30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 05:20

La forêt des manesQuatrième de couverture :
Jeanne Korowa n'a fait qu'une erreur elle cherchait le tueur dans la forêt c'était la forêt qui était dans le tueur comme l'enfant sauvage au fond de l'homme.

 Résumé :

Jeanne Korowa, brillante juge d'instruction à la vie affective désastreuse, enquête avec François Taine sur une série de meurtres particulièrement sauvages. Abusant de son autorité, elle fait installer des micros dans le cabinet d'Antoine Féraud, le psychanalyste qui reçoit chaque semaine son ancien petit ami, et tombe sur une séance où un père révèle les pulsions sanguinaires de son fils autiste.

Mon avis :
Autant le dire tout de suite, je suis déçue par ma lecture. Pourtant j'aime beaucoup les romans de cet auteur habituellement, mais là .... la sauce n'a pas pris !!! Cette fois les descriptions des meurtres m'ont dérangée, tant de barbarie, d'horreur et de cannibalisme (et par 3 fois !) je crois que c'était trop pour moi, d'habitude ça passe car l'histoire est entraînante, mais dans ce livre l'enquête est un peu longue à vraiment démarrer, du coup j'ai trouvé cette lecture un peu laborieuse. Le sujet est pourtant intéressant, et je dois avouer que j'ai quand même été surprise par la fin. Et ça c'est un bon point !

Rendez-vous chez BOB pour d'autres avis


Livre du club de lecture avec mes copines
imagesCA91DN22.jpg

Repost 0
28 décembre 2009 1 28 /12 /décembre /2009 05:20

l'étourdissement
Quatrième de couverture :
Un abattoir près d'une zone et d'un aéroport. C'est là qu'il habite avec sa grand-mère, dans une maison délabrée. Comme tout le monde, ici, il a la chance de travailler. Avec son ami Bortch, il se rend tous les jours à l'abattoir. Saigner le cochon n'est vraiment pas sa vocation. Mais il est bien obligé de tuer pour vivre. Il faut reconnaître que tout ça a aussi des bons côtés. S'il s'y prend bien, en douce, il peut voler des morceaux de viande premier choix pour sa grand-mère. Et puis, c'est à l'abattoir qu'il est tombé amoureux. C'est là qu'il a rencontré l'institutrice qui venait avec ses élèves chaque semaine. Il n'a pas su lui parler, elle n'a jamais su, mais il s'en souvient. C'était du bon temps. Et même s'il n'est déjà plus le même, aujourd'hui, il a encore des rêves.



Mon avis :
Cet homme dont on ne connait pas le nom vit dans un environnement très glauque et sombre, entre la décharge, l'aéroport et son travail à l'abattoir. On découvre sa vie par petites touches : son travail, certains passages de son enfance : les vacances près de la décharge, son amour touchant non déclaré pour une institutrice.
Il a un côté attachant et certains passages m'ont vraiment fait sourire. 

"Pendant que je trempe mes tartines, elle finit les restes du chat qui a pas voulu finir les nôtres."

"On est tendus et mal à l'aise à cause des abats qu'on a carottés, ni vu ni connu, et qu'on s'est fourrés dans le slip."

Après une rencontre avec un homme qui le prend pour un autre : "C'est drôle, je me dis, en m'éloignant, je le connais pas, ce type-là, mais je suis content de l'avoir revu quand même."

"Bortch admire le sapin, tellement illuminé et clignotant qu'il en est éblouissant, ce qui fait qu'on remarque pas une seconde qu'il a plus une seule aiguille et que c'est le même qu'on ressort chaque année depuis des lustres."

Cette histoire n'est pas gaie du tout mais ces petites pointes d'humour sont les bienvenues pour alléger la noirceur de cet environnement. C'est une petite histoire très vite lue.

Pour Sylvie ce livre est à classer parmi les meilleures oeuvres de 2005.
Un éblouissement pour Lo.


Livre emprunté à la
images.jpg
Repost 0
26 décembre 2009 6 26 /12 /décembre /2009 05:20
 Quatrième de couverture :

Il n'y a qu'une seule maladie mentale : la famille.

Évidemment, je m'y attendais puisque j'en suis l'auteur mais... à ce point-là ! Quelle vision, c'est à peine croyable...
Son mari n'est plus que l'ombre de lui-même. Les vertèbres ont dû être salement touchées. Il doit maintenant peser dans les quarante-cinq kilos. Il est tassé dans son fauteuil, sa tête est maintenue à peu près droite par une minerve. Son regard est vitreux, son teint jaune comme un coing. Et il est tout à fait conscient. Pour un intellectuel, ça doit être terrible.
Quand on pense que ce type n'a pas trente ans, on est effaré... Quant à elle, elle pousse le fauteuil avec une abnégation admirable. Elle est calme, son regard est droit. Je trouve sa démarche un peu mécanique mais il faut comprendre : cette fille a de gros soucis...
En tout cas, elle ne tombe pas dans la vulgarité : pas d'attitude de bonne soeur ou d'infirmière martyre. Elle serre les dents et pousse le fauteuil, voilà tout. Elle doit pourtant réfléchir et se demander ce qu'elle va faire de ce légume.
Moi aussi d'ailleurs.

Mon avis :
Quelle histoire !!!!!!!!!!!! Ca commence très fort, on sait d'emblée que Sophie est bizarre voire folle. Elle perd la tête, elle égare des affaires, elle oublie des rendez-vous et de plus elle commet des meurtres dont elle ne garde pas le souvenir. Elle est donc obligée de fuir, elle veut sortir de ce cauchemar.
Et après ????? Je ne dirai plus rien si ce n'est que c'est démoniaque et très bien orchestré. Le livre est bien construit et on ne décroche pas pendant toute la lecture. Le genre de livre qu'on aurait envie de lire d'une traite mais il faut bien dormir un peu ....
Dans ma bibliothèque il est classé en roman policier mais ce n'en est pas vraiment un, c'est plutôt un thriller psychologique. Une très bonne lecture.

Merci à Liliba pour son billet enthousiaste qui m'a fait me précipiter sur ce livre à la bibliothèque.
Un bouquin haletant pour Stephie76
Une histoire merveilleusement bien ficelée pour Pimprenelle

Livre emprunté à la  
images.jpg


PS : Cet après-midi, je vais rendre visite à Liliba dans le Nord, elle habite près de chez ma belle-soeur, marrant non ???? On va enfin faire connaissance pour de vrai, je suis très contente !!!!!!!!!!!

Repost 0
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 15:00


Et tout particulièrement à toutes les personnes rencontrées par l'intermédiaire de mon blog depuis sa création.



Repost 0
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 05:20
impulseFin novembre, Lishbei a organisé l'opération impulse, il suffisait de s'inscrire pour recevoir un livre d'un inconnu et en envoyer un à un autre inconnu.
Tous les participants à cette opération devaient publier un billet le 19 Décembre, mon colis venant de loin (Ile de la Réunion !) je viens de le recevoir et je vais vous faire part de ce que j'ai reçu.
J'ai été très gâtée par XL qui m'a envoyé TROIS livres au lieu d'un seul. Je trouvais le paquet un peu épais pour un seul livre et j'ai compris pourquoi en le déballant.

CIMG4649


Odette Toulemonde et autres histoires d'Eric-Emmanuel Schmitt que j'aurai beaucoup de plaisir à relire, on me l'avait prêté peu après sa sortie.
Fleur de neige de Lisa Lee, qui était sur ma LAL et que je serai heureuse de découvrir.
Dojoji et autres nouvelles de Yukio Mishima, qu'XL veut me faire connaître.

Je te remercie sincèrement XL pour m'avoir comblée ainsi, c'est vraiment très gentil.



Pour ma part j'ai envoyé un livre à Zacarnia.

Repost 0
Publié par SD49 - dans Jeux
commenter cet article
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 05:20
Quatrième de couverture :
Nous sommes en Mayenne, une maison à l'orée d'un village. Tout est silencieux, les volets fermés et la porte close.
Nuit et jour pourtant, sept amis en franchissent le seuil. Les uns après les autres, chacun son tour et chacun sa tâche. S'accomplit ainsi le serment de sept âmes vives à deux âmes sombres : la parole donnée pour retarder le deuil.
Voici l'histoire d'un mystère et d'une fraternité.

Mon avis :
J'ai beaucoup aimé ce livre car on découvre l'histoire peu à peu, d'abord par sous-entendu on devine certaines choses sans savoir si on a raison de penser cela. Les personnages nous sont racontés l'un après l'autre, liés par cette promesse mystérieuse. C'est une histoire d'amitié, de fraternité et d'amour. J'ai aussi été émue par la fin de ce livre, une belle lecture.
Je ne veux pas trop en dire car il faut vraiment garder le plaisir de la découverte de ce livre.  
J'en profite pour dire que certains blogs sont parfois trop explicites à mon goût concernant ce qui se passe dans un livre, je pense qu'il est bien de donner son avis mais sans trop raconter l'histoire. Dans ce cas précis je suis contente de ne pas trop en avoir su avant d'ouvrir le livre, je savais juste qu'Enna l'avait beaucoup aimé. Parce qu'en recherchant qui en parlait (après l'avoir lu), j'ai trouvé un blog qui racontait tout .... quel dommage !!!!!! Evidemment ce n'est que mon avis.
Encore un livre acheté au hasard à la braderie de la bibliothèque, comme quoi le hasard fait parfois bien les choses .....

Les avis d'Enna, Karine :) et Clarabel

Livre issu de ma
Repost 0
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 05:20

Suite à la proposition d'Antigone de partager nos décorations  de Noël, voici quelques photos.

Un grand sapin (et zut on ne voit pas que la guirlande est allumée...)
CIMG4640

Un petit sapin
CIMG4643

Les bonnets de Noël en train de sécher car je les avais emmenés à l'aqua gym vendredi !!!
CIMG4644

Repost 0
Publié par SD49 - dans Jeux
commenter cet article
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 05:20
 Quatrième de couverture :
Terre de Feu, fin du XIXe siècle. Le cruel Alexandre MacLennan, que ses hommes surnomment Cochon Rouge, dirige une propriété agricole. Il porte autour du cou les oreilles des Indiens qu'il a massacrés.
Et il vient d'apprendre la venue d'une tribu selk'nam... La belle Saïka, amoureuse de Shon,
le meilleur chasseur de son clan,
rejoint le Nord avec les siens.
Ils sont bien loin d'imaginer ce qui les attend...

Mon avis :
J'ai bien aimé de suivre cette histoire chronologiquement mais racontée par des personnes différentes au fur et à mesure que l'on avance. On ne se mélange pas du tout entre les différents narrateurs.
J'ai trouvé que pour cette tranche d'âge l'histoire aurait pu être un peu plus longue et plus approfondie, c'est vraiment court et très rapidement lu (47 pages).
En deuxième partie, on découvre le mythe de la création du monde chez les indiens, on se mélange un peu dans tous les noms. J'aurai préféré une histoire plus fournie dans la première partie, on reste un peu (beaucoup) sur sa faim.

L'avis de fiston n°2 (13 ans)
Je n'ai pas beaucoup aimé ce livre, je l'ai trouvé un peu ennuyeux car il n'y a pas beaucoup d'action.
Je pense aussi que l'histoire est trop courte, et je me doutais de la fin.


J'ai reçu ce livre grâce au partenariat avec Folio junior sur le site de BOB Le partenariat sur BOB permet de recevoir un livre offert par un éditeur (Merci Mr l'éditeur) avec en contrepartie une critique sur mon blog.

Repost 0
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 15:12
Ce n'est pas souvent que nous avons de la neige en Anjou, et quand il y en a elle ne tient parfois que quelques heures.
Il a neigé ce matin et elle n'a toujours pas fondu.

CIMG4565

Non non !!! ce n'est pas la trace de mes pieds, je suis trop frileuse pour faire ça.
Ce sont ceux de ma grande fille de 18 ans toujours prête à s'amuser !!!!!!
Repost 0
17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 05:20
Quatrième de couverture :

De bien curieux événements se déroulent à Ashdown, inquiétante demeure perchée sur une falaise des côtes anglaises. Naguère, c'était une résidence universitaire, où se sont croisés Sarah la narcoleptique, Gregory le manipulateur, Veronica la passionnée, Robert l'amoureux transi. Terry le cinéphile fou. Leurs destins ont divergé, mais les spectres du passé continuent de hanter Ashdown, devenue une clinique où le sinistre docteur Dudden se livre à de monstrueuses expériences sur les troubles du sommeil. Par quelles mystérieuses coïncidences tous les personnages vont-ils s'y retrouver ? Et quelles transformations vont-ils subir ?
Après Testament à l'anglaise. Jonathan Coe accomplit avec La Maison du sommeil un nouveau tour de force où sont orchestrés, avec une habileté démoniaque, critique sociale, comique ravageur et fantaisie romanesque. Une fresque foisonnante et rigoureuse, où l'illusion amoureuse va jusqu'à l'extrême limite de sa réalisation, et où la vérité sort toujours des rêves.

 
Mon avis :
Ce livre alterne les chapitres se passant en 1983-1984 dans lesquels les personnages sont étudiants et les chapitres se passant 13 ans plus tard dans lesquels les personnages se retrouvent ou non. Tout est assez compliqué à l'image des personnalités tourmentées de tous les protagonistes de cette histoire.
 Les titres des différentes parties reprennent les différentes phases du sommeil. Je pensais que l'histoire tournerait autour des expériences sur le sommeil  mais cela ne recouvre qu'une petite partie de l'histoire, avec une espèce de docteur fou qui pense que le sommeil est une maladie et qu'il faut tout faire pour s'en priver.  Il y a des faits surprenants, Sarah la narcoleptique dont les rêves se superposent aux évènements réels, qui ne distingue donc plus le rêve de la réalité.
Ce n'est pas un livre facile à raconter car il y a beaucoup de liens très divers entre tous ces personnages à plusieurs moments de leur vie, et ce sont  surtout ces histoires d'amour, d'amitié qui font la trame de ce livre plus que le sommeil. J'ai beaucoup aimé le livre au début, notamment un passage très drôle d'une conversation entre deux personnages, l'un parle du décès d'une soeur et l'autre du dècès d'un chat en pensant parler de la même chose. C'est cocasse !
Globalement j'ai trouvé ce livre un peu long mais bien construit. Et j'y ai appris que quand je parle la nuit je somniloque. Je suis sûre que j'aurai pu aller dans cette clinique car je suis somnanbule (surtout quand j'étais plus jeune) et je somniloque règulièrement.

Allez donc voir chez BOB pour trouver d'autres avis.

Livre emprunté à la


Repost 0

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La maison des hautes falaises
  de Karen Viggers    

 

Pour me suivre sur Facebook :          
Les pages de lecture de Sandrine        
     

Emprunts à la bibliothèque

Romans
Les orages de l'été
    de Tamara McKinley

 

Fidèle au poste 
   d'Amélie Antoine

 

Le sourire des femmes 
    de Nicolas Barreau

 

 

 

Challenges en cours

    

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture