28 août 2017 1 28 /08 /août /2017 16:17

...

 

Quatrième de couverture : (censurée par mes soins)
Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté. 

Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l'école. 

Sicile. Giulia travaille dans l'atelier de son père. Lorsqu'il est victime d'un accident, elle découvre (...). 

Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend (...). 

Liées sans le savoir par ce qu'elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est réservé et décident de se battre. Vibrantes d'humanité, leurs histoires tissent une tresse d'espoir et de solidarité.

 

 

 

 

Mon avis : 
Trois histoires de femmes qui s'entrecroisent comme une tresse.

Un très beau premier roman dont j'avais beaucoup entendu parler avant de le commencer, j'avais quand même évité de lire des avis trop détaillés qui m'auraient gâché le plaisir de la découverte. 

J'ai aimé ces trois histoires, j'ai aimé ces trois femmes, j'ai vraiment eu envie de suivre un peu plus longtemps Smita et sa fille en Inde.

Ce livre est assez court, il va à l'essentiel et pourtant l'auteur nous fait vraiment découvrir ces femmes dans leur vie, on les imagine sans peine dans leur quotidien plus ou moins facile.

Un très beau roman pour lequel j'ai eu un coup de cœur !

Livre issu de ma

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai adoré
commenter cet article
22 août 2017 2 22 /08 /août /2017 16:58

...

 

Quatrième de couverture :
Presque dix ans se sont écoulés depuis que Julia Win est revenue de Birmanie, le pays où son père est né. Désormais brillante avocate à Manhattan, elle ne se sent pourtant pas totalement épanouie. 
Et ses doutes grandissent encore lorsqu'elle commence à entendre en elle une étrange voix posant des questions troublantes : «Pourquoi vis-tu seule ?», «Qu'attends-tu de la vie ?»...

Pour comprendre l'origine de cette voix, Julia repart en Birmanie. Elle y découvre l'histoire de Nu Nu, une femme au destin tragique, qui va changer sa vie. 

Empreint de sagesse orientale et chargé d'émotion, le deuxième roman de Jan-Philipp Sendker, aussi subtil et profond que le premier, explore les territoires passionnants de l'âme humaine.

 

 

 

 

Mon avis : 
Il n'y a pas à dire cet auteur aime les histoires de cœur et j'avais déjà adoré son premier roman L'art d'écouter les battements de cœur (ici).
Ces deux romans peuvent éventuellement être lus sans respecter l'ordre de parution mais c'est quand même plus agréable.

J'ai retrouvé avec plaisir Julia et U Ba, en Birmanie, et l'histoire de Nunu, une histoire de femme, de mère, une belle histoire, poignante, touchante.

Et puis il y a aussi par ici ou par là des petites phrases qui font mouche "En plus, je n'ai aucun point de comparaison, déclara-t-il, les yeux toujours clos. C'est le secret d'une vie heureuse" p.105, des phrases qui font réfléchir.
Mais aussi des lieux qui invitent au repos, à la réflexion, à la remise en question.

J'ai toujours peur de moins aimer un roman quand il est la suite d'un premier que j'ai adoré, je suis donc très contente de ce nouveau coup de cœur.

Offrez-vous les deux ! Ce sont des livres de poche.

Livre du club de lecture
avec mes copines

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai adoré
commenter cet article
17 août 2017 4 17 /08 /août /2017 17:02

...

 

Quatrième de couverture :
« Sharko comparait toujours les premiers jours d’une enquête à une partie de chasse. Ils étaient la meute de chiens stimulés par les cors, qui s’élancent à la poursuite du gibier. À la différence près que, cette fois, le gibier, c’était eux. »
 

Eux, c’est Lucie Henebelle et Franck Sharko, flics aux 36 quai des Orfèvres, unis à la ville comme à la scène, parents de deux petits garçons.
Lucie n’a pas eu le choix : en dehors de toute procédure légale, dans une cave perdue en banlieue sud de Paris, elle a tué un homme. Que Franck ignore pourquoi elle se trouvait là, à ce moment précis, importe peu : pour protéger Lucie, il a maquillé la scène de crime. Une scène désormais digne d’être confiée au 36, car l’homme abattu n’avait, semble-t-il, rien d’un citoyen ordinaire et il a fallu lui inventer une mort à sa mesure.
Lucie, Franck et leur équipe vont donc récupérer l’enquête et s’enfoncer dans les
brumes de plus en plus épaisses de la noirceur humaine. Cette enquête autour du meurtre, qu’à deux ils ont commis, pourrait bien sonner le glas de leur intégrité, de leur équilibre, et souffler comme un château de cartes le fragile édifice qu’ils s’étaient efforcés de bâtir.

Mon avis : 
En général j'aime bien les enquêtes avec Sharko et Lucie, c'est la première fois que j'en découvre une en version audio.

Je n'ai pas tellement aimé la voix du lecteur, je lui ai trouvé quelques intonations à la Johnny Hallyday, une voix très grave à laquelle je n'ai pas trop accroché. Dommage car il lit bien je dois le reconnaître.

Ensuite j'ai trouvé des longueurs dans cette enquête, je ne sais pas si c'est dû à la version audio mais j'aurais bien sauté certains passages.

Pas très clean la police sur ce coup-là, Sharko et Lucie qui cachent des choses, un autre enquêteur drogué, on se demande s'ils vont s'en sortir de cette enquête.

Mon avis a donc été fluctuant tout au long cette écoute, plutôt positif mais pas totalement. Je suis quand même allée au bout sans trop de difficulté.

 

Merci à Audiolib

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai moyennement aimé
commenter cet article
16 août 2017 3 16 /08 /août /2017 16:16

...

 

Quatrième de couverture :
Par amour, n’importe quel être humain peut se surpasser. On tient debout, pour l’autre plus encore que pour soi-même.     V.T.C.

Valérie Tong Cuong a publié dix romans, dont le très remarqué Atelier des miracles. Avec cette fresque envoûtante qui nous mène du Havre sous l’Occupation à l’Algérie, elle trace les destinées héroïques de gens ordinaires, dont les vies secrètes nous invitent dans la grande Histoire.

 

 

 

 

 

 

Mon avis : 
Je ne vais pas tourner autour du pot mais vous vous en doutez déjà grâce à ce gros cœur rouge : Quel beau roman !!!!!

J'ai peiné à lire durant mes vacances, plusieurs titres me sont tombés des mains, jusqu'à ce livre que j'ai dévoré.

Durant cinq années, de 1940 à 1945, le lecteur suit une famille havraise, chaque personnage raconte à son tour la suite de l'histoire, son regard sur les événements : Lucie, Jean, Joseph, Marline, Emélie, Muguette, Joffre... les adultes, les enfants, les sœurs, le mari...

Cette famille va vivre des moments terribles, il est question de la guerre bien sûr mais aussi des choix à faire et des décisions à prendre, de courage, de secret, de maladie, d'amour...

Un livre dense, prenant que je ne pouvais plus lâcher. 

Je ne connais pas le Havre et j'ai découvert dans ce livre que cette ville avait été presque entièrement rasée, réduite en poussières. Les descriptions de l'auteur sont pleines de réalisme et les photos cherchées sur internet n'ont fait que confirmer les images que j'avais déjà en tête.

J'ai aussi appris que des enfants avaient été envoyés en Algérie pour éviter le pire.

Ce roman est vraiment passionnant, bien construit, émouvant et c'est une réussite.

De cet auteur j'avais déjà beaucoup aimé L'atelier des miracles (ici) et j'avais adoré Pardonnable, impardonnable (ici).

Vivement son prochain roman !

Livre emprunté à la

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai adoré
commenter cet article
15 août 2017 2 15 /08 /août /2017 19:15

...

 

Résumé :
Paris, un atelier d'artiste caché au fond d'une allée verdoyante.
Madeline l'a loué pour s'y reposer et s'isoler. À la suite d'une méprise, cette jeune flic londonienne y voit débarquer Gaspard, un écrivain misanthrope venu des Etats-Unis pour écrire dans la solitude. Ces deux écorchés vifs sont contraints de cohabiter quelques jours.
L'atelier a appartenu au célèbre peintre Sean Lorenz et respire encore sa passion des couleurs et de la lumière. Terrassé par l'assassinat de son petit garçon, Lorenz est mort un an auparavant, laissant derrière lui trois tableaux, aujourd'hui disparus. Fascinés par son génie, intrigués par son destin funeste, Madeline et Gaspard décident d'unir leurs forces afin de retrouver ces toiles réputées extraordinaires.
Mais, pour percer le véritable secret de Sean Lorenz, ils vont devoir affronter leurs propres démons dans une enquête tragique qui les changera à jamais.

Guillaume Musso signe un thriller addictif et envoûtant porté par des personnages
profondément humains. Une plongée vertigineuse dans le monde mystérieux de la création.

Mon avis : 
Ce livre audio est arrivé à point après mes dix écoutes pour le prix Audiolib 2017. J'ai pris du plaisir à écouter cette histoire.

Le lecteur est très bon et c'est déjà un point important.
L'histoire est suffisamment palpitante pour avoir envie de connaître la suite. La découverte des personnages se fait petit à petit et l'alliance écrivain/enquêtrice fonctionne très bien.

Du suspense, des surprises, du rythme, bref un bon livre audio.

Merci à Audiolib

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 19:22

...

 

Quatrième de couverture :
Je m'appelle Esther et j'ai 10 ans. J'ai raconté 52 histoires vraies extrêmement intéressantes sur moi 
(ma famille, mes amis, ma vie etc.) à Riad Sattouf et il en a fait ce livre très réaliste avec des gros mots (merde-con-putain) parce qu'on parle comme ça nous les jeunes.

 

Mon avis : 
Elle m'a bien fait rire cette "petite" Esther, avec ses bons mots, ses réflexions.

Sur chaque page on retrouve une petite histoire qu'Esther a raconté à l'auteur. Il y est question de sa famille, de ses amis, de l'école, des vacances...

J'ai souvent souri et même ri, Esther est très naturelle et c'est une bonne alliance entre le texte et le dessin de Riad Sattouf.

Je suis très contente de cette découverte !

 

BD empruntée à la

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
7 août 2017 1 07 /08 /août /2017 16:21

...

 

Quatrième de couverture :
Au numéro 12 de la rue des Murlins, à Orléans, vit Sauveur Saint-Yves, un psychologue antillais de 40 ans 
1,90 mètre pour 80 kg. 

Dans son cabinet de thérapeute, Sauveur reçoit des cas étranges comme ce monsieur Kermartin, qui pense que ses voisins du dessus ont installé une caméra de vidéosurveillance dans le plafond de sa chambre à coucher, ou comme Gervaise Germain, qui s'interdit de prononcer le son « mal » par crainte qu'il ne lui arrive un malheur. 

Mais Sauveur reçoit surtout la souffrance ordinaire des enfants et des adolescents : Mailys, 4 ans, qui se tape la tête contre les murs pour attirer l'attention de ses parents ; Ella, 13 ans, cyberharcelée par ses camarades de classe ; Gabin, 17 ans, qui ne va plus au lycée depuis qu'il passe ses nuits dans World of Warcraft ; Margaux, 15 ans, qui en est à sa deuxième tentative de suicide, ou sa soeur Blandine, 12 ans, que son père aimerait mettre sous Ritaline pour la « calmer »... 

Sauveur peut-il les sauver ? Il n'a que le pouvoir de la parole. Il n'est pas toujours à la fête. Mais il croit en l'être humain.

 

Mon avis : 
Quel plaisir de retrouver Sauveur et sa tribu, et ses patients, et son humanité.

Ce troisième volet reste tout à fait dans la même veine que les deux premiers.

La maison de Sauveur se remplit, la vie y est douce mais aussi pleine d'animation.
Son cabinet de consultation ne désemplit pas et les patients sont variés, enfants, adolescents, adultes.

Un roman qui se dévore, qui se déguste ... en attendant le prochain, il paraît qu'il y aura une saison 4.

Une chose est sûre, il se lit bien trop vite à mon goût, on voudrait que ça dure plus longtemps !

 

Livre emprunté à la

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 08:08

...

 

Résumé de l'éditeur : 
Une histoire touchante, pleine d’émotion et d'humour, une réflexion sur le sens de la vie, bref, un album qui fait du bien, par l’auteur de Ce n’est pas toi que j’attendais.

Baudouin est un trentenaire solitaire, enfermé dans un quotidien monotone. Son frère, Luc, est à l'inverse un esprit libre, voyageur

 et séducteur. Un jour, Baudouin se découvre une tumeur qui ne lui laisse que quelques mois à vivre. L’anti-héros décide alors de tout plaquer pour partir avec son frère. Un récit touchant sur les liens familiaux et sur le thème universel de la réalisation personnelle. 

 

Mon avis : 
Après mon coup de cœur pour Ce n'est pas toi que j'attendais (ici) du même auteur, je ne pouvais pas faire autrement que d'acheter cette BD et.... je n'ai pas été déçue, ouf ! 

Je me déclare fan de Fabien Toulmé ! Il m'a à nouveau embarquée dans son histoire, dans la vie de Baudouin. Une vie qui n'est d'ailleurs pas folichonne du tout, entre son boulot de juriste, son chat, ses CD de rock et ... c'est à peu près tout.

Son frère, l'aventurier médecin, débarque et va lui secouer les puces.

Cette histoire est très belle, emprunte d'humanité, de tendresse fraternelle, de réalisme. 

L'auteur parle aussi des rêves de jeunesse, de l'influence des parents sur les choix de vie, du coup de pied aux fesses dont on peut avoir besoin pour se bouger.

J'ai passé un excellent moment et nul doute que je lirai le prochain titre de Fabien Toulmé.

Je ne peux que vivement vous conseiller cette BD.

BD issue de ma

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
26 juillet 2017 3 26 /07 /juillet /2017 16:08

...

 

Quatrième de couverture :
À cinq ans tout le monde bat Zézé et lui dit qu'il est le diable... 
Mais, ange ou démon, Zézé a un secret : un oranger, le seul confident de ses rêves, qui l'écoute et lui répond. 

Mon avis : 
Je n'ai pas lu ce livre à la meilleure période qui soit, en effet j'étais bien fatiguée juste avant mes vacances.

Cette histoire est touchante,certains passages sont très forts et le petit Zézé est très attendrissant.Il se fait souvent battre, lui le petit blondinet de cette famille indienne/portugaise et cela va même assez loin, c'est révoltant. 
Heureusement tout n'est pas sombre dans sa vie et une belle rencontre va lui faire du bien.

En revanche je n'ai pas trop accroché à ses conversations avec son oranger.

Je suis contente d'avoir enfin découvert ce titre.

 

Livre issu de ma

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
21 juillet 2017 5 21 /07 /juillet /2017 18:12

...

 

Quatrième de couverture :
Prune et Merlin ont quitté la vie citadine pour une vieille ferme pleine de promesses et de travaux à faire, perdue dans la campagne. Auteur de bandes dessinées et aquarelliste animalier, Merlin pense accéder enfin au bonheur absolu. Mais la vie ouvre soudain un de ses chapitres sombres : son meilleur pote meurt, celui qui lui a inspiré son héros préféré et lui a apporté la gloire... Que va devenir l'univers de Merlin ? 

Marie-Sabine Roger donne naissance à une tribu de personnages attachants et inattendus, et nous entraîne à sa suite dans l'imaginaire d'un artiste aux prises avec sa création.

Mon avis : 
Mon avis a évolué tout au long de la lecture, il a commencé par être très positif pour finir par l'être beaucoup moins. 

J'ai beaucoup aimé découvrir la vie de Merlin et Prune dans leur nouvelle vie à la campagne. Ils sont amoureux, tendres et touchants.
Merlin est illustrateur de livres sur les oiseaux et auteur de BD.

Dans ses BD il imagine les gens qui l'entourent dans des situations parfois cocasses, c'est souvent très amusant.

En revanche j'ai beaucoup moins aimé la deuxième partie du roman qui est très orientée vers le contenu de sa prochaine BD qui se mélange avec le quotidien de Merlin, les souvenirs avec Laurent son meilleur ami. Je ne suis pas fan des remises en question et questionnement d'un auteur sur son écriture.

Au final c'est un avis en demi-teinte mais ne vous fiez pas seulement à mon avis ! 

Livre emprunté à la

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai moyennement aimé
commenter cet article

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La maison des hautes falaises
  de Karen Viggers    

 

Pour me suivre sur Facebook :          
Les pages de lecture de Sandrine        
     

Emprunts à la bibliothèque

Romans
Les orages de l'été
    de Tamara McKinley

 

Fidèle au poste 
   d'Amélie Antoine

 

Le sourire des femmes 
    de Nicolas Barreau

 

 

 

Challenges en cours

    

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture