21 septembre 2015 1 21 /09 /septembre /2015 18:01
Je vous écris dans le noir de Jean-Luc Seigle

...

Quatrième de couverture : 

1961. Après avoir vu La Vérité de Clouzot, inspiré de sa vie et dans lequel Brigitte Bardot incarne son rôle de meurtrière, Pauline Dubuisson fuit la France et s'exile au Maroc sous un faux nom. Lorsque Jean la demande en mariage, il ne sait rien de son passé. Il ne sait pas non plus que le destin oblige Pauline à revivre la même situation qui, dix ans plus tôt, l'avait conduite au crime. Choisira-t-elle de se taire ou de dire la vérité ?

Jean-Luc Seigle signe un roman à la première personne où résonnent les silences, les rêves et les souffrances d'une femme condamnée à mort à trois reprises par les hommes de son temps.

Mon avis : 
J'ai un peu de mal à donner mon avis sur ce livre. J'en ai aimé l'écriture, l'auteur a vraiment une plume très agréable à lire. Facile à lire sans être simpliste.

Je ne connaissais pas du tout l'histoire de Pauline Dubuisson, tout le fond de ce roman est vrai. L'auteur a comblé les blancs en imaginant tout ce qui n'était pas connu en prêtant la plume à Pauline Dubuisson au travers d'une lettre.

J'ai toujours un peu de mal avec ces romans qui mêlent réalité et fiction, je me demande toujours où se situe la limite. A la fin de ma lecture je me suis précipitée sur mon ordinateur pour lire ce qui était dit de la vie de cette femme.

Je ne regrette pas cette lecture car je l'ai appréciée mais c'est loin d'être un coup de cœur.

Un coup de cœur pour Sylire.

 

Livre emprunté à la

       images.jpg

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
19 septembre 2015 6 19 /09 /septembre /2015 09:08
D'après une histoire vraie de Delphine de Vigan

...

Mon avis : 
Qu'il est difficile de venir dire sa déception alors que, déjà, de nombreux avis sont plus que positifs.

Panne d'écriture pour Delphine de Vigan et le hasard lui fait rencontrer L. dont elle va devenir très proche, tellement proche que cette L. va avoir une emprise très importante sur l'auteur de ce livre.

Roman, fiction ?  en tous cas une grosse déception pour moi.
Je n'ai pas aimé que tout tourne autour de l'auteur, tout le temps, moi moi moi... je je je..... les deux tiers du livre m'ont paru bien long.

J'avoue que la dernière partie m'a plus intéressée et qu'il a fallu que je le finisse d'une traite pour en connaître l'issue.... et re-déception, du déjà vu, déjà lu, des idées prises dans des livres ou des films, rien de bien original.

Je reconnais que je ne suis pas tendre dans mon avis, mais je n'aime pas ce nombrilisme d'auteur. 

Et contrairement à ce qui est dit de nombreuses fois dans ce livre, je préfère quand Delphine de Vigan écrit de la fiction, de la vraie de vraie, vivement la prochaine ! parce que malgré tout j'aime son écriture.

 

Livre issu de ma 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai aimé un peu
commenter cet article
13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 16:22
Les accoucheuses T2 La révolte d'Anne-Marie Sicotte

...

 

Quatrième de couverture : Flavie a réalisé son rêve : elle est devenue sage-femme. Elle se prépare désormais à relever un nouveau défi, celui du bonheur conjugal.

Mais d'autres obstacles vont réclamer sa force et son courage. Sa mère, Léonie, dirige l'École des sages-femmes de Montréal dans la tourmente d'un XIXe siècle où puritanisme et sexisme s'exacerbent. Aveugle face aux tensions sociales naissantes, la bonne société se scandalise et s'insurge, prête à sacrifier les temps modernes naissants sur l'autel des dévotions.

Mon avis : 
Quel plaisir de retrouver les personnages dont j'avais fait la connaissance dans le premier volume de cette série.

Le plus marquant pour moi dans ce deuxième tome :
- le pouvoir de l'Eglise sur la vie des ses ouailles, dans tous les domaines de la vie même les plus intimes. Cela me révolte (tiens c'est d'ailleurs le titre de ce roman !) et pourtant j'ai reçu une éducation familiale religieuse. Alors bien sûr nous sommes ici au XIXème siècle mais même actuellement certains points de vue de l'Eglise sont vraiment rétrogrades...

- le manque d'indépendance des femmes, la révolte de Flavie qui rue dans les brancards en permanence et on la comprend !

- Tout ce qui a trait à l'obstétrique est passionnant et les sages-femmes de cette époque étaient vraiment indispensables pour permettre les naissances de manière la plus sécurisante possible, en évitant autant que possible l'intervention des médecins qui n'hésitaient pas à utiliser les "fers".

J'avais aussi beaucoup aimé le premier tome, mon avis ici.

Et je sais déjà que Cécile va me passer le tome 3 très bientôt !!!!!

Bon il me faut quand même une bonne quinzaine de jours pour lire un tel pavé de plus de 850 pages sans être en vacances.

 

Livre du club de lecture
     avec mes copines

      

 

Les accoucheuses T2 La révolte d'Anne-Marie Sicotte

...

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 19:17

                                     

A 9h09 je travaillais, pas le temps et pas l'esprit à faire une photo et puis elle aurait sûrement était presqu'identique à une précédente

 

A 21h09 j'étais en train de me préparer une petite infusion relaxante.

Et maintenant au lit pour la boire en lisant, un des bons moments de la journée !

Qu'est ce que je faisais le 09/09 à 09h09 (21h09) ?

...

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans Jeux
commenter cet article
7 septembre 2015 1 07 /09 /septembre /2015 18:15
Une journée particulière d'Anne-Dauphine Julliand

...

Quatrième de couverture :

Le 29 février ne revient que tous les quatre ans, il s'agit du jour de la naissance de Thaïs - la petite fille d'Anne-Dauphine Julliand -, atteinte d'une maladie génétique orpheline. Thaïs a vécu trois ans trois quarts : une courte mais belle vie.

Lorsque le 29 février réapparaît sur le calendrier, Anne-Dauphine s'offre une parenthèse, sans travail ni obligations, pour vivre pleinement cette journée particulière. Le passé se mêle alors au présent. Chaque geste, chaque parole prend une couleur unique, évoque un souvenir enfoui, suscite le rire ou les larmes.

Anne-Dauphine Julliand aime à penser qu'il est possible de gravir des montagnes en talons hauts. Elle a le talent de croquer les émotions de tous les jours. Elle nous raconte sa vie, Loïc, ses fils, Gaspard et Arthur, mais aussi Azylis, son autre princesse, malade, elle aussi. Une leçon de bonheur et une merveilleuse histoire d'amour.

 

Mon avis : 

Je suis encore passée du sourire à l'émotion durant cette lecture comme cela avait été le cas durant ma lecture de Deux petits pas sur le sable mouillé du même auteur. 

J'ai un peu hésité avant d'entamer ce livre, j'avais un peu peur que ce ne soit pas le bon moment pour moi. C'est tout le contraire, c'était vraiment le bon moment, quelle que soit la difficulté traversée certaines phrases font mouche.

D'autre part, j'admire vraiment cette maman qui dit qu'elle est heureuse malgré les épreuves. Ses livres sont très beaux et porteurs de messages forts et puissants.

Un bien beau témoignage pour une journée vraiment particulière.

 

Livre du club de lecture
     avec mes copines

      

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai adoré
commenter cet article
31 août 2015 1 31 /08 /août /2015 16:49
Temps glaciaires de Fred Vargas

...

Quatrième de couverture :
« Adamsberg attrapa son téléphone, écarta une pile de dossiers et posa les pieds sur sa table, s'inclinant dans son fauteuil. Il avait à peine fermé l'oeil cette nuit, une de ses soeurs ayant contracté une pneumonie, dieu sait comment.


- La femme du 33 bis ? demanda-t-il. Veines ouvertes dans la baignoire ? Pourquoi tu m'emmerdes avec ça à 9 heures du matin, Bourlin ? D'après les rapports internes, il s'agit d'un suicide avéré. Tu as des doutes ?

Adamsberg aimait bien le commissaire Bourlin. Grand mangeur grand fumeur grand buveur, en éruption perpétuelle, vivant à plein régime en rasant les gouffres, dur comme pierre et bouclé comme un jeune agneau, c'était un résistant à respecter, qui serait encore à son poste à cent ans.

- Le juge Vermillon, le nouveau magistrat zélé, est sur moi comme une tique, dit Bourlin. Tu sais ce que ça fait, les tiques ? »

 

Mon avis : 
Quel plaisir de retrouver Adamsberg et son équipe ! 
Au départ je n'étais que moyennement tentée mais pour finir ce livre n'a pas attendu longtemps dans ma table de chevet et j'ai bien fait.

Un brin historique mais pas trop pour moi. Un brin réfrigérant avec les passages en Islande. 
Adamsberg a comme d'habitude des idées qui fusent et qui portent leurs fruits dans la résolution de l'enquête.

Fred Vargas a toujours cette écriture précise et son texte est bien construit.
Vivement qu'elle nous régale avec d'autres aventures. 

 

Livre du club de lecture
     avec mes copines

      

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 16:35
Fais-le pour maman de François-Xavier Dillard (livre audio)

..

Quatrième de couverture :
" Tu dois leur dire que c'est toi qui as fait ça, que c'est toi qui as donné le coup de couteau. Fais-le pour nous, Sébastien, fais-le pour maman ! " Comment oublier la voix de sa propre mère lorsqu’elle hurle ces mots ?

Au début des années 70, Sébastien, 7 ans, vit seul avec sa mère et sa sœur adolescente, Valérie. Leur mère arrive tant bien que mal à joindre les deux bouts, malgré ses deux emplois qui lui prennent tout son temps et toute son énergie. Une dispute de trop avec sa fille qui dégénère, et c’est le drame familial. Valérie survivra à ses blessures mais la police ne croit pas à la version de la mère accusant son petit garçon d'avoir blessé sa soeur. La mère prendra cinq ans de prison.

Des années plus tard, et grâce à ses parents adoptifs, Sébastien mène une vie « normale », alors que sa sœur vit dans un institut spécialisé et que sa mère n’est jamais reparue après sa sortie de prison. Sébastien est devenu un père et un médecin exemplaires. Jusqu'à de mystérieux décès d’enfants parmi ses patients et avec eux, le retour funeste des voix du passé...

Lu par Christian Brouard

 

Mon avis : 
Mon seul bémol est le lecteur, il lit très bien mais... de façon un peu trop... scolaire (je ne sais pas comment le dire autrement). Il manque un peu de sentiment dans cette écoute.

En revanche l'histoire est passionnante. Le rythme est en partie donné par l'alternance des chapitres entre le passé du petit garçon, le présent de Léa la fille du personnage principal et l'histoire en elle-même.

Mystère, secret, folie, terreur, tout ceci est très bien distillé par l'auteur.

Un bon moment de lecture audio !


Livre emprunté à la

       images.jpg

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
22 août 2015 6 22 /08 /août /2015 11:24
In tenebris de Maxime Chattam

...

Quatrième de couverture :Chaque année, des dizaines de personnes disparaissent à New York dans des circonstances étranges. La plupart d'entre elles ne sont jamais retrouvées. Julia, elle, est découverte vivante, scalpée, entre autres sévices, et prétend s'être enfuie de l'Enfer. On pourrait croire à un acte isolé s'il n'y avait ces photos, toutes ces photos...

Annabel O'Donnel jeune détective à Brooklyn prend l'enquête en main, aidée par Joshua Brolin, spécialiste des tueurs en série. Quel monstre se cache dans les rues enneigées de la ville? Et si Julia avait raison, si c'était le diable lui-même? Ce mystère, ce rituel... Dans une atmosphère apocalyptique, Joshua et Annabel vont bientôt découvrir une porte, un passage... dans les ténèbres.

 

Mon avis : 
Après 4 ou 5 abandons de lecture au début de mes vacances je me suis dit qu'il y avait peut-être une chance avec un titre de Maxime Chattam. Ce deuxième volet de la trilogie du mal traînait dans ma PAL et  voilà.... Je l'ai dévoré !!!!!

C'est palpitant bien que très gore, horrible, sanglant et j'en passe....
Comme le dit Annabel l'héroïne : 
"Ne pense pas à l'individu, pas maintenant, concentre-toi sur les faits, uniquement les faits, pas de projection ou d'imagination, seulement le concret, trouve des indices, ou au moins des pistes, mais on ne donne pas dans l'émotion, ma grande, compris ?" p.196 

Bref il ne faut pas trop réfléchir à toutes les horreurs décrites mais se concentrer sur l'action et les personnages. 
Il va maintenant falloir que je lise le troisième volet de cette trilogie qui attend dans ma PAL mais je fais une pause dans l'horreur, il ne faut pas abuser non plus !

 

Mon avis sur le premier volet de cette trilogie, L'âme du mal est ici.

 

  Livre issu de ma 

   

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
20 août 2015 4 20 /08 /août /2015 18:57
La battue de Gaël Brunet

...

Quatrième de couverture :
Le chalet est perdu dans un paysage magnifique, avec le Mont-Blanc à l'horizon. Olivier est né et a grandi là, sur l'exploitation familiale. Pourtant, cela fait des années que ce trentenaire devenu parisien n'est pas revenu au village natal.

Mais, cet été-là, sur l'insistance de sa mère et celle de sa jeune compagne, il se décide enfin à renouer les liens avec les siens. Sous l'ombre imposante des montagnes, arriveront-ils à desserrer les tenailles du passé ?

 

Mon avis : 
Olivier n'a plus de contact avec son père depuis de nombreuses années et quand ils se revoient enfin le passé les empêchent de se parler.

L'ambiance entre le père et le fils est vraiment pesante, la maman est triste et petit à petit on découvre le pourquoi de cette situation. 

Une histoire sensible et touchante dans une belle région.
J'ai aimé le discours plein de bon sens et la fraîcheur d'Anouk l'amie d'Olivier.

L'écriture de cet auteur est pleine de sensibilité, les sentiments à fleur de peau sont très bien retranscris.

Du même auteur j'avais adoré Tous les trois.

 

Livre emprunté à la

       images.jpg

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
14 août 2015 5 14 /08 /août /2015 14:50
Mississippi d'Hillary Jordan

...

Quatrième de couverture :
Dans le Vieux Sud sauvage des années 40, Laura et Henry luttent pour élever leurs enfants sur une terre ingrate. Laura sait qu'elle ne sera jamais heureuse dans cette ferme isolée et sans confort.
Lorsque deux soldats rentrent du front, elle se sent renaître peu à peu.
Empoisonné par le racisme, cet univers de boue, de désirs et de mort verra la sauvagerie tout emporter...

Un premier roman magistral sur fond de bruit et de fureur.

 

Mon avis : 
Ce livre traînait depuis un certain temps sur ma PAL... Ayant entrepris de la faire baisser je me suis rappelé que j'avais acheté ce roman suite à de bons avis lus ici ou là.

Je n'ai pas été déçue ! Je me suis plongée sans difficulté dans la vie de Laura et sa famille. Les narrateurs changent au fil des chapitres et les personnages sont bien étudiés.

On s'y croirait dans ce Mississipi d'après guerre, la vie n'est pas facile et la femme n'a pas souvent son mot à dire. J'ai été touchée par les personnages féminins, Laura et Florence, la blanche et la noire.

Un bien beau roman qui n'est pourtant pas tout rose, loin de là.

Je n'ai pas vu le temps passer et j'avais hâte de m'y replonger.

 

Livre issu de ma 

   

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

Maléfices 
    de Maxime Chattam        

 

Trop de bonheur
  de Alice Munro                    
   (livre audio)                                                                  

 

 

         

Sur Facebook :          
Les pages de lecture de Sandrine        
     

Emprunts à la bibliothèque

Romans
Hortense     
    de Jacques Expert

 

Cœur-Naufrage
  de Delphine Bertholon

 

DVD

Memento    

 

 

 

Challenges en cours

    

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture