7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 10:49

Les vestiges de l'aube

Ce livre voyageur continue son chemin, n'hésitez pas à vous inscrire.

Pour avoir mon avis c'est ici.

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans Livre voyageur
commenter cet article
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 05:20
Les amants de Francfort Quatrième de couverture :
" La nuit où Lena et Florent devinrent amants, un double meurtre fut commis dans leur hôtel de Francfort."
De l'Allemagne qui lui a pris son père, Florent Vallin ne veut pas entendre parler. Mais après un passage obligé à Francfort où une brune incendiaire se trouve sur son chemin, le jeune éditeur à succès décide d'exhumer un passé familial douloureux. Sur les deux rives du Rhin, de Paris à Berlin, entre jeux de masque et secrets de cœur, il s'engouffre dans une époque sanglante où la bande à Baader et les anciens nazis avaient pignon sur rue. Quand l'Histoire rejoint l'histoire, Florent ne peut plus esquiver sa quête de la vérité - à la vie, à la mort. Un thriller hypnotique en hommage aux ombres du passé.

Mon avis :
J'ai eu beaucoup de mal à lire ce livre.

J'ai trouvé que c'était très long à se mettre en route, il faut attendre près de la moitié du livre pour que le héros parte à la recherche du passé de sa famille.

Les personnages ne sont pas très sympathiques et je n'ai pas réussi à m'y intéresser plus que ça.

J'ai eu du mal avec le style de l'auteur, il ne m'a pas paru fluide et cela n'a pas favorisé ma lecture.

Tout le début qui se passe à Francfort au salon du livre m'a paru assez embrouillé et j'ai dû m'accrocher pour continuer.

Bon, ce n'était pas un livre pour moi mais allez lire d'autres avis pour vous faire une meilleure idée avant de prendre votre décision.

 livre 55Mr a le même avis que le mien, il n'a pas été passionné par ce roman.  

Les avis de Liliba et Sylire.   

 

Livre emprunté à la
    images.jpg

 

Challenge petit bac
   Catégorie lieu

 Rentrée littéraire 201116

 

 

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans Je n'ai pas aimé
commenter cet article
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 05:20
Soeurs-chocolat.jpg Quatrième de couverture :
Elles ne sont pas sœurs... elles sont Sœurs. Leur petite communauté, au cœur de la France, subsiste - difficilement - grâce au délicieux chocolat qu'elles produisent. Mais si elles manquent le rendez-vous au fin fond de la Colombie, la part de fèves de cacao qui leur est réservée sera immédiatement attribuée à d'autres. Quittant leurs habits monastiques, elles se retrouvent dans la forêt amazonienne, face à des bandits qui convoitent leur trésor de fèves. Prêtes à tout pour sauver leur communauté, elles vont changer d'identité, jouer du revolver, chanter et danser dans un cabaret infesté de malfrats... Une aventure haletante et pleine de fantaisie, dans la plus pure tradition romanesque.

Mon avis :

Quelle aventure ! Et tout ça pour du chocolat, mais ces fameuses cabosses vont permettre à l'Abbaye de Saint-Julien-du-vaste-monde de ne pas tomber en décrépitude grâce aux ventes des délicieuses tablettes produites par les Sœurs. 

J'ai passé un bon moment de détente et d'aventure. Les deux Sœurs envoyées en Colombie vont devoir faire face à de nombreuses aventures, elles sont courageuses, persévérantes et profondément humaines. Tout ce qui va leur arriver est d'un contraste saisissant avec leur vie habituelle de labeur et de prières. 

Les rencontres et les aventures vont aussi les faire réfléchir sur leur engagement. 

Certaines scènes vont se révéler cocasses et d'autres émouvantes.

Elles vont rencontrer des personnes qui vont leur mettre des bâtons dans les roues et d'autres qui vont les aider. Vont-elles réussir leur mission ?

Une lecture détente vraiment sympathique. 

Livre du club de lecture 
 avec mes copines
   imagesCA91DN22.jpg

Challenge petit bac
   Catégorie métier

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 05:20
L-enfant-allemand.jpg  Quatrième de couverture :
La jeune Erica Falck a déjà une longue expérience du crime. Quant à Patrik Hedström, l'inspecteur qu'elle vient d'épouser, il a échappé de peu à la mort, et tous deux savent que le mal peut surgir n'importe où, qu'il se tapit peut-être en chacun de nous, et que la duplicité humaine, loin de représenter l'exception, constitue sans doute la règle. Tandis qu'elle entreprend des recherches sur cette mère qu'elle regrette de ne pas avoir mieux connue et dont elle n'a jamais vraiment compris la froideur, Erica découvre, en fouillant son grenier, les carnets d'un journal intime et, enveloppée dans une petite brassière maculée de sang, une ancienne médaille ornée d'une croix gammée.

Pourquoi sa mère, qui avait laissé si peu de choses, avait-elle conservé un tel objet ? Voulant en savoir plus, elle entre en contact avec un vieux professeur d'histoire à la retraite. L'homme a un comportement bizarre et se montre élusif. Deux jours plus tard, il est sauvagement assassiné... Dans ce cinquième volet des aventures d'Erica Falck, Camilla Läckberg mêle avec une virtuosité plus grande que jamais l'histoire de son héroïne et celle d'une jeune Suédoise prise dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale. Tandis qu'Erica fouille le passé de sa famille, le lecteur plonge avec délice dans un nouveau bain de noirceur nordique.  

Mon avis :

J'attends toujours avec impatience la suite des aventures d'Erica et Patrik, dans le dernier volume on savait que cette histoire aurait un rapport avec la seconde guerre mondiale car Erica avait découvert un médaillon nazi dans les affaires de sa mère décédée.

J'ai découvert peu à peu la vie de la mère d'Erica pendant la guerre et alternativement l'enquête menée suite à l'assassinat d'un vieux monsieur passionné d'histoire.  

C'est une histoire un peu différente des autres enquêtes écrites par Camilla Läckberg, le sujet est vraiment intéressant, la guerre, la résistance, les trahisons, la solidarité, le nazisme.

C'est aussi une enquête où les scènes de violence sont vraiment marquantes, dures et parfois choquantes. Dans ce livre certains passages m'ont aussi fait sourire et d'autres sont vraiment très émouvants.

J'étais vraiment contente de retrouver tous les personnages, leurs familles, le commissariat (avec le commissaire plutôt sympathique cette fois-ci).

Il est arrivé un moment où je ne pouvais plus lâcher le livre, il fallait absolument que j'aille jusqu'au bout pour en connaître le dénouement.

J'ai maintenant hâte que le sixième volume paraisse, le titre en sera La sirène et il en est déjà un peu question dans ce livre.

Mon avis sur Le tailleur de pierre et L'oiseau de mauvais augure. Pour les autres, je les ai lus avant d'ouvrir mon blog. 

L'avis de Canel.

 

Livre prêté par la fille d'une amie
            Merci Camille !
                PERSO1.gif 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 05:20
Si-je-t-oublie-Bagdad.jpg Quatrième de couverture :
 Retour en Irak après quinze ans d'absence. Des retrouvailles ? Oui, mais amères. Comment serrer dans ses bras sa grand-mère irakienne quand on est affublée de l'uniforme de l'occupant ? Comment ne pas sentir les regards haineux en traversant les villages dans des véhicules blindés ? Comment se limiter à son rôle d'interprète quand on assiste à des interrogatoires brutaux ? Zeina est pourtant convaincue de participer à une juste cause : déboulonner le tyran.

Mais passés quelques jours dans le pays de ses ancêtres, ses convictions sont ébranlées, ses repères brouillés, son identité en lambeaux... Dans une langue percutante, Inaam Kachachi nous offre, à travers le double portrait d'une femme et d'un pays déchirés, le roman de la blessure irakienne.

Mon avis :

Ce roman traite d'un sujet intéressant, une jeune irakienne naturalisée américaine revient dans son pays avec l'uniforme de l'armée américaine.
Ce n'est pas facile, elle est tiraillée entre deux mondes, sa grand-mère restée en Irak n'accepte pas du tout cette situation.

C'est bien écrit et facile à lire.

Ce qui m'a gênée c'est que l'auteur veut faire croire que c'est une histoire vraie en introduisant une romancière qui serait en train d'écrire l'histoire de Zeina. C'est un roman et je ne vois pas trop l'intérêt d'avoir introduit ces quelques passages où c'est la romancière qui raconte. J'ai préféré quand c'était le 'je' de Zeina.

Alors évidemment cela pourrait être une histoire vraie, en tout cas ce n'est pas très gai, forcément l'histoire de l'Irak n'est pas très gaie. 

Certains passages sont touchants et je n'avais pas imaginé que des américains d'origine irakienne avaient pu retourner dans leur pays essentiellement pour servir d'interprète.

Livre emprunté à la
  images.jpg

Challenge petit bac
     Catégorie lieu

 

 

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai moyennement aimé
commenter cet article
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 05:20

MERCI  VALERIE !!!!!!!!
Car c'est sur son blog que j'ai gagné les deux places
ci-dessous pour aller voir le film La couleur des sentiments.

SP A0196

 

Au printemps dernier j'avais eu un très gros coup de cœur
pour ce livre ! (cliquer sur l'image pour lire mon avis)
  

La couleur des sentiments

 

 

 J'ai donc eu le grand plaisir d'aller voir ce film hier
après-midi en V.O (avec sous-titres !)
 

La couleur des sentiments2.

 

Mon avis :

J'ai passé un excellent moment, je n'ai pas vu le temps passer alors que le film dure près de 2h30.

J'ai bien retrouvé l'ambiance du livre avec ses moments forts, ses moments drôles et ses moments émouvants.

Les actrices principales jouent très bien et je suis entrée à fond dans l'histoire.

Je n'ai pas été déçue du tout car il faut bien dire que j'avais un peu peur de l'être après avoir autant aimé le livre.

Un film très coloré à tout point de vue, couleur de peau et tenues vestimentaires.

Si ce film vous tente, n'hésitez pas, foncez !!!!

 

Repost 0
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 05:20
Le dîner Quatrième de couverture :
Succès phénoménal aux Pays-Bas, alliance détonante d'une comédie de mœurs à l'humour ravageur et d'un roman noir à la tension implacable, Le Dîner dresse le portrait de notre société en pleine crise morale. Deux frères se donnent rendez-vous avec leurs épouses dans un restaurant branché d'Amsterdam. Hors-d'œuvre : le maître d'hôtel s'affaire. Plat principal : on parle de tout, des films à l'affiche, des vacances en Dordogne. Dessert : on évite soigneusement le véritable enjeu du dîner, les enfants.

Car leurs fils respectifs ont commis un acte d'une violence inouïe. Un café, un digestif, l'addition. Reste la question : jusqu'où irions-nous pour préserver nos enfants ?

Mon avis :

Dès le début j'ai été happée par cette histoire car les informations sont données au compte-goutte et on sent très vite qu'il y a un drame sous-jacent. Derrière un repas au restaurant qui pourrait être banal se cache une histoire qui fait froid dans le dos.

J'ai trouvé sympa que les différentes parties du livre portent le nom d'une des parties du repas (l'apéritif, l'entrée, le plat, le dessert, le digestif, le pourboire). Ce dîner au restaurant ne va pas être des plus détendus.

On ne sait pas trop qui sait quoi et de nombreux retours en arrière nous permettent d'en apprendre plus sur les faits et les personnages impliqués, et de comprendre pourquoi on en est arrivé là.

Pour finir c'est une histoire terrible qui nous est racontée là, et ce n'est pas le meilleur côté d'une famille heureuse qui nous est présenté.

Une lecture facile mais assez terrible, le sujet porte à réflexion, que ferions-nous dans ce cas-là ? Jusqu'où serions-nous capables d'aller ?

Livre emprunté à la
images.jpg

Challenge petit bac
Catégorie sport/loisir

 

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 05:20
Sequestree.jpg Quatrième de couverture :

Séquestrée !

Annie O'Sullivan, 32 ans, est agent immobilier sur l'île de Vancouver. Par un dimanche ensoleillé d'août, l'homme à qui elle fait visiter une maison lui plante le canon d'un revolver dans le dos et l'oblige à monter dans une camionnette.
Après un an, elle recouvre la liberté.
Quand Annie se réveille, elle est prisonnière, isolée dans une cabane au milieu des bois. Début d’un enfer au cours duquel ce monstre fera d’elle sa chose.

Tortures psychologiques et sévices se succèdent… jusqu’à ce qu’elle parvienne enfin à s’échapper.
Mais son cauchemar ne fait que commencer...

Débutent alors les séances chez sa psy. Annie révèle peu à peu l’horreur pour mieux d’exorciser et réapprendre à vivre. Mais le pourra-t-elle jamais ? Un premier thriller choquant, terrifiant, envoûtant, inoubliable.  

Mon avis :

Dès le début on sait qu'Annie va s'en sortir car ce livre est découpé en autant de chapitres que de séances chez le psy. Une psy que l'on entend jamais d'ailleurs, c'est Annie qui va nous raconter son histoire, sa vie, l'avant, le pendant et l'après de cette séquestration.

Le récit de la captivité d'Annie m'a tenue en haleine, elle subit des souffrances physiques et psychologiques de la part de celui qu'elle appelle le Monstre. J'ai souffert avec elle du début à la fin de cette captivité, il est facile et horrible de s'identifier à cette jeune femme.

En même temps que sa captivité, on découvre sa vie avant et après, les séquelles de cette année passée loin de chez elle, les relations avec sa famille, ses amis, son amoureux.

Je ne me suis pas du tout doutée de ce qui allait arriver et j'ai passé un très bon moment de lecture même s'il était bien stressant.

livre 55Mr a bien aimé aussi (il a lu jusqu'à 1h du matin !) mais il se doutait de la chute, c'est un petit malin ! Il a beaucoup moins stressé que moi mais il n'a pu s'identifier à la séquestrée bien sûr.  

Les avis de Canel, Cynthia, Stephie, Liliba et Noukette.

 

Livre prêté par Canel : Merci !
  PERSO1.gif

 Rentrée littéraire 201115

 

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 05:20
Le-gout-apre-des-kakis.jpg Quatrième de couverture :
 Un bassin, des massifs de roses et un plaqueminier donnent de quoi faire au jardinier d'une vieille dame qui, depuis la mort de son mari, se sent très seule et en danger dans sa grande maison au coeur de la ville. Les fleurs donnent des fruits, les kakis mûrissent et elle ne se prive pas d'en offrir, notamment à son locataire. Des liens subtils se tissent entre eux, que vient troubler l'apparition d'une fiancée...

Mon avis :

J'ai emprunté ce livre les yeux fermés à la bibliothèque et en l'ouvrant j'ai découvert qu'il s'agissait de nouvelles. Je suis souvent moins enthousiaste pour les nouvelles que pour les romans et cela s'est vérifié une fois de plus.

Ces nouvelles se passent en Iran et j'ai trouvé que c'était bien trop court pour bien s'imprégner d'une autre culture, de ces histoires de couples, de fiançailles, de mariage, dans un monde que je n'ai fait que survoler et j'ai eu bien du mal à apprécier ma lecture. 

L'avis plus détaillé et enthousiaste de Leiloona

 

Livre emprunté à la
  images.jpg

Challenge petit bac
   Catégorie végétal

 Challenge la nouvelle

 

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai aimé un peu
commenter cet article
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 04:20
L'oeil de Caine Quatrième de couverture :
Tout le monde cache quelque chose.
Votre voisin, votre femme, votre ami...
Et si vous pouviez tout savoir ?
Connaître leurs peurs, leurs secrets intimes ?
Dix candidats, dix secrets.

Des gens comme vous et moi. Enfin comme vous surtout. Parce que moi, je ne suis pas au programme : je suis l'invité surprise. Celui qui rôde en attendant son heure. Celui qui va les embarquer là où rien n'est prévu. Dans mon jeu sanglant. Mon propre mystère.

Mon avis :

Cela faisait longtemps que je n'avais pas dévoré un thriller de façon aussi enthousiaste ! Ce roman est très prenant, très facile à lire. Le rythme est vraiment soutenu, il n'y a pas de temps mort (mais des morts oui !).

Ce jeu de téléréalité qui dérape est très bien mené, certaines scènes sont vraiment stressantes.
Les questions qui se posent son nombreuses : Qui est coupable d'avoir entraîné tout le monde dans cette galère ? A qui faire confiance ? Qui tire vraiment les ficelles de cette histoire ?

La curieuse que je suis a aimé découvrir les secrets des candidats et on en découvre encore alors que tout semble terminé !

Vous l'aurez compris, pour une fois, j'ai un avis très positif sur un thriller.

 

  Livre emprunté à la
     images.jpg

 

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

Le dimanche des mères
    de Graham Swift      
 

Opération Napoléon
  de Arnaldur Indridason          
   (livre audio)                                                              

 

 

         

Sur Facebook :          
Les pages de lecture de Sandrine        
     

Emprunts à la bibliothèque

Romans
Le dimanche des mères     
    de Graham Swift

 

BD

L'été diabolik
    de Smolderen & Clerisse

 

DVD

Hippocrate  
Boomerang  

 

 

 

Challenges en cours

    

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture