7 mars 2015 6 07 /03 /mars /2015 07:31
Ca peut pas rater de Gilles Legardinier

..

Quatrième de couverture : 
- J'en ai ras le bol des mecs. Vous me gonflez ! J'en ai plus qu'assez de vos sales coups ! C'est votre tour de souffrir !

Ma voix résonne dans tout le quartier. Et là, trempée, titubante, épuisée, je prends une décision sur laquelle je jure de ne jamais revenir : je ne vais plus rien leur passer. On remet les compteurs à zéro. On renverse la vapeur. Je vais faire payer ce fumier. Chaque joueur doit vous donner mille baffes. Je vais me venger de tout. Puisque aucun bonheur ne descendra d'un ciel illusoire, je suis prête à aller chercher le peu qui me revient jusqu'au fond des enfers.

La gentille Marie est morte, noyée de chagrin. À présent, c'est la méchante Marie qui est aux commandes. À partir de maintenant, je renvoie les ascenseurs et je rends la monnaie de toutes les pièces. Les chiens de ma chienne sont nés et il y en aura pour tout le monde. La vengeance est un plat qui se mange froid et je suis surgelée. La rage m'étouffe, la haine me consume.

 

Mon avis : 
Mon avis est assez tiède sur ce livre, j'avais de beaucoup préféré les autres titres de cet auteur : Demain j'arrête, Complètement cramé, Et soudain tout change.

J'ai cependant souri plusieurs fois grâce à quelques réflexions marrantes, et de jolis passages émaillent quand même cette histoire.

Ce roman est un joyeux mélange de tout ce qui remplit une vie, relations professionnelles, relations amoureuses.

Ce qui rend mon avis assez moyen c'est qu'il y a vraiment des longueurs, des passages qui sont assez bavards et où cela n'avance pas beaucoup, il rallonge la sauce un peu trop à mon goût.

Mais je me connais je lirai sûrement le prochain roman de cet auteur en espérant retrouver l'enthousiasme ressenti lors de la lecture des trois premiers titres.

 

    Livre du club de lecture
          avec mes copines

             

 

 

             Gros mot

 

                Mort

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai aimé un peu
commenter cet article
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 17:40
Les années cerises de Claudie Gallay

...

Quatrième de couverture :
A l'école, on l'appelle l'Anéanti. Pas seulement parce qu'il collectionne les zéros : sa maison, à l'écart du village, est menacée d'être engloutie par une falaise qui s'effrite peu à peu. Et alors que tous - autorités, voisins, famille - conseillent à ses parents de déménager le plus rapidement possible, ils s'accrochent à leur chez-eux. La mère surtout, qui ne se soucie guère de rassurer son fils et distribue les claques plus facilement que les câlins. C'est dehors que le jeune garçon trouve de l'affection et des raisons d'aimer la vie : en s'occupant des animaux de la ferme de pépé et mémé, en rêvant à la grande sœur de son ami Paulo, en faisant de la balançoire sur le cerisier planté au bord du gouffre...

Roman mélancolique, Les Années cerises est éclairé par l'immense tendresse de Claudie Gallay pour les personnages en marge et les enfants trop sensibles ; son style simple, doux et sincère touche au coeur.

 

Mon avis :
Quel joli roman ! Joli mais pas vraiment gai, joli et très touchant.
Un jeune garçon de onze ans vit avec ses parents dans une maison au bord d'une falaise, le danger est là mais ils ne veulent pas déménager. Les parents ne sont pas attentionnés envers leur fils, les coups pleuvent.
Heureusement il y a son pépé et la sœur de son copain Paulo qui le fait drôlement fantasmer (mais il sait qu'il est trop jeune). 

Ce roman est plein de sensibilité, terriblement touchant.

Certaines remarques du petit garçon font vraiment sourire d'autres serrent le cœur du lecteur.

Une belle découverte ! 

 

      Livre issu de ma 

         
      

 

             Couleur

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 17:23
Un swap !

...

Je suis fan du Petit Bac ornisé par Enna depuis plusieurs années.

Tiphanie a eu la bonne idée d'en faire un swap.

Je vais y participer en binôme avec Enna.

N'hésitez pas à nous rejoindre, tout est expliqué ici

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans Swap
commenter cet article
1 mars 2015 7 01 /03 /mars /2015 15:30
Détectives Miss Crumble - Le monstre botté de Hanna, Guinebaud et Lou

...

Résumé : 
1918. Au lendemain de la guerre, dans le sympathique village de Sweet Cove, tout respire la douceur de vivre. Ah, Sweet Cove... ses jardins bien entretenus, ses salons de thé aux doux parfums de gâteaux chauds... C'est pourtant ici que va frapper un mystérieux assassin botté, l'occasion rêvée pour une célèbre institutrice retraitée de s'adonner à son sport préféré : mener l'enquête.

 

Mon avis : 
Il n'y a pas trente-six façons de le dire... je n'ai pas aimé cette BD.

Je n'ai pas trop aimé les dessins et je n'ai pas été convaincue par le personnage principal. C'est une institutrice retraitée, avec des cheveux gris mais la peau toute lisse... et en 1918 elle a des décolletés trèèès décolletés, vu l'époque cela ne me paraît que peu plausible.

La chute de l'histoire est plutôt bien mais j'ai tellement été gênée par les dessins que je n'ai pas tout lu attentivement sauf la fin justement.

Désolée de ne pas vous donner envie.

Mon mari a lu cette BD juste après moi et sans se concerter .... même avis ! 

 

Cette BD fait partie du Prix BD Cezam 2015.

 

   BD empruntée à la

          images.jpg

 

               Animal

 

      

 

                Mort

 

      

 

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans Je n'ai pas aimé
commenter cet article
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 16:56
Sans faille de Valentin Musso

..

Quatrième de couverture : 

Connaît-on vraiment ses amis ? Romuald, Théo, Dorothée, David et Juliette se retrouvent pour une randonnée dans les Pyrénées. C'est Romuald, à qui tout réussit, qui les a invités dans son luxueux chalet. Mais la montagne lui est-elle aussi familière qu'il le prétend ? L'expédition tourne au cauchemar. Le groupe s'égare, les secrets et les rivalités surgissent. Jusqu'au drame...

 

Mon avis : 
De cet auteur j'avais déjà découvert Le murmure de l'ogre en livre audio.
"Sans faille" est vraiment très différent tant par l'histoire que par l'époque à laquelle il se déroule.
C'est un thriller mais sans descriptions sanguinolentes, sans poursuites mouvementées, tout est dans l'ambiance et dans l'aspect psychologique des personnages.
Une randonnée entre "amis" qui ne se passe pas comme cela était prévu. Romuald a tout organisé
 et a invité d'anciens copains de lycée. On découvre petit à petit ce qui s'est passé entre eux à l'époque de leur adolescence et le pourquoi de cette randonnée.
Angoisse et danger sont au rendez-vous. Cela fait souvent froid dans le dos.
C'est assez prenant, cela se lit vraiment bien, et j'ai très souvent pensé à
Saxaoul et sa randonnée de l'été dernier dans les Pyrénées.

 

Merci à Babelio et aux Editions Points.

 

 


 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 17:13
Gamines de Sylvie Testud

...

Quatrième de couverture : 
« Qu'est-ce que tu faisais dans la chambre de maman ?
- J'ai volé une photo. Une toute petite photo.
- Tu lui ressembles tellement », a dit ma soeur.
J'ai mis la photo dans la poche de mon jean. Je me suis assise dessus pendant trente ans.
« La photo est ressortie de ma poche ! j'ai dit à mes soeurs. J'ai vu l'homme de la photo !
- Qui ?
- Celui qui porte le même nom que nous, le même nom que moi. Ce n'est pas une photo, c'est un homme ! »
J'ai donc un père. Que dois-je faire ? Trente ans que je réponds : « Je n'ai pas de père. Je n'ai qu'une photo. »
Devant les mines compatissantes, je réponds depuis trente ans : « Je n'ai pas de père, mais je m'en fiche, c'est comme ça. »

 

Mon avis : 
Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre en ouvrant ce petit roman. J'y ai découvert la vie de Sybille et de ses sœurs, elles vivent avec leur maman, leur papa est un mystérieux inconnu, il est toujours nommé "Il". "Il" a l'air vraiment impressionnant.

Le ton employé par Sybille (Sylvie ?) et juste, très juste, elle est très attachante dans sa façon de raconter leur vie. J'ai aimé la fantaisie de cette histoire car c'est très bien dosé. J'ai préféré la partie sur leur jeunesse mais le dernier tiers du livre et tout aussi important.

Un très bon moment de lecture qui est tombé à point nommé dans une non-envie de lecture ce qui est excessivement rare pour moi.

Un film a été tiré de ce livre, je me demande bien ce que cela peut donner. Quelqu'un l'a vu ? 

 

 Livre du club de lecture
     avec mes copines

      


            Gros mot

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
20 février 2015 5 20 /02 /février /2015 16:30
Mourir sur Seine de Michel Bussi

.

 Quatrième de couverture :

Un meurtre... huit millions de témoins.
Sixième jour de l'Armada. Un marin est retrouvé poignardé au beau milieu des quais de Rouen ! Quel tueur invisible a pu commettre ce crime impossible ? Quel étrange pacte semble lier des matelots du monde entier ? De quels trésors enfouis dans les méandres de la Seine sont-ils à la recherche ? Quel scandale dissimulent les autorités ?
Une implacable machination... qui prend en otage huit millions de touristes. Une course effrénée contre la montre avant la parade en Seine commence.
L'histoire de la navigation en Seine, stupéfiante et pourtant bien réelle, livre la clé de l'énigme. Les quais de Rouen, le cimetière de Villequier, les rues médiévales de Rouen, le marais Vernier... deviennent autant de scènes de cette enquête défiant l'imagination.

 

Mon avis :

Voici un nouveau roman de Michel Bussi qui est en fait une réédition d'un roman paru en 2008 avant Nymphéas noirs, Un avion sans elle, Ne lâche pas ma main et N'oublier jamais.

Cette histoire mêle aventure, meurtres, histoires de pirates, recherche d'un trésor sur fond d'Armada ce grand rassemblement de navires qui a lieu tous les cinq ans à Rouen.

J'ai tout d'abord aimé la couverture de ce livre avec ses caractères en relief, j'aime passer ma main dessus et sentir cette différence de texture.

L'auteur alterne l'enquête de Maline la journaliste et celle de la police.  Je ne me suis pas ennuyée du tout durant cette lecture,  il se passe tout le temps quelque chose.  C'est rythmé et parfois même carrément mouvementé. Un peu d'amour par dessus tout ça et hop le tour est joué !

Ce livre est sûrement encore plus intéressant à lire si on connaît la ville de Rouen car il y est beaucoup question de ses rues et de ses ruelles.

 

Merci à Babelio et aux Editions des Falaises.

 

                Mort

 

      

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 17:22

                                                    

Quatrième de couverture :
C'est l'histoire d'une petite fille dont la maman glisse lentement dans la maladie mentale. Elle rencontre une famille extraordinaire de la banlieue de Lille, qui adopte des enfants du monde entier. Adolescente, elle partage sa vie entre cette maison du bonheur et des tête-à-tête compliqués avec sa mère à la dérive. Entre amour doux et amour fou.
C'est l'histoire de Frédérique Bedos.
Bac en poche à seize ans, elle débarque dans la capitale pour ses études. Repérée dans un café par un producteur américain, sa vie s'accélère entre Paris, Londres et New York. Mais les prime time sur MTV, France 2 ou M6 ne parviennent pas à lui faire oublier d'où elle vient et à qui elle doit d'être sauvée.

En 2009, elle laisse tomber les paillettes pour mettre en lumière des héros anonymes : c'est le Projet Imagine.

Un livre étonnant, qui témoigne d'une force et d'une joie de vivre qui nous emportent.
Un récit qui donne envie d'aimer, d'aimer sans condition, d'aimer malgré tout.

 

Mon avis :

Ce livre est un témoignage qui retrace la vie de l'auteur. Vous la connaissez peut-être pour l'avoir vue à la télévision sur France 2 ou M6, ce qui n'était pas mon cas.

Une vie hors du commun, sa jeunesse avec d'une part des passages très durs mais aussi très doux avec sa maman Jeanne très instable psychologiquement et d'autre part une jeunesse emplie d'amour dans sa famille d'accueil avec de très nombreux frères et sœurs. 

On a l'impression qu'elle s'en sort bien mais il lui faudra aussi effectuer un travail sur elle-même quand la dépression la guettera, devenue adulte.

Ce témoignage nous livre un beau portrait de femme.

 

      Livre issu de ma 

         
      Kdo de ma sœurette

 

               Taille

 

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 05:00
Ce n'est pas toi que j'attendais de Fabien Toulmé (BD)

...

Quatrième de couverture :
C'est l'histoire d'une rencontre. La rencontre d'un père et de sa petite fille pas comme les autres. Pour Fabien, l'annonce de la trisomie de Julia, c'est le monde qui s'écroule. Comment faire face au handicap de son enfant ? Comment apprendre à l'aimer ? Entre colère, doute, moments de tristesse et bonheurs inattendus, l'auteur raconte le difficile chemin d'acceptation qui le mènera vers sa fille. Une histoire d'amour, à la fois touchante et drôle, tendre et sincère, sur le thème universel de la différence.

Mon avis : 

Quelle belle BD !!!!!!!!!!!

C'est sa propre histoire que nous raconte ici Fabien Toulmé suite à la naissance de sa fille qui est trisomique 21.

Son regard sur le handicap est très dur, c'est un sujet qu'il connait peu et il voit sa fille comme un boulet, il fait un blocage et ne peut la prendre dans ses bras durant de longs, de très longs mois.

J'ai été plusieurs fois émue aux larmes durant cette lecture, l'auteur est touchant, sincère et totalement démuni face au handicap de la petite Julia.

Mais cette histoire n'est pas uniquement triste, l'espoir est au bout du chemin et j'ai aussi souri durant ma lecture.

 

Merci à Babelio et aux Editions Delcourt.

 Lecture commune avec
           Enna 

     

 


Pronom personnel sujet


                 Musique
Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai adoré
commenter cet article
8 février 2015 7 08 /02 /février /2015 16:20

                                                   

Quatrième de couverture : 
Je n'ai même pas sauté de joie en apprenant les résultats du conseil de classe. Après tout, cela signifiait encore une année de translucidité dans cet établissement où je n 'étais rien. La seule vraie surprise de ce jour-là, ce fut quand Paul Rialto me salua pour la première fois.

Jeune provincial, le narrateur débarque à la capitale pour faire ses années de classe préparatoire. Il y découvre une solitude nouvelle et un univers où la compétition est impitoyable...

Confusion des sentiments, attirance pour la mort et pour la vie, succès gagné sur un malentendu, amertume et plaisir... On retrouve dans Un hiver à Paris tout ce qui fait le charme des romans de Jean-Philippe Blondel.


Mon avis :

Victor est en classe prépa littéraire dans un grand lycée parisien,  la course au concours est impitoyable, les profs sont intraitables avec leurs élèves. Ils les rabaissent, les humilient, mais tous ne sont pas  comme Victor qui évolue dans cette sphère tout en étant peu impliqué, comme un spectateur dans cette course au concours.

J'ai à nouveau apprécié l'écriture de Jean-Philippe Blondel,  j'ai l'impression qu'il connaît son sujet de l'intérieur et je me suis même demandé si Victor ce n'était pas lui, en partie tout au moins.

J'ai aimé les relations entre les différents personnages avec leurs forces et leurs faiblesses.

Un très bon moment de lecture. 

 

   Livre prêté par Saxaoul
             Merci ! 

             
 


                  Lieu

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

Nuit
  de Bernard Minier  

 

Pour me suivre sur Facebook :          
Les pages de lecture de Sandrine        
     

Emprunts à la bibliothèque

Romans
Les orages de l'été
    de Tamara McKinley

 

Fidèle au poste 
   d'Amélie Antoine

 

Le sourire des femmes 
    de Nicolas Barreau

 

 

 

Challenges en cours

    

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture