13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 05:20
La leçon d'équitation de Sara Gruen Quatrième de couverture :
Annemarie Zimmer, jeune et prometteuse cavalière, a vu ses rêves de carrière olympique brisés lors d'un terrible accident de jumping qui l'a laissée handicapée et qui a coûté la vie à son cheval, Highland Harry. Depuis, elle a l'impression d'aller d'échec en échec. Mais ses parents, trop vieux pour continuer à s'occuper de leur centre équestre, et sa fille, qui traverse une violente crise d'adolescence, la mettent face à ses responsabilités, au moment où elle rencontre un nouvel amour... 
Lorsque, dans l'ombre d'un box, Annemarie aperçoit un cheval qui ressemble au Highland Harry de sa jeunesse, la passion qu'elle croyait endormie se réveille brutalement... Dans la lignée de L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux, ce roman est devenu un best-seller aux Etats-Unis.

Mon avis : 
Ce livre m'a fait penser au film L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux mais aussi à Danse avec lui. Cette histoire ne m'a pas terriblement intéressée, cela se lit vraiment très facilement mais en fait c'est Annemarie qui m'a beaucoup énervée.

J'ai eu beaucoup de mal à m'apitoyer sur son sort, sa séparation d'avec son mari, ses mauvaises relations avec sa mère et sa fille, sa mauvaise gestion du centre hippique, elle fait vraiment n'importe quoi et elle a bien cherché les ennuis qui lui arrivent.

Je l'ai lu sans déplaisir mais sans grand enthousiasme non plus.
 

 

L'avis de Gambadou et de sa fille

Livre issu de ma

   imagesCAFSFWL3.jpg


  Catégorie Sport/Loisir
   Petit bac 2012

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai moyennement aimé
commenter cet article
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 05:20
Les vacances d'un serial killer Quatrième de couverture :
Comme chaque été, Alfonse Destrooper part en villégiature à la mer du Nord. Josette, sa femme, est bien décidée à se la couler douce, entre farniente à la plage et shopping dans la station balnéaire. Les enfants, Steven et Lourdes, emportent leur caméra pour immortaliser ces vacances tant attendues. Quant à la mémé, véritable Calamiry Jane, elle les accompagne dans sa vieille caravane. Mais le voyage commence mal ! Un motard pique le sac de Josette à un carrefour et s'enfuit. 

Furieux, Alfonse s'arrête dans un snack pour s'enfiler une bière pendant que les deux ados, avec leur manie de tout filmer, s'amusent à planquer leur caméra dans les toilettes, histoire de recueillir quelques images truculentes. La famille Destrooper reprend finalement la route. À l'arrière de la voiture, les ados visionnent tranquillement leur vidéo. Quand, soudain, ils découvrent à l'écran le cadavre du motard gisant sur le sol des toilettes du restoroute ! Et, pour couronner le tout, la magnifique pension dans laquelle les Destrooper ont prévu de séjourner est un rade pourri. Les vacances en enfer ne font que commencer... Une comédie décapante, teintée d'humour noir et d'un zeste de poésie, un hymne à la Belgique.

Mon avis : 

Ce livre ne me tentait pas particulièrement et à ma grande surprise je me suis bien amusée. Voici une famille belge (genre Bidochon !) qui part en vacances, ils sont vraiment gratinés, pas fins du tout, grossiers et vulgaires, et pourtant j'ai trouvé ça drôle alors que je suis plutôt difficile en humour dans les romans.

La grand-mère n'est pas là pour relever le niveau, elle n'est pas piquée des vers, elle boit, elle fume et j'en passe ...

On y ajoute une pincée de mes souvenirs de vacances sur la côte belge (les paysages par exemple ou quelques mots belges, pas la famille !), résultat : un bon moment passé en compagnie de cette petite troupe et d'un serial killer plutôt original.

Ce genre de livre une fois de temps en temps ça passe et j'ai trouvé cette histoire vraiment marrante.

 

livre 55Mr n'a pas tellement aimé : C'est farfelu mais assez complexe à suivre et je n'ai pas trouvé ça drôle. 
 

Livre du club de lecture
    avec mes copines 
       imagesCA91DN22.jpg
Petit bac 2012
Catégorie sport/loisir


Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 05:20
Non stop Quatrième de couverture (censurée par mes soins)   
9 septembre 2012, Manhattan. Un homme ordinaire reçoit une enveloppe anonyme et se met à marcher en direction du métro. À peine s’est-il arrêté sur le quai de la station qu’il explose, semant la mort autour de lui. Très vite, les mises en marche et explosions de ce genre se multiplient à une allure folle. Sam Pollack et Liz Mc Geary, les deux agents chargés de l’enquête, doivent admettre qu’ils sont confrontés à une attaque terroriste d’une envergure inouïe. 

Une attaque non revendiquée et d’autant plus difficile à contrer qu’elle transforme des innocents en bombes humaines, faisant d’eux les agents de ce scénario apocalyptique. [...] La cavale sans fin de ceux qu'on appelle les Death Walkers, les marcheurs de la mort, ne fait que commencer.

Mon avis :
Il m'a fallu un peu de temps pour bien repérer tous les personnages de ce livre car ils sont nombreux, j'ai vraiment apprécié ce roman à partir du moment où j'étais  bien dans l'histoire.

Cette aventure est prenante, d'autant plus que chaque chapitre nous donne l'heure qu'il est comme un décompte du temps qui passe. J'ai trouvé que c'était bien fait, réaliste je ne sais pas mais l'idée est bien trouvée.

J'ai eu une petite impression de longueur dans le dernier quart du livre mais j'ai passé un bon moment.
Je ne sais pas encore si mes ados vont le lire, je n'aurais pas cru que ce roman leur était destiné d'autant plus que rien ne l'indique sur la couverture.

livre 55Mr a bien aimé, cela se lit facilement, c'est bien écrit, sans fioritures et l'idée est originalement effrayante.

 

Livre gagné chez Mango : Merci !!!!! 
                 PERSO1.gif

 

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 05:20
Lydie Quatrième de couverture :
" Mon bébé ! Les anges du ciel me l'ont rapporté ! Je le savais bien, moi, que le Bon Dieu ne pouvait pas garder mon petit bébé auprès de lui. La place d'un bébé, c'est contre le cœur de sa maman, pas au paradis "  

Mon avis : 
Une belle BD dont j'avais entendu parler sur quelques blogs à une époque. J'aime beaucoup découvrir de nouveau styles de BD grâce aux avis des blogocopines car je ne suis pas très connaisseuse.
Voici donc une belle histoire, tendre et originale. Une jeune femme un peu simplette perd son bébé mais quelques mois plus tard celui-ci revient ... et tout son entourage joue le jeu de ces retrouvailles. Surprenant mais très bien raconté, je me suis laissé prendre par cette histoire.
 

Livre emprunté à la
    images.jpg

Petit bac 2012
  Catégorie prénom


Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 05:20
Avan d'aller dormir Quatrième de couverture :
À la suite d un accident survenu une vingtaine d'années plus tôt, Christine est aujourd hui affectée d'un cas très rare d'amnésie : chaque matin, elle se réveille en croyant être une jeune femme célibataire ayant la vie devant elle, avant de découvrir qu'elle a en fait 47 ans et qu'elle est mariée depuis vingt ans. Son dernier espoir réside dans son nouveau médecin, Ed Nash. Celui-ci lui a conseillé de tenir un journal intime afin qu'elle puisse se souvenir de ce qui lui arrive au quotidien et ainsi reconstituer peu à peu son existence. 
Quand elle commence à constater de curieuses incohérences entre son journal, ce que lui dit son entourage et ses rares souvenirs, Christine est loin de se douter dans quel engrenage elle va basculer. Très vite elle va devoir remettre en question ses rares certitudes afin de faire la vérité sur son passé... et sur son présent.   
 

Mon avis : 
Si vous ouvrez ce livre j'espère que vous ne saurez plus le lâcher, ce qui a été mon cas dès les premières pages.

Tous les matins Christine se réveille en ayant tout oublié de sa vie, tous les jours elle découvre son mari, son âge, sa maison, sa vie, c'est un accident qui a provoqué cette amnésie.

Les questions qui se posent sont nombreuses, son mari est-il louche ? il lui cache des choses sur son passé, est-ce pour la protéger ou pas ? Pas sûr du tout que tout le monde lui veuille du bien, c'est très prenant.

Christine découvre petit à petit des choses sur son passé, est-ce la vérité ?

Tout ceci est très intrigant, très bien mené et j'ai beaucoup aimé. J'ai vraiment vécu avec Christine pendant quelques jours et j'avais bien du mal à la quitter. 

livre 55Mr a bien aimé : La chute est surprenante et l'idée est originale. 
 

Livre emprunté à la
     images.jpg

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 05:20

Voici ma participation au dimanche en photo de Liyah.

Photo Alix (3)
Encore une photo prise par ma plus jeune fille à deux pas de chez nous sur une voie ferrée désaffectée ! 


Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans Dimanche en photo
commenter cet article
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 05:20
Cyanure Quatrième de couverture :
Quelques jours avant Noël, Martin Molin, le collègue de Patrik Hedström, accompagne sa petite amie Lisette à une réunion de famille sur une île au large de Fjällbacka. Mais au cours du premier repas, le grand-père, un richissime magnat de l’industrie, leur annonce une terrible nouvelle avant de s’effondrer, terrassé. Dans son verre, Martin décèle une odeur faible mais distincte d’amande amère. Une odeur de meurtre. Une tempête de neige fait rage, l’île est isolée du monde et Martin décide de mener l’enquête. Commence alors un patient interrogatoire que va soudain troubler un nouveau coup de théâtre…  

Mon avis : 
Un petit livre vite lu que je n'ai pas autant aimé que la célèbre série avec Ericka et Patrick écrite par le même auteur.

Une famille pas très sympathique car tous ses membres sont avides de la fortune du grand-père. Celui-ci décède empoisonné et un huis-clos commence avec tous les interrogatoires des différents membres de la famille.

Cela m'a fait penser au Crime de l'Orient-Express d'Agatha Christie donc une idée pas forcément très originale.

La chute m'a surprise et mon avis est donc plutôt positif.
 

Livre emprunté à la
     images.jpg

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 05:20
La légende de Robin des Bois Quatrième de couverture : 
"L'affection du sieur Alzheimer me paralyse tous les jours un peu plus. Il m'arrive trop souvent de voler aux riches sans plus me souvenir à qui je dois donner le pognon..."  

Mon avis : 
Quelle rigolade avec ce Robin des Bois, il a pris un coup de vieux et Alzheimer lui procure des interférences avec des chansons d'Annie Cordy ou de Carlos !!!!! Un petit coup sur la tête par son fidèle Petit-Jean et hop ! c'est reparti.

Je n'ai pas le rire facile en lecture et j'ai éclaté plusieurs fois de rire durant cette BD. J'attends maintenant avec impatience que le reste de ma famille le lise pour voir si le succès est général.

Les rencontres avec Tarzan, Frère Tuck et Marianne sont savoureuses et les répliques bien trouvées. L'auteur manie le mélange des époques avec talent et humour.

On est loin du fringant Robin des Bois de l'histoire originale mais après tout il a peut être vieilli comme ça ! 

Un coup de cœur pour Canel chez qui j'avais noté ce titre.

Livre emprunté à la
    images.jpg

    Petit bac 2012
Catégorie personne connue



 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 05:20
Solstice d'hiver  Quatrième de couverture :
Quand Elfrida se retrouve seule, après une vie bien remplie, elle décide de quitter Londres pour un charmant village de la campagne anglaise, où elle a acheté un cottage, la " retraite de ses vieux jours ", comme elle se plaît à l'appeler.
En alternant rencontres amicales et longues promenades dans les champs en compagnie de son chien Horace, Elfrida parvient à maintenir un savant équilibre entre sa vie sociale et son besoin d'indépendance. Elle fréquente en particulier Oscar Blundell, son voisin, avec qui elle partage un profond amour de la musique, ainsi que sa femme, Gloria, et leur fille, Francesca. Le jour où un drame se produit dans la vie d'Oscar, elle accepte de l'accompagner dans le nord de l'Ecosse, où il possède une grande maison. 

L'affection d'Elfrida aidera Oscar à supporter la tristesse de cette demeure à la splendeur passée. Mais le sort va leur jouer un joli tour avec l'arrivée coup sur coup d'une jeune femme au cœur brisé et de sa nièce, une adolescente mal aimée, puis d'un homme d'affaires perdu en pleine tempête de neige... Comme par enchantement, cette microsociété parvient à trouver peu à peu son équilibre, chacun des êtres qui la compose finissant par redonner un sens à sa vie grâce à la joie de vivre et à la générosité de la lumineuse Elfrida. 
Mon avis : coup-de-coeur.jpg

Coup de cœur !!!!! Un livre qui m'a fait beaucoup de bien. C'est une belle histoire, un peu comme un conte avec de beaux sentiments et des gens chaleureux.
Des personnages blessés par la vie vont se retrouver en Ecosse, ils vont s'entraider, se réconforter. Un roman reposant qu'il fait bon lire au coin du feu ou au chaud sous la couette.

Toute cette petite troupe est bien attachante, j'ai aimé le cadre de cette histoire et la période d'avant les fêtes de Noël, ce qui correspond bien au moment où je l'ai lu. J'aurais bien eu envie d'aller faire un petit tour en Ecosse moi aussi avec des vêtements bien chauds, ce bord de mer a l'air magnifique, les maisons solides et accueillantes.

Un mot que j'adore dans ce genre de livre : cottage ! c'est délicieusement british.

Livre issu de ma
 imagesCAFSFWL3.jpg 
acheté à la braderie
 de la bibliothèque 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai adoré
commenter cet article
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 05:20
Huis clos en Toscane Quatrième de couverture :
Vingt ans après, six anciennes camarades de classe se retrouvent dans la somptueuse villa où elles avaient séjourné ensemble l’année de leur bac. Seule Piera, l’organisatrice de ce week-end « entre filles », manque à l’appel. Lucia, Amanda, Déda, Maria Luisa, Tatti et Giovanna imaginent alors toutes sortes de motifs à son absence. Très vite, trois autres disparaissent. Leurs amies se rassurent en pensant qu’elles ont filé à l’anglaise. Mais la tension ne cesse de monter, d’autant que le week-end prend fin et que le minibus censé venir chercher les hôtes de la Villa Camerelle se fait attendre. C’est alors qu’Amanda, la plus angoissée de la bande, fait une macabre découverte.  

Mon avis : 
Voici un livre de fille qui change de la chick-litt. Ici, pas d'hommes présents dans l'histoire, uniquement ceux dont on parle (les maris, les amants...).

J'ai beaucoup pensé au film Huit femmes, que j'avais beaucoup aimé, pendant ma lecture.

Ces anciennes camarades qui se retrouvent, pinaillent, se critiquent, s'examinent, se comparent, bref, des filles quoi ...

La tension monte progressivement et j'ai aimé cette façon d'introduire des passages en italique qui représentent les interventions de la coupable. Jusqu'au bout on soupçonne l'une, puis l'autre, puis les disparues pourquoi pas ! Toutes les hypothèses paraissent envisageables.

Je n'aurais pas du tout aimé me retrouver dans cette grande maison sinistre, je suis un peu trouillarde.

Pour ceux et celles qui aiment le sang ils vont être servis, certains passages sont remplis d'hémoglobine.

Evidemment, j'ai aussi pensé aux Dix petits nègres d'Agatha Christie qui sera d'ailleurs évoqué dans le livre à un certain moment. Cela m'a d'ailleurs fait émettre une hypothèse complètement erronée. L'étau se resserre de plus en plus autour des personnes restantes et la fin est bien tournée. Pas facile de terminer une telle histoire avec brio.

 

Livre issu de ma
 imagesCAFSFWL3.jpg

Petit bac 2012
       Catégorie lieu


Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

Nuit
  de Bernard Minier  

 

Pour me suivre sur Facebook :          
Les pages de lecture de Sandrine        
     

Emprunts à la bibliothèque

Romans
Les orages de l'été
    de Tamara McKinley

 

Fidèle au poste 
   d'Amélie Antoine

 

Le sourire des femmes 
    de Nicolas Barreau

 

 

 

Challenges en cours

    

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture