24 décembre 2014 3 24 /12 /décembre /2014 09:00

                           De tout cœur je vous souhaite un
 

                    

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans Blog
commenter cet article
23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 18:26

                                 

7 nouvelles dans une édition illustrée

La maison Tellier
Dans une petite ville de Normandie, la maison Tellier est une maison close à l'ambiance familiale. Un soir les clients trouvent la maison vide et fermée à double tour. C'est que tout le monde est parti à la première communion de la nièce de Madame Tellier. 
Un petit texte amusant et distrayant. Les descriptions sont précises et on s'y croirait. Cette petite troupe est bien sympathique. 

Les tombales
Peut-on draguer dans un cimetière ?  Ici, la réponse est oui. 
C'est la nouvelle que j'ai préférée. 

Sur l'eau
Un homme se retrouve coincé sur son bateau toute une nuit, l'ancre est prise dans quelque chose et il n'arrive pas à la remonter.
Dans cette nouvelle, c'est la chute qui est surprenante mais je n'ai que moyennement aimé cette histoire. 

Histoire d'une fille de ferme
La triste vie d'une fille de ferme, grossesse, bébé placé en nourrice, retour à la ferme sans son enfant.
Rien d'extraordinaire dans cette histoire, elle ne m'a pas beaucoup touchée.

Le papa de Simon
Simon n'a pas de papa ou plutôt pas de papa connu. Cela lui cause des problèmes, d'autres enfants s'en prennent à lui. 
C'est la nouvelle la plus touchante de ce recueil. 

Une partie de campagne
Une famille part à la campagne pour la journée, les deux femmes de la famille font des rencontres galantes.
Bof, bof, rien de bien transcendant dans cette histoire. Batifolage sous les arbres et pas grand chose de plus. 

Au printemps
Le printemps revient, un homme prend un bateau pour profiter de la sensation de renouveau que procure cette saison. Il croise le regard d'une jeune femme.... Mais un homme le met en garde contre les effets pervers de ce fameux printemps.
J'ai bien aimé cette nouvelle, j'ai trouvé l'idée originale.

 

J'avais déjà écouté des nouvelles de cet auteur en livre audio et j'en gardais un bon souvenir et m'attendais à plus apprécier ce que j'ai lu ici.

En livre audio, voici mes avis sur des nouvelles et des contes insolites.

 

      Livre issu de ma 

         

      

 

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai aimé un peu
commenter cet article
22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 14:00

                                         

Quatrième de couverture :
Un écrivain a disparu... Le célèbre Owen Quine venait de mettre le point final à son dernier manuscrit - un roman à clé sulfureux dont Cormoran Strike, chargé de l'enquête, pressent qu'il a de quoi inquiéter bon nombre de personnalités en vue. Qui donc aurait intérêt à ce que Quine soit réduit au silence ? Les suspects ne manquent pas.
Lorsqu'il retrouve le cadavre de l'auteur, assassiné selon un rituel particulièrement atroce, Strike comprend qu'il a affaire au meurtrier le plus impitoyable qu'il lui ait été donné de traquer...
Roman policier haletant, rythmé par une multitude de coups de théâtre, Le Ver à Soie est le deuxième volet des aventures du détective Cormoran Strike et de sa jeune et intrépide assistante, Robin Ellacott.

 

Mon avis :
J'avais fait connaissance de Cormoran et Robin dans leur précédente enquête L'appel du coucou. Dans ce livre audio le lecteur était génial alors c'est ici une nouvelle façon de découvrir ce duo d'enquêteurs. 
Dans cette aventure, le rythme est plus soutenu et les trois quarts du livre m'ont vraiment beaucoup plu.

Cette enquête se passe dans le milieu de l'édition, un vrai panier de crabes, ils sont tous suspects tour à tour mais seul Cormoran saura dénouer les fils de cette histoire obscure.

J'aime beaucoup le duo Cormoran-Robin, ils sont complémentaires et si prochaine enquête il y a, je pense que Robin prendra encore de l'envergure.

Seul le dernier quart m'a paru un peu long avant d'arriver aux révélations finales.

 

    Livre emprunté à la

          images.jpg

 

Lecture commune avec
    
 Enna et Saxaoul 

     


      Catégorie matière

 

       

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 08:43

                                      

 

Quatrième de couverture :
« Peu importait le fond pour Guylain. Seul l'acte de lire revêtait de l'importance à ses yeux. Il débitait les textes avec une même application acharnée. Et à chaque fois, la magie opérait. Les mots en quittant ses lèvres emportaient avec eux un peu de cet écoeurement qui l'étouffait à l'approche de l'usine. »


Employé discret, Guylain Vignolles travaille au pilon, au service d'une redoutable broyeuse de livres invendus, la Zerstor 500. Il mène une existence maussade mais chaque matin en allant travailler, il lit aux passagers du RER de 6 h 27 les feuillets sauvés la veille des dents de fer de la machine...

Dans des décors familiers transformés par la magie de personnages hauts en couleurs, voici un magnifique conte moderne, drôle, poétique et généreux : un de ces livres qu'on rencontre rarement.

Mon avis : 
Je me suis vraiment régalée avec cette histoire de livres, des livres qu'on lit, qu'on détruit, qu'on partage.
Les personnages sont touchants et j'ai eu plusieurs fois le sourire aux lèvres.

Guylain est le personnage central du livre, mais autour de lui gravitent Giuseppe, Yvon et ses alexandrins (excellents !), les sœurs Delacôte et Julie. 

C'est comme si plusieurs petites histoires s'entremêlaient dans ce court roman et cela m'a bien plu.

Une belle découverte alors que je n'avais pas plus envie que ça de l'emprunter.
 

Les avis positifs de Liliba, A propos de livres, Jules et George

Les avis négatifs de Sylire et Valérie.

 

Livre de la sélection pour le Prix Cezam 2015.

  Livre emprunté à la

       images.jpg

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 16:51

                                                            

Quatrième de couverture : 

Lu par Robinson Stévenin et 9 comédiens. Version abrégée en collaboration avec l'auteur
Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
14 décembre 2014 7 14 /12 /décembre /2014 05:00

                                         

Quatrième de couverture : 
Les touristes ont déserté les lieux, la ville est calme, les plages à l'abandon. Pourtant, en quelques jours, deux événements vont secouer cette station balnéaire de la Côte d'Azur : la sauvage agression d'Antoine, jeune homme instable et gloire locale du football amateur, qu'on a laissé pour mort devant l'hôpital, et une tempête inattendue qui ravage le littoral, provoquant une étrange série de noyades et de disparitions.
Familles des victimes, personnel hospitalier, retraités en villégiature, barmaids, saisonniers, petits mafieux, ils sont vingt-deux personnages à se succéder dans une ronde étourdissante.
Vingt-deux hommes et femmes aux prises avec leur propre histoire, emportés par les drames qui agitent la côte.

 

Mon avis : 
J'ai aimé ces portraits croisés d'une vingtaine de personnes. Le personnage central est Antoine, joueur de foot au tempérament sanguin.
Petit à petit,
 on découvre tous les personnages qui gravitent autour de lui, famille, amis, relations... 
Le changement de personnage à chaque chapitre donne du rythme à cette histoire globalement pas très gaie.
Ils sont tous (ou presque) attachants et blessés par la vie.

L'écriture d'Olivier Adam est fluide et agréable à lire.
C'est noir, c'est triste, c'est assez pessimiste mais c'est bien quand même !

 

Livre emprunté à la

     images.jpg

 

  Lecture commune avec
   
 Enna et Laurielit

     

 

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 10:28

                                     

Quatrième de couverture :
Cobaye [kobaj] n. masc. Petit mammifère rongeur, appelé aussi cochon d'Inde, élevé surtout comme animal de laboratoire - Fam : Servir de cobaye. Être utilisé comme sujet d'expérience. Ex. : Deux hommes et une femme sont restés enfermés 21 jours afin de servir de cobayes pour un nouvel antidépresseur.

 

Mon avis : 
Cette BD fait partie de la nouvelle sélection pour le prix littéraire Cezam Inter-CE 2015, je l'ai donc empruntée les yeux fermées car j'avais bien apprécié cette expérience en 2014. 

Le sujet abordé est facilement identifiable grâce à la couverture associée au titre. Un nouvel anxiolytique va donc être testé sur trois personnes par un groupe pharmaceutique.

Hormis le fait qu'une expérimentation clinique sur trois personnes seulement me surprend un peu, j'ai bien aimé cette histoire. 
La surprise de cette expérience "thérapeutique" c'est que ce médicament va avoir des effets inattendus sur les trois testeurs.

Cette BD est rythmée et je ne me suis pas ennuyée un instant. D'un sujet sérieux les auteurs ont écrit une histoire plutôt distrayante et bien menée.

Livre de la sélection pour le Prix Cezam 2015.

  

    BD empruntée à la

         images.jpg

      


       Catégorie animal

 
Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 18:20

                                     

Chouette je participe encore une fois au Prix Audiolib ! 

10 livres à lire (écouter) de janvier à mai 2015.

J'avais beaucoup aimé cette expérience en 2014, cliquer ici pour le bilan de la dernière édition

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans Prix littéraire
commenter cet article
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 17:57

                                       

Etant donné que ma pause est à 12h30, j'étais en train de travailler.

J'enregistrais les mouvements (entrées, sorties, transferts, décès) des résidents de la maison de retraite dans laquelle je travaille.

 

 

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans Jeux
commenter cet article
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 18:14

                                      

 

Quatrième de couverture :
« Je suis parti en courant, tout à coup. Juste le temps d'entendre ma mère dire Qu'est-ce qui fait le débile là ? Je ne voulais pas rester à leur côté, je refusais de partager ce moment avec eux. J'étais déjà loin, je n'appartenais plus à leur monde désormais, la lettre le disait. Je suis allé dans les champs et j'ai marché une bonne partie de la nuit, la fraîcheur du Nord, les chemins de terre, l'odeur de colza, très forte à ce moment de l'année. Toute la nuit fut consacrée à l'élaboration de ma nouvelle vie loin d'ici. »
En vérité, l'insurrection contre mes parents, contre la pauvreté, contre ma classe sociale, son racisme, sa violence, ses habitudes, n'a été que seconde. Car avant de m'insurger contre le monde de mon enfance, c'est le monde de mon enfance qui s'est insurgé contre moi. Très vite j'ai été pour ma famille et les autres une source de honte, et même de dégoût. Je n'ai pas eu d'autre choix que de prendre la fuite. Ce livre est une tentative pour comprendre.

L’interprétation de Philippe Calvario, d’une impeccable justesse, rend dramatiquement présent le douloureux cheminement, entre violences et humiliations, d’un jeune garçon confronté à sa « différence ».

Mon avis : 
J'avais une petite appréhension avant de démarrer cette écoute car je connaissais le sujet de ce roman et j'avais peur que ce soit très difficile à entendre.

Tout d'abord le lecteur est excellent, il ne force pas sa voix et arrive cependant à jouer sur les intonations des différentes personnes. 

Ensuite, hormis une scène vraiment très dure, pour le reste je n'ai pas été trop gênée. En revanche j'ai été très touchée par cette histoire, par cette tranche de vie de l'auteur. 
Ce qu'il a vécu est révoltant mais ce livre est vraiment bien fait, j'ai aimé la façon dont les chapitres sont organisés.

Je ne côtoie pas de gens de milieux très défavorisés dans mon travail ni dans ma vie d'ailleurs. Mais je retrouve ici, dans la façon dont les parents d'Eddy s'adressent à lui, des propos que mes ados me racontent avoir entendu dans le bus ou dans le tram, ils sont choqués de la façon dont certains parents parlent à leurs enfants. 

L'écoute de ce livre a donc, finalement, été facile et je suis vraiment contente d'avoir franchi le pas. 

L'avis de Sylire.

 

          Livre prêté
            par Enna
                Merci !       

             
 

      Catégorie prénom

          Le vieux qui lisait des romans d'amour de Luis Sepulveda (livre audio)

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

Maléfices 
    de Maxime Chattam        

 

Trop de bonheur
  de Alice Munro                    
   (livre audio)                                                                  

 

 

         

Sur Facebook :          
Les pages de lecture de Sandrine        
     

Emprunts à la bibliothèque

Romans
Hortense     
    de Jacques Expert

 

Cœur-Naufrage
  de Delphine Bertholon

 

DVD

Memento    

 

 

 

Challenges en cours

    

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture