5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 05:30
 Quatrième de couverture :
A vingt ans, Elodie est insouciante comme sa mère, pianiste réputée pour son talent et sa fantaisie. La maladie d'Alzheimer va faire une entrée grimaçante dans leur existence. Une grimace parfois odieuse, souvent comique, toujours attachante. Mais Elodie n'a pas dit son dernier mot.
A grand renfort de torpilles d'imagination et de rafales d'amour, avec " cette bonne vieille rage qui vous rend invincible et vous défend de craquer ", la jeune fille nargue le mal qui atteint sa mère. Bientôt déboule Rosita, Cap-Verdienne ahurissante, dame de compagnie bourrée de malice et d'humanité. Avec Boris, le brillant chef d'orchestre, qui n'arrive à dire " je t'aime " qu'à sa baguette mais sera toujours là pour " sa " pianiste, ils forment un étrange quatuor où les interprètes réinventent à leur façon la partition du bonheur. Un livre généreux, bouleversant et tendre.

Mon avis :
J'ai aimé ce livre sensible sur la façon de vivre avec la maladie d'Alzheimer.  Le piano désaccordé c'est cette maman pianiste atteinte de cette maladie terrible contre laquelle on ne peut pas grand chose.
A grand renfort d'amour et d'un petit grain de folie sa fille veut lui donner une fin de vie digne d'un conte de fées. Elle s'ingénie à trouver plein de choses fantaisistes à vivre avec sa maman avant qu'elle soit totalement dépendante et ne puisse plus rien faire. Avec l'aide de Rosita cette noire sans-papiers débordante d'amour,  elle arrive à entourer sa maman d'étincelles de bonheur.

J'ai acheté ce livre en même temps que six autres à la braderie de la bibliothèque, tous les ouvrages étaient vendus 1 euro. Pourquoi se priver ????

Livre issu de ma
Repost 0
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 05:30


Quatrième de couverture :
Les Sertilanges coulent  des jours heureux en Provence. Le père travaille au bureau de poste municipal cependant que la mère s'occupe de leurs trois enfants, deux adolescents turbulents et une adorable chipie de dix ans, la narratrice de l'histoire, Zoé. Mais la promotion à Paris du chef de famille vient bientôt rompre le charme de cette vie paisible.
D'autant qu'une catastrophe s'abat sur le foyer des néo-Parisiens peu de temps après leur emménagement : l'antique téléviseur choisit de rendre l'âme à l'heure fatidique de la finale de "Regardez-les vivre", l'émission de télé-réalité préférée de toute la famille... La maman de Zoé trouve aussitôt la parade. Il suffit de se poster à la fenêtre pour suivre discrètement la retransmission sur l'écran des voisins. Armée de jumelles, la mère de famille en vient bientôt à épier jour et nuit les faits et gestes des habitants de l'immeuble d'en face, à les imiter et, au final, à vivre sa vie par procuration, délaissant peu à peu ses enfants et entraînant son mari sur une pente vertigineuse
.

Mon avis :
Au début du livre, on découvre une famille tout à fait normale jusqu'à cette fameuse panne de télé. Alors là ça dérape et pas qu'un peu. Enfin, ce sont les parents qui dérapent et qui sont pris dans un engrenage car leurs enfants ont bien les pieds sur terre. Ils sont sympas ces enfants qui voudraient juste avoir une nouvelle télé et des parents "comme tout le monde, c'est à dire parfois cool, parfois lourds ... normaux quoi". C'est ainsi que la narratrice présente ses parents au début du livre.
C'est une histoire amusante qu'on lit en se demandant si on pourrait vraiment en arriver là. Je ne veux pas dire jusqu'où ils vont pour ne pas trop en dévoiler, cela enlèverait un peu de la découverte à la lecture de ce livre.
Le seul bémol, c'est l'écriture sans négation sous prétexte sans doute que Zoé a dix ans : "Je savais pas encore à quel point ..... à dix ans ça compte pas ......" un petit "ne" pour les phrases négatives n'aurait pas nuit au ton de la narratrice. Cela m'a un peu gênée.
J'ai lu ce livre avec plaisir, la façon de traiter le sujet est originale, et le titre bien trouvé, cela va vraiment leur coûter cher.

J'ai reçu ce livre grâce au partenariat avec les éditions Robert Laffont sur le site de BOB  

 Le partenariat sur BOB permet de recevoir un livre offert par un éditeur (Merci Mr l'éditeur) avec en contrepartie une critique sur mon blog.

Repost 0
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 05:30
 
Quatrième de couverture :
A dix-sept ans, radieuse, prête à toutes les joies, à tous les hasards, Jeanne quitte enfin le couvent. Dans le désoeuvrement des jours et la solitude des espérances, de tous ses rêves le plus impatient est celui de l'amour... Oh ! Elle en sait des choses sur le frémissement des coeurs, l'élan des âmes. Elle les a si souvent pressentis, attendus, ces bonheurs-là. Aussi, lorsqu'il paraît, le reconnaît-elle sans peine. L'être créé pour elle... Julien ! Le même écho s'éveille en leurs coeurs... Le mariage scellera leur amour. Mais que sait-elle, lorsque le voile se déchire, des grandes étreintes, des secrets d'alcôves, des désirs d'hommes ? Que sait-elle de l'amour sinon sa poésie ? Alors ils se regardent... Les illusions, à peine écloses, déjà se fanent et bientôt ne sont plus. C'est une vie qui se déroule ...

Mon avis :
C'est un livre sur la désillusion, désillusion d'une jeune fille qui attend tout de la vie et de l'amour. Elle en connaît si peu de l'amour sinon dans ses rêves de jeune fille. Dès la sortie du couvent et de retour chez ses parents, elle rencontre l'amour sous les traits d'un jeune vicomte du voisinage. Et il mène bien sa barque (et en plus il y a vraiment une histoire de barque !) ce vicomte pour que la fraîche jeune fille lui tombe dans les bras car ce mariage est tout à son intérêt, mais dès le retour du voyage de noces ce n'est plus le même discours. L'atterrissage est douloureux et elle n'aura pas une vie heureuse, d'abord avec son mari puis avec son fils.
J'ai eu une impression bizarre à la lecture de ce livre, au début du deuxième tiers du livre je me suis dit : je l'ai déjà lu !!!! et un peu après, ce sont des images qui me venaient à l'esprit. Et je pense qu'effectivement j'en avais déjà vu l'adaptation télévisée. Mais je ne me souvenais que d'une partie de l'histoire.
J'ai bien aimé ce livre dont l'écriture est vraiment agréable.

Livre issu de ma





Voici mon premier livre lu et critiqué pour le challenge deux euros de Cynthia

Repost 0
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 05:30
 
Quatrième de couverture :
Robin Mésange travaille dans un petit journal de la Côte d'Opale. Tout bascule, littéralement, lorsqu'il saisit la chute d'un désespéré du haut du cap Blanc-Nez. Les images à sensation se transforment en véritable scoop. Faux suicide ? Vrai meurtre ? Le rêveur professionnel qu'il est se mue, malgré lui, en enquêteur.Il ne sait pas encore qu'il va devenir tour à tour témoin, suspect, complice... au péril de sa vie, et se retrouver mêlé à une affaire bien plus sordide que les spectacles de bienfaisance et concours canins auxquels il était jusqu'alors habitué.

Mon avis :
Ce livre est un premier roman d'un auteur ch'ti, il a gagné le prix du polar VSD 2009.
Et c'est un bon livre, je l'ai lu avec plaisir. L'auteur a une façon d'écrire pleine d'humour faisant souvent référence à des séries ou des émissions télévisées "Après Lost et la météo, Alf avait eu le temps de sortir une centaine de blagues, Jack Bauer de sauver trois fois son pays, Sue Ellen de descendre sa carafe de whisky, et Maïté de m'apprendre à dépecer un sanglier".
Le rythme de l'histoire est assez soutenu, je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer et je l'ai lu rapidement malgré ses 628 pages. Les sentiments, les émotions sont très bien décrits et toujours avec humour.
L'auteur maintient le suspense et nous emmène plusieurs fois sur de fausses pistes, jusqu'au dénouement final auquel je ne m'attendais pas (avec une scène assez "hard" mais très bien décrite). 
Etant ch'ti d'origine, j'ai retrouvé avec plaisir cette région du cap Blanc-Nez et du cap Gris-Nez, cette côte d'Opale dont l'auteur a tiré le titre de son roman.

Livre du club de lecture avec mes copines
Repost 0
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 05:30
Quatrième de couverture :
À Boston, de nos jours. Des jeunes femmes sont retrouvées à leur domicile, après avoir été torturées et tuées. Même modus operandi que ceux d'un serial killer qui avait sévi en Géorgie trois ans auparavant.
Mais pour la brillante Jane Rizzoli et son équipier Thomas Moore, inspecteurs de la brigade criminelle, cette nouvelle enquête s'annonce plus déroutante que jamais : le tueur en question a trouvé la mort, de la main même de sa dernière victime, des années auparavant. Ayant miraculeusement survécue, cette dernière, aujourd'hui médecin reconnue, a refait sa vie à Boston, justement. Coïncidence ?
Rizzoli et le très intègre «Saint Thomas» vont tout faire pour éviter que le «Chirurgien» n'opère de nouveau...

Mon avis :
Ce livre commence très fort : un description d'autopsie et celle d'un meurtre ... que de sang ... que de sang !!!!!!  et un peu plus loin une opération chirurgicale avec beaucoup d'hémoglobine.
L'auteur est un docteur en médecine ce qui explique peut être cela. Mais quand même cela m'a un peu dégoûtée et pourtant je ne suis pas du genre très sensible à ces choses là.  A ne surtout pas lire par des femmes ayant subi des agressions sexuelles.
Avis donc assez moyen, beaucoup de sang, une enquête, pas énormément de suspense, un peu d'amour  et voila ......

Je suis assez déçue car j'avais lu de cet auteur "Ne m'oublie pas" qui était beaucoup mieux, en voici le résumé :
Fille d'un pilote disparu dans un accident d'avion à la frontière laotienne vingt ans auparavant, Willy Jane Maitland n'a jamais oublié ce père en qui l'Amérique a vu un héros, et qui les a abandonnées, sa mère et elle, sans jamais leur donner de nouvelles. Car elles en sont persuadées : quelque part en Asie, William Maitland est encore en vie. Afin de répondre au vœu de sa mère mourante, Willy Jane part seule pour Bangkok où elle fait appel à Guy Barnard, ex-mercenaire et baroudeur au passé mystérieux, pour l'aider à rechercher son père. Ce qu'elle ignore, c'est qu'elle n'a pas croisé par hasard la route de Guy : lui aussi, pour de tout autres raisons, cherche à retrouver William Maitland. Lui aussi est certain que ce dernier est toujours vivant. Et que sa fille est le plus sûr moyen de le conduire jusqu'à lui, fût-ce au prix d'une trahison.

Je vous conseille de lire plutôt "Ne m'oublie pas", sauf si le genre du précédent vous plaît.

Livre du club de lecture avec mes copines
Repost 0
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 05:30


On trouve toutes sortes de challenge sur les blogs, et notamment sur les blogs de lecture,
en voici quelques-uns.
  Le 1% rentrée littéraire
  Le Blog-o-tresors
                            Objectif PAL
                            Challenge ABC
                            English classics
Leur but est d'atteindre un objectif fixé par le créateur du challenge.

Pour ma première participation j'ai choisi le challenge 2 euros.
Il a été créé par
Cynthia dans le but d'alléger nos PAL de ces petits livres des collections Librio/Folio 2 euros.
Ce qui m'a tentée pour un premier challenge, c'est qu'il n'y a pas de date limite ni de nombre précis de livres à lire. On fait tout ce qu'on veut (et ce qu'on peut !!!!!).
Et comme je suis un peu maso et que je n'avais pas ce genre de livres dans ma bibliothèque je suis allée m'en acheter trois !!!! bon, 3 livres pour 6 euros, ça va, on ne va pas en faire tout un plat !!!
Ma PAL ne sera pas allégée mais j'aurai participé à mon premier challenge, ce qui n'est déjà pas si mal.

Les livres que je chroniquerai seront les suivants : 
Le chien des Baskerville de Conan Doyle
Le chantier infernal et autres nouvelles de Woody Allen
Une vie de Guy de Maupassant

Une sélection de livres assez variés je pense.  Affaire à suivre d'ici quelques semaines ou mois.

Repost 0
Publié par SD49 - dans Challenge
commenter cet article
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 04:30

 Quatrième de couverture :

Les nombres premiers ne sont divisibles que par 1 et par eux-mêmes ; soupçonneux et solitaires, certains possèdent cependant un jumeau dont ils ne sont séparés que par un nombre pair. Mattia, jeune surdoué, passionné de mathématiques, en est persuadé : il compte parmi ces nombres, et Alice, dont il fait la connaissance au lycée, ne peut être que sa jumelle. Même passé douloureux, même solitude à la fois voulue et subie, même difficulté à réduire la distance qui les isole des autres. De l'adolescence à l'âge adulte, leurs existences ne cesseront de se croiser, de s'effleurer et de s'éloigner dans l'effort d'effacer les obstacles qui les séparent. Paolo Giordano scrute avec une troublante précision les sentiments de ses personnages qui peinent à grandir et à trouver leur place dans la vie. Ces adolescents à la fois violents et fragiles, durs et tendres, brillants et désespérés continueront longtemps à nous habiter.

 
Mon avis :
Je suis assez mitigée par rapport à ce livre.  J'en ressors avec une impression de malaise car les protagonistes de l'histoire sont vraiment très mal dans leur peau, tourmentés.
La fille est légèrement handicapée physique et aussi anorexique  et le garçon se mutile régulièrement. Ils ont tous les deux vécu un traumatisme dans leur jeunesse, ce qui explique cela.
On les suit par étape tout au long de leur vie, avant , pendant et après leur recontre. Ils sont comme certains nombres premiers, toujours séparés par quelque chose d'infime.
En fait je crois surtout que je suis déçue par la fin, car cela ne se finit pas vraiment, c'est assez abrupt.
Et pourtant ce livre se lit facilement, les sentiments sont bien décrits.

Sentiment mitigé aussi pour Calepin
Roman poignant pour Sylire
Une découverte intéressante pour Aifelle
Et beaucoup d'autres avis  de blogueurs chez Bob

Livre emprunté à la
Repost 0
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 04:30

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

Je vais participer à l'opération masse critique de Babelio.
En voici l'explication que l'on peut trouver sur leur site.

Recevez chez vous gracieusement des livres et faites en votre critique publique, bonne ou mauvaise, comme bon vous semblera. Il n’y a rien d’autre à comprendre : un livre en l’échange d’une critique, c’est aussi simple que ça.

Comment ça marche précisément?

1- Nous recevons tous les mois une sélection de livres mis à disposition par des éditeurs partenaires.

2- Pour participer, il vous suffit d’être
membre de Babelio et de tenir un blog (Masse Critique est un pilote pour l’instant limité aux blogueurs. Vous n’avez pas de blog ? C’est la meilleure occasion d’ouvrir celui auquel vous pensiez depuis des mois ! Il n’y a rien de plus facile, sur wordpress.com, over-blog.com, typepad.com )
Et surtout, si vous êtes professeur, élève ou documentaliste blogguez sur la plateforme de la communauté éducative : 
 
le web pédagogique

Pour de bêtes raisons postales, nous limitons pour l’instant l’opération aux membres français, suisses et belges. Nous espérons pouvoir changer ça à l’avenir.

3- Vous choisissez dans la liste un ou plusieurs livres que vous souhaiteriez recevoir ou critiquer.

4- Nous sélectionnons par tirage au sort les membres gagnant le droit de recevoir les œuvres et nous les leur envoyons dans un joli paquet cadeau.

5- Les membres s’engagent à lire le livre et à en publier une critique dans le mois qui suit sa réception. La critique devra être publiée à la fois sur Babelio et sur votre blog.


Donc, la semaine dernière me voilà partie sur le site de Babelio pour m'inscrire à cette opération masse critique, j'avais sélectionné 3 livres.
N'ayant pas de réponse je pensais que c'était tombé à l'eau, et hier midi, surprise ! j'avais un mail me disant que j'allais recevoir "L'été chagrin d'Henri Husetowski". A charge pour moi de le critiquer sur mon blog et sur Babelio.  A bientôt donc pour des nouvelles de cette expérience.


                                livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com
 

Repost 0
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 05:00

 Quatrième de couverture :
6 avril 1652. Une poignée de jardiniers hollandais débarquent à la pointe sud de l'Afrique. Leur mission : faire pousser des salades pour les équipages de la puissante Compagnie des Indes Orientales d'Amsterdam décimés par le scorbut. Pas l'ombre d'une ambition de conquête coloniale dans cette aventure potagère. Mais ces hommes, et les immigrants qui suivent, défient bientôt les jungles infestées de bêtes sauvages et de mouches tsétsé pour s'enfoncer au coeur du continent. Ils vont y écrire le premier chapitre de l'histoire d'un pays qui n'existe pas encore : l'Afrique du Sud. Ces premiers colons vont affronter les tribus noires, les chercheurs d'or et de diamants, les régiments à tunique rouge de la reine Victoria.

Une saga féroce, tumultueuse, héroïque, qui débouchera trois siècles plus tard sur l'une des plus grandes tragédies de l'Histoire : l'instauration par un petit peuple de quatre millions de Blancs d'un régime raciste qui fera des centaines de milliers de victimes noires. Ce sera l'apartheid, une hideuse dictature à laquelle mettra fin, après vingt-sept ans d'emprisonnement, un géant de notre temps, Nelson Mandela.

Avec la passion, la minutie, le talent qui ont fait le succès de ses grandes fresques historiques, Dominique Lapierre a mené trois ans d'enquête pour reconstituer l'épopée de ces femmes et de ces hommes anonymes ou célèbres, blancs ou noirs, européens ou africains, qui dans le sang et les larmes ont donné le jour à cette Afrique du Sud aujourd'hui devenue la «Nation arc-en-ciel».

Mon avis :
J'ai appris énormément de choses en lisant ce livre et je m'aperçois que je ne connaissais presque rien de l'histoire de l'Afrique du Sud. Dire que tout à commencé par une histoire de salades !!!!
Ce livre est très bien écrit, c'est un récit qui nous plonge au coeur de l'histoire de ce pays, de cet apartheid qui est si proche de l'idéologie nazie.
Nelson Mandela a été emprisonné 10 000 jours et 10 000 nuits !!!!! j'avais à peine un an quand il a été emmené au bagne et presque 27 ans quand il est sorti de prison.
Ce récit parle aussi d'Helen Lieberman (une orthophoniste blanche)  qui a beaucoup fait pour les noirs dans leurs ghettos et de Christian Barnard qui réalisa la première transplantation cardiaque.
Que de gens courageux pour aller à l'encontre du gouvernement blanc.
Au début tout cela nous parait bien lointain (les premiers hollandais arrivent en 1652), j'aurai pu arrêter  à un moment donné  mais plus on se rapproche de notre époque  plus on est pris dans l'histoire.   Pour moi qui ne raffole pas des récits, cet auteur m'a emporté là-bas et je regardais souvent la carte au début du livre pour bien situer où se passaient les actions.
J'avais déja beaucoup aimé de cet auteur : La cité de la joie et Minuit moins cinq à Bhopal. 

Je remercie ma soeurette Véro qui me l'a conseillé !!!!!

Livre emprunté à la

Repost 0
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 05:00

Quatrième de couverture :

Un fou de Stendhal et franc misanthrope, reclus dans un hameau de Savoie, est abandonné en forêt par des individus qui l'y ont amené de force en pleine nuit. Une très jolie blonde rôdée à la conduite automobile quitte brusquement une route qu'elle connaît comme sa poche. Un Breton sans histoire, habitué à faire chaque matin la même promenade au bord d'une falaise, trouve sur son chemin deux inconnus qui ont tout l'air de l'y attendre. Mais le lecteur comprend bientôt qu'on n'est pas dans un roman policier classique. Les agresseurs ne sont ni des agents secrets ni des trafiquants. Ils ne s'attaquent pas à des durs mais à des tendres, un ancien routard devenu libraire, une mécène mélancolique, et à une entreprise dont aucun des deux n'avait imaginé qu'elle pourrait fâcher.

Qui, parmi les passionnés de roman, n'a rêvé un jour que s'ouvre la librairie idéale ? Non pas ce qu'on appelle une bonne librairie, où l'on trouve de bons romans, mais une librairie vouée au roman où ne sont proposés que des chefs-d'oeuvre ? En se lançant dans l'aventure, Ivan et Francesca se doutaient bien que l'affaire ne serait pas simple. Comment, sur quels critères, allaient-ils faire le choix des livres retenus ? Parviendraient-ils un jour à l'équilibre financier ?
Mais ce qu'ils n'avaient pas prévu, c'était le succès.

Mon avis :
Dans ce livre on découvre la création et la vie de cette librairie 'Au bon roman', une librairie qui ne veut pas faire de la vente facile avec les auteurs en vogue, les nouveautés du moment.
Les livres sont choisis par un comité d'écrivains tenus au secret, et tous les livres sont achetés avant le démarrage de la librairie.
Mais tout ne va pas sans mal, Ivan et Francesca subissent attaques et calomnies, trois membres du comité se font agresser (qui a trahi le secret ???).
J'ai aimé cet amour des livres de tous ces personnages, c'est effectivement une histoire d'amour.
C'est un livre qui parle de livres et j'en ressors avec une liste que je lirai peut-être un jour, j'en ai déjà tellement !!!!!!
Et quelques phrases dans lesquelles je me retrouve :
"Il pouvait en réalité lire huit ou dix lignes, mais à ce stade il s'apercevait qu'il n'écoutait pas ce que ses yeux lisaient. Il avait l'esprit à autre chose."     Alors ça c'est tout à fait moi et même très souvent !!!!!!!! et j'adore cette expression qui dit tellement bien ce qu'elle veut dire.
Je me retrouve aussi dans ces lecteurs "qui n'aimaient rien comme lire tout leur soûl le soir en silence, délivrés de la conscience du temps".
Je suis d'accord quand l'auteur dit que nous sommes des consommateurs manipulés, j'ai acheté cet été le dernier Marc Levy et horreur !!! à la fin j'ai découvert qu'il y avait une suite !!! non encore parue bien sûr !!!!! si ce n'est pas pousser à la consommation ça !!!!!!

La seule chose un peu dommage dans ce livre c'est le nom légèrement transformé de personnes ou de journaux,  par exemple l'actrice Audrey Doudou !!! et les journaux Le Bigaro !!! et Le poing !!!!!!!. L'auteur aurait pu en inventer d'autres totalement différents. Mais c'était surement fait exprès bien sûr.

Les avis sont partagés :
un très bon roman pour Clarabel
un coup de coeur pour Clochette
l'enthousiasme de Yspaddaden
la déception de Choco

Livre emprunté à la

 

Repost 0

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

Au fond de l'eau
  de Paula Hawkins

     

Dans les forêts de Sibérie
   de Sylvain Tesson (livre audio)   

         

Pour me suivre sur Facebook :          
Les pages de lecture de Sandrine        
     

Emprunts à la bibliothèque

Romans
Les petites filles  
    de Julie Ewa

 

Challenges en cours

    

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture