandon

28 livres audio + 3 abandons

42 livres numériques

9 coups de cœur dont 2 BD

79 livres de la bibliothèque

38 livres prêtés par des copines

Comme les années précédentes j'abandonne environ 10% des livres qui me passent entre les mains (ou les oreilles !).

Mes copines me demandent souvent comment je fais pour lire autant surtout depuis que j'ai repris le boulot à temps plein depuis 2 ans, après 15 ans passés à la maison.
La réponse est : Je pense que je ne lisais jamais ou très rarement dans la journée et que ma reprise du travail n'a donc pas changé grand chose.

Ce qui a changé, c'est l'introduction des BD dans mes lectures en 2012 et des livres audio en 2013.

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans Blog
commenter cet article
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 23:06
Quatrième de couverture :
Ancien chirurgien du cœur, il y a longtemps qu'Octave Lassalle ne sauve plus de vies.
À quatre-vingt-dix ans, bien qu'il n'ait encore besoin de personne, Octave anticipe : il se compose une « équipe ». Comme autour d'une table d'opération - mais cette fois-ci, c'est sa propre peau qu'il sauve.
Il organise le découpage de ses jours et de ses nuits en quatre temps, confiés à quatre « accompagnateurs » choisis avec soin. Chacun est porteur d'un élan de vie aussi fort que le sien, aussi fort retenu par des ombres et des blessures anciennes. Et chaque blessure est un écho.


 

Dans le geste ambitieux d'ouvrir le temps, cette improbable communauté tissée d'invisibles liens autour d'indicibles pertes acquiert, dans l'être ensemble, l'élan qu'il faut pour continuer. Et dans le frottement de sa vie à d'autres vies, l'ex-docteur Lassalle va trouver un chemin.

Mon avis : 
Voici typiquement le genre de livre dont il n'est pas facile de parler. Les cinq personnages de cette histoire sont en recherche de quelque chose.
Octave, 90 ans, passe une petite annonce et embauche Hélène, Yolande, Marc et Béatrice qui se succèderont à ses côtés chaque jour.
"Elle avait employé plusieurs fois ce mot "tentative". Un mot qu'il aimait. C'était celui qu'il employait pour baptiser le fait de vivre : une tentative. Un mot humble, qui donne le droit de se tromper, d'errer, de recommencer.'

Octave les a choisis et les attend chacun différemment. Il écrit un haïku pour chacun.

"Elle recule le moment de sortir, prend son temps, bénit le libraire de rester ouvert si tard, et sa liberté à elle de pouvoir rentrer à n'importe quelle heure, sans avoir à avertir qui que ce soit. C'est la première fois qu'elle se formule les choses de cette façon : elle ne pense pas Je suis seule. Elle pense Je suis libre."

Chaque personne est touchante, leur vécu est différent mais les blessures sont encore présentes.
"Les histoires ne sont pas les mêmes et pourtant. La vie de l'un peut éclairer la vie de l'autre."

C'est un livre qui parle de la vie, de ses bonheurs et de ses difficultés.

"Les quatre l'ont secoué, lui ont donné la force qu'aucune foi en un dieu, fût-il d'amour, ne lui a jamais donnée. Lui, sa foi, elle est dans les êtres humains, c'est tout."

J'aurais aimé les suivre encore un peu car ils sont tous attachants chacun à leur manière.
 

Livre prêté par Véronique
       
Merci !

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 23:05

Quatrième de couverture :
Tyler Cross transporte 1 kilo de came, d'une valeur d'un demi-million à la revente au détail.

Et il a exactement 21 dollars et 81 cents en poche.

Il note l'ironie de la chose et se met en marche.

Mon avis : 
Je n'aime pas les westerns et pourtant j'ai passé un bon moment avec cette BD qui fait penser à un genre de western moderne. 
Tyler Cross est un braqueur aux traits anguleux qui va se retrouver mêlé à des histoires dangereuses au sein d'une petite ville dirigée par une mafia familiale.

Pas de temps mort dans cette histoire mais des morts à la pelle ! 

Une BD d'action dans laquelle on ne s'ennuie pas une seconde.

 

 

BD empruntée à la 
     images.jpg


        Catégorie prénom

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 23:06

                               Challenge I read en english
1. Alone one a wide wide sea
         de Michael Morpurgo 

2. My sister lives on the mantelpiece
         de Annabel Pitcher

3. King of the cloud forests
       de Michael Morpurgo

4. Friend or foe
      de Michael Morpurgo

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans Challenge
commenter cet article
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 23:06

                 

 Le premier mardi

La connexionneuse
      d'Eric Mouzat
Nuits retroussées à Venise
    de Nadine Monfils
Les menottes et le radiateur
    d'Alexandra Lapierre
La grande entourloupe
   de Roald Dahl
Une lady nommée Passion
   de Lisa Valdez 
La mariée mise à nu
   de Nikki Gemmel  
Cinquantes nuances de Grey  
               de E.L James 

  

                 

 Le premier mardi

La connexionneuse
      d'Eric Mouzat
Nuits retroussées à Venise
    de Nadine Monfils
Les menottes et le radiateur
    d'Alexandra Lapierre
La grande entourloupe
   de Roald Dahl
Une lady nommée Passion
   de Lisa Valdez 
La mariée mise à nu
   de Nikki Gemmel  
Cinquantes nuances de Grey  
               de E.L James 

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans Challenge
commenter cet article
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 23:05
 

Challange le riz et la mousson

1. Dans la ville d'or et d'argent
     de Kenizé Mourad 
2. La vallée des masques
      de Tarun Tejpal
3. Compartiment pour dames
       de Anita Nair     
4. Meurtre dans un jardin indien
         de Vikas Swarup 

Challange le riz et la mousson

1. Dans la ville d'or et d'argent
     de Kenizé Mourad 
2. La vallée des masques
      de Tarun Tejpal
3. Compartiment pour dames
       de Anita Nair     
4. Meurtre dans un jardin indien
         de Vikas Swarup 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans Challenge
commenter cet article
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 23:05
Quatrième de couverture :
Parfois, la nuit, je n’arrive pas à dormir. À cause d’une dent cassée, des hématomes, de la peur. Avant, dans la rue, ou au foyer d’État, il fallait se défendre et se battre ou se cacher. Ici, au camp d’entraînement, je mange à ma faim. Je ne suis pas seul. Il y a Guimbarde, Oleksandr, Aaron qui ne ment jamais, dont j’admire la fierté. Il y a même une fille, Alina, qui est peut-être la plus courageuse de nous tous. Le week-end, des riches désœuvrés font trois cents kilomètres pour venir nous voir. Pour voir des enfants pratiquer le MMA, le combat ultime, un cocktail de tous les arts martiaux et de tous les sports de lutte. 

Quand le sommeil ne vient pas, j’appelle mes licornes. Celles dont ma mère me racontait l’histoire. Elles sont belles, blanches et caressantes. Un jour, j’irai les rejoindre.

Mon avis : 
Pavlo est dans un camp où on apprend aux enfants à se battre.
"Pour fabriquer un bon enragé, rien de tel que l'arbitraire, car si on se plie aux punitions lorsqu'on sait les avoir méritées, c'est tout autre chose de subir des brimades alors qu'on était dans son droit." p.22

Mais il n'est pas un orphelin comme les autres, il a eu une vie avant, une vie de famille, des parents qui aimaient les livres, lui racontaient des histoires. 
"C'est pour ça aussi que rien ne remplace les livres. Parce qu'ils permettent de se créer ses propres images. Chaque lecteur aura une vision différente d'une scène lue. Tandis que les films, eh bien, les films, les images y sont déjà prêtes, il ne reste qu'à les avaler, prémâchées, comme la becquée des oisillons, et pour tout le monde, ces images sont les mêmes." p.54-55 

C'est sans doute encore plus difficile pour lui que pour les autres et pourtant il est bien obligé de s'adapter à ce nouveau monde.
"
C'était une autre vie. Comme si j'étais mort, et ressuscité dans un monde avarié." p.145

Ce livre est sombre, noir et violent. Des adultes entraînent des enfants pour des combats présentés comme un spectacle. Cela est révoltant mais ces enfants n'ont pas le choix, leur survie dépend de leur capacité à se battre.

Quelques petites lueurs apparaissent de temps en temps mais c'est vraiment sombre et la fin est à l'image de tout le livre.

Ignare que je suis, je n'imaginais pas du tout que ce genre de chose puisse exister, hélas si ! 
 

Livre emprunté à la 
     images.jpg

       Catégorie animal

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai moyennement aimé
commenter cet article
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 23:05

Mon avis :
Cette BD est à classer dans le genre "instructif" et "commémoratif". Elle retrace l'histoire d'une tragédie qui fait froid dans le dos : La catastrophe de Courrières du 10 mars 1906.

L'auteur présente d'abord la situation de la France économique, politique, artistique pour nous mettre dans le contexte de l'époque.

L'univers minier est décrit de façon réaliste, la catastrophe est racontée sans minimiser les horreurs, corps déchiquetés, éclatés, asphyxiés... 

Le nombre de victimes est impressionnant et cinq pages sont nécessaires pour les nommer tous, un par un, avec leur âge, plus de 1000 noms ! 

Mais qui est responsable ? La compagnie qui veut faire du bénéfice à tout prix ? Une période de grève et de violence va débuter. Cette période est mouvementée.

Tout n'est pas noir, quelques beaux moments nous sont racontés.

Cette BD m'a rappelé la lecture de Germinal d'Emile Zola (dont il est d'ailleurs fait mention) ainsi que la visite du centre historique minier de Lewarde dans le Pas de Calais il y a quelques années (très intéressant). 

Une BD vraiment bien faite et on sent que l'auteur est très documenté sur la question. 

L'histoire minière fait vraiment partie du Nord Pas de Calais qui est ma région d'origine.

BD empruntée à la 
     images.jpg
  
  Nord Pas de Calais

       Catégorie couleur
Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 23:05

Quatrième de couverture :
L'événement éditorial de l'année ! Après six ans d'attente, l'auteur-culte Khaled Hosseini nous revient avec une oeuvre passionnante, d'une ampleur et d'une intensité dramatique impressionnantes. Tour à tour déchirant, émouvant, provocant, un roman-fleuve sur l'amour, la mort, le sacrifice, le pardon, la rédemption, sur ces choix qui nous façonnent et dont l'écho continue de résonner dans nos vies. 

Dans le village de Shadbagh, Abdullah, dix ans, veille sur sa petite soeur Pari, trois ans. Entre les deux enfants, le lien est indéfectible, un amour si fort qu'il leur permet de supporter la disparition de leur mère, les absences de leur père en quête désespérée d'un travail et ces jours où la faim les tenaille. 

Mais un événement va venir distendre ce lien, un choix terrible qui modifiera à jamais le destin des deux jeunes vies, et de bien d'autres encore...

Des années cinquante à nos jours, d'une petite cahute dans la campagne afghane aux demeures cossues de Kaboul, en passant par le Paris bohème des seventies et le San Francisco clinquant des années quatre-vingt, Hosseini le conteur nous emmène dans un voyage bouleversant, une flamboyante épopée à travers les grands drames de l'Histoire.

Mon avis : 
J'avais beaucoup aimé Les cerf-volants de Kaboul et Mille soleils splendides du même auteur mais j'ai été un peu déçue par ce troisième roman.
Un signe qui ne trompe pas : J'ai fait une pause pour lire deux BD alors que j'en étais à peu près au milieu de ce livre.

1952-1949-2002-1974-2009-2010 : Différentes époques, des lieux variés, de nombreux personnages qui deviennent tout à tour le personnage principal d'une partie.

C'est un peu comme un puzzle, tout se met en place peu à peu, on retrouve certaines personnes à différents moments.

Cela m'a donné l'impression que c'était un peu décousu et je n'ai pas totalement réussi à plonger dans ce roman. 
Et pourtant, j'ai vraiment aimé certains passages mais il m'a manqué une certaine continuité dans l'histoire.

 

Merci aux Editions Belfond.


          Catégorie lieu

 14/18


 

 

 

 14/18
Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai moyennement aimé
commenter cet article

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

Maléfices 
    de Maxime Chattam        

 

Trop de bonheur
  de Alice Munro                    
   (livre audio)                                                                  

 

 

         

Sur Facebook :          
Les pages de lecture de Sandrine        
     

Emprunts à la bibliothèque

Romans
Hortense     
    de Jacques Expert

 

Cœur-Naufrage
  de Delphine Bertholon

 

DVD

Memento    

 

 

 

Challenges en cours

    

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture