31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 05:20

Challenge petit bac


Et voici mon challenge chouchou pour cette année car j'ai rempli
14 lignes par catégorie et je me suis beaucoup amusée.

Merci Enna pour la super organisation 
 et pour la petite surprise reçue cette semaine !

Je rempile pour 2012 !!!!

 

catégorie objet

    Lettre d'une inconnue  de Stefan Zweig

   Les chaussures italiennes d'Henning Mankell

  Le cahier bleu de James A. Levine

Le tueur à la cravate de Marie-Aude Murail

Des adhésifs dans le monde moderne de Marina Lewycka

Skeleton Creek (engrenage)  de Patrick Carman

La maison du parc Barbieux  d'Anne Clerson

La petite robe de Paul
 de Philippe Grimbert

Le sang des pierres de Johan Theorin

Le tiroir à cheveux 
 d'Emmanuelle Pagano

Le journal de Yaël Koppman  de Marianne Rubinstein

2 filles sur le toit  d'Alice Kuipers

Les menottes et le radiateur  d'Alexandra Lapierre

Une anglaise à bicyclette 
 de Didier Decoin 

 

catégorie végétal

    Le goût des pépins de pomme de Katharina Hagena

    Rosa candida de Audur Ava Olafsdottir

   Une odeur de gingembre  d'Oswald Wynd

   L'arbre aux haricots  de Barbara Kingsolver

   La belle aux oranges  de Jostein Gaarder
 

  Fleur de neige de Lisa See

 
 Le goût sucré des pommes sauvages  de Wallace Stegner

 L'orme du Caucase  de Taniguchi

 Myrtille  d'Hugo Lamarck

La petite dame en son jardin de Bruges  de Charles Bertin

Fruits & légumes  d'Anthony Palou

Le jardin des glaces  de Jean-Claude Servais

Le jardin  de Bertina Henrichs

Le goût âpre des kakis  de Zoyâ Pirzâd 

 

catégorie animal

    A l'angle du renard de Fabienne Juhel  

J'abandonne aux chiens l'exploit  de nous juger de Paul M. Marchand

Parle leur de batailles, de rois, d'éléphants   de Mathias Enard

L'oiseau de mauvais augure  de Camilla Läckberg

Le festin de l'orque  de Stuart Harrison

Les hommes sirènes  de Fabienne Juhel

Les cochons au paradis 
 de Barbara Kingsolver

 Haut les mains peau de lapin  de Camille Jourdy

Un crocodile sur un banc de sable  d'Elizabeth Peters

Le chien qui riait  de Maud Tabachnik

Les sangliers  de Véronique Bizot

Des vies d'oiseaux  de Véronique Ovaldé

Le poisson mouillé de Volker Kutscher

La maison des singes de Sara Gruen
 
 
 

catégorie prénom

     Le monde selon Fawad   d'Andrea Busfield

   La petite Malika  de Mabrouck Rachedi et Habiba Mahany

   Alex  de Pierre Lemaître

   Rose  de Tatiana de Rosnay

   Le silence de Clara  de Patrick Cauvin

   Le meurtre de Roger Ackroyd  d'Agatha Christie

   La petite robe de Paul  de Philippe Grimbert
 
  

    Blues pour Elise  de Léonora Miano 

    Au hasard Balthazar  de Camille Jourdy

  La double vie d'Anna Song  de Minh Tran Huy

  Tamara Drewe de Posy Simmonds

  Marie-Blanche  de Jim Fergus

 Skoda  d'Olivier Sillig

Le testament d'Ariane 
 de Françoise Bourdin  

 

catégorie métier 

     La peine du menuisier de Marie Le Gall

    La nonne et le brigand de Frédérique Deghelt

    Le poète de Michael Connelly

    Soldat Peaceful de Michael Morpurgo

   La commissaire n'a point l'esprit club de Georges Flipo

   Le philosophe nu d'Alexandre Jollien

 La reine des mots  d'Armand Cabasson  

   La servante écarlate  de Margaret Atwood

   Le souffle de l'ogre  de Brigitte Aubert

   Les romans n'intéressent pas les voleurs 
 d'Alain Rémond

   Les domestiques 
de Gustavo Bossert 
 

   Un employé modèle  de Paul Cleave

   Soeurs chocolat 
 de Catherine Velle

   L'armée furieuse de Fred Vargas 

 

catégorie sport-loisir

     Chute de vélo d'Etienne Davodeau

     Pèlerins des ténèbres de Serge Brussolo

     Le diable danse à Bleeding Heart Square d'Andrew Taylor

    Confessions d'une accro du shopping  de Sophie Kinsella 

    La connexionneuse 
 d'Eric Mouzat

    Le voyage de ma mère 
de Jacques Mazeau

    Jeux de vilains de Jonathan Kellerman    

    La ballade de Baby 
 d'Heather O'Neill

 
  L'étrange voyage de Monsieur Daldry   de Marc Levy

   Nuits retroussées à Venise  de Nadine Monfils 
 


   Le bal des débris  de Thierry Jonquet

   Broderies  de Marjane Satrapi


   Le dîner d'Herman Koch

La fête du maïs  de Thomas Tryon 

 

catégorie lieu

   Bal de givre à New York de Fabrice Colin

   L'homme de Kaboul de Cédric Bannel

  Skeleton creek de Patrick Carman

  Djebel  de Gilles Vincent 

Marcq ou crève de Philippe Govart

 Tout près le bout du monde de Maud Lethielleux

  Le voyage à Timimoun de Sylvie Brunel

  Black Trelouzic de Yann Venner

Le diable danse à Bleeding Heart Square d'Andrew Taylor

 La maison du Parc Barbieux 
 d'Anne Clerson

 La Panne : meurtre ou accident  d'Anne Clerson

Mon enfant de Berlin  d'Anne Wiazemsky  

Si je t'oublie, Bagdad  d'Inaam Kachachi

Les amants de Francfort  de Michel Quint 
 


Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans Challenge
commenter cet article
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 05:20
Metal-melodie.jpg Quatrième de couverture :
Quatre mois ! La mère de Luce est partie pour quatre longs mois à l'autre bout de la planète. Bon débarras ! Sur fond de teufs metal, Luce entend bien profiter de sa nouvelle liberté. Mais, passé le moment d'euphorie, des questions se posent : pourquoi ce départ précipité ? Où est sa mère exactement ? Et pourquoi est-ce qu'elle n'appelle pas ?

Mon avis :
Je suis à la limite du coup de cœur pour ce livre.

Cette histoire commence par toute une partie assez sombre, Luce est pourtant une fille sensible derrière l'apparence sinistre de son style gothique. Sa mère est partie et Luce se cherche dans cette nouvelle vie remplie d'indépendance et de liberté. Elle va devoir grandir, se découvrir.

Elle va aussi mener une investigation sur le passé de sa mère qui paraît bien mystérieux, car malgré leur mésentente, Luce veut la retrouver et surtout comprendre pourquoi elle est partie en la laissant seule à la maison.

Dès le début on sait que Luce va partir en Espagne à la recherche de sa mère. C'est cette deuxième partie du livre qui m'a vraiment conquise, l'évolution de Luce est flagrante, j'étais contente pour elle de ce changement, je guettais son mieux-être, impossible donc de m'arrêter et j'ai dévoré ce livre durant l'après-midi.

Voici une histoire belle et émouvante et j'aurais aimé qu'elle continue un peu... juste un peu.
 

Livre emprunté à la
    images.jpg

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 05:20
G229.jpg  Quatrième de couverture :
" Je vous ai accordé une salle. Une salle, vous savez, ça n'a pas de prix. C'est la 229, bâtiment G. G229. Allez chercher la clé chez la concierge. Bon, je crois que cet entretien est terminé. Nous nous croiserons souvent désormais. Bienvenue ici. " Je remercie le proviseur, mais il ne m'écoute déjà plus. Un proviseur, ça a beaucoup de choses à penser. Un prof, non.. Un prof, ça ne pense qu'à une chose, ses classes. Puis soudain, il est de nouveau là, présent. Il me fixe. Il dit : " Le plus dur, dans le métier, vous savez, c'est de manier le on et le je."

Je réponds que euh, je ne suis pas sûr de comprendre. " C'est une institution, l'école. Vous entrez dans un bulldozer. Il faut arriver à en devenir membre sans perdre son individualité. Ce n'est pas aussi facile qu'on le croit, vous verrez. Le on et le je. Réfléchissez-y. Bonne chance ! "

Mon avis :
Jean-Philippe Blondel est un auteur qui est aussi professeur d'anglais dans un lycée, c'est de son métier qu'il vient nous parler dans ce livre.

Je ne suis pas du tout, du tout dans l'enseignement et j'ai lu ce livre en me situant plutôt du côté des parents d'élèves (mes garçons sont au lycée) ou alors en tant qu'ancienne lycéenne (ça date un peu ...).

Professeur : Un métier que j'admire mais qui ne m'a jamais, jamais tentée, j'admire surtout les personnes qui l'exercent et particulièrement en collège ou en lycée. Ce que j'entends à la maison, de la part de mes ados, ne me fera pas changer d'avis sur mon orientation professionnelle (bon, OK de toute façon c'est un peu tard !).

Ce livre est intéressant, drôle, émouvant et facile à lire. 
 

Livre emprunté à la

     images.jpg

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 05:20
comment bien rater ses vacances Quatrième de couverture :
Cet été, Maxime a 17 ans. Il ne veut plus partir en vacances avec ses parents. Il préfère rester chez sa Mamie pour glander devant l'ordinateur. Tant pis pour lui. Il va vivre des journées délirantes !

Mon avis :
Voici un livre distrayant destiné aux adolescents.
J'ai passé un bon moment, l'auteur a truffé son roman d'humour et de jeux de mots, de références diverses et variées avec des notes de bas de pages pour nous éclairer.
Par moment, j'ai trouvé qu'il y avait presque trop d'humour, il faut dire que je suis bien meilleur public pour rire (ou pleurer d'ailleurs ...) devant un film que devant un livre. Certains passages sont quand même assez émouvants. 

Maxime est plutôt sympa, il a des préoccupations d'adolescent tout en étant responsable et impliqué.

La chute de cette histoire est surprenante et très bien amenée, cela m'a plu.

L'avis de Mister G.(15 ans) : Une histoire qui pourrait être réelle, elle est très actuelle. Il y a des choses de la vie de tous les jours qui sont marrantes. 
 

Livre emprunté à la
     images.jpg

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 05:20
La muette Quatrième de couverture :
L'amour fusionnel d'une adolescente pour sa tante muette, l'amour passionné de celle-ci pour un homme tournent au carnage dans l'Iran des mollahs. Chahdortt Djavann fait un récit court, incisif et dénué de tout artifice. Écrite dans un cahier, par une adolescente de 15 ans en prison, La Muette est une histoire qu'on n'oublie pas.

Mon avis :

Waouh ! Voici un livre qui se lit d'une traite, il est assez court et je n'en ai fait qu'une bouchée.

Une adolescente de 15 ans raconte dans un cahier ce qui l'a menée en prison ainsi qu'à la pendaison qui l'attend le lendemain.

J'ai trouvé cette histoire poignante, touchante et assez bouleversante. Il ne fait pas bon être une femme en Iran. Lapidation, pendaison, mariage forcé, domination des hommes et de plus c'est une toute jeune fille qui nous raconte cela.

J'ai beaucoup aimé ce livre, j'ai eu du mal à savoir si c'était une fiction ou non, car l'auteur fait tout pour nous faire penser à une histoire vraie. C'est vraiment bien fait et tout ceci ne peut laisser insensible.

J'avais vu ce livre sur quelques blogs et il était rangé dans les coups de coeur des bibliothécaires, je ne regrette pas de l'avoir emprunté.  
 

Livre emprunté à la
   images.jpg

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 05:20

 

Défi des 1000

Dans la main du diable  
   d'Anne-Marie Garat 

Un seul livre pour ce bilan mais 1000 pages !!!!!!



Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans Challenge
commenter cet article
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 11:00

 

 

Je vous souhaite à tous une belle fête de Noël et
de bonnes retrouvailles familiales !!!!!!!!!!!

 

noel15.gif

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans Un peu de tout
commenter cet article
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 05:20
Dans les pas d'Ariane Quatrième de couverture :
Unique héritière de sa tante Ariane, Anne Nogaro s'est installée envers et contre tous dans la maison qu'elle lui a léguée. Son choix est sans appel, elle va mettre tout en oeuvre pour redonner vie à cette propriété nichée entre forêt et océan, le berceau des Nogaro. Avec l'aide de son frère Jérôme, elle transforme peu à peu la demeure en chambres d'hôtes, au grand dam de Paul, son mari, qui refuse de vivre dans cet endroit reculé et la quitte. Malgré la crise que traverse son couple, Anne tente de se construire une nouvelle existence.

Son projet prend forme en dépit des embûches, et la jeune femme apprécie de plus en plus le soutien chaleureux que lui apporte Julien, vétérinaire associé au cabinet de son mari, un ami de toujours. Fortuitement, elle trouve dans les affaires personnelles de sa tante un carnet de notes, qui se révèle être la suite de son journal intime. Elle en entame la lecture, et c'est alors qu'elle découvre des révélations inquiétantes à propos de sa famille... Que faire de ces secrets ? Doit-elle les dévoiler ? Détruire l'unité familiale au nom de la vérité ?  

Mon avis :

Ce roman est la suite du Testament d'Ariane que j'ai lu le mois dernier, j'ai retrouvé les personnages de cette histoire avec plaisir d'autant plus que je n'avais pas eu le temps d'oublier ce qui s'était passé dans le premier tome.

Ce livre est tout aussi facile à lire que le premier, j'ai passé un agréable moment même si le plaisir de la découverte était un peu moins grand.

Certains personnages sont attachants et d'autres vraiment détestables, Anne fait preuve d'une grande volonté pour s'en sortir alors que son mari ne l'a pas du tout soutenue dans ses projets.

J'ai à nouveau beaucoup aimé les descriptions de cette fameuse maison ainsi que de la région dans laquelle elle se trouve et d'ailleurs je trouve que cette histoire ferait un bon téléfilm, on visualise très bien les scènes en lisant le livre.

Une lecture très facile qui m'a fait du bien après un livre sur lequel j'avais traîné bien trop longtemps.
 

Livre emprunté à la
   images.jpg
 Rentrée littéraire 2011 18
Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 05:20

Challenge la nouvelle   

Concerto à la mémoire d'un ange    
   d'Eric Emmanuel Schmitt

Le goût sucré des pommes sauvages
    de Wallace Stegner

L'orme du Caucase
    de Taniguchi

Nuits retroussées à Venise
    de Nadine Monfils

Les sangliers
    de Véronique Bizot

Le goût âpre des kakis
    de Zoyâ Pirzâd

La gande entourloupe
     de Roald Dahl
 

Voici un challenge pour lequel je ne pensais pas lire autant de livres,
c'est donc plutôt une réussite.

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans Challenge
commenter cet article
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 05:20
L-oeil-du-temoin.jpg

Quatrième de couverture :
Dans la chaleur de l'été, Noé observe les environs à travers son télescope. Ce qu'il y voit le glace... En haut du pré, une femme est assassinée sans qu'il parvienne à identifier le meurtrier ! Seuls témoins, Noé et son amie Vague doivent découvrir le coupable avant qu'il ne les retrouve...

Mon avis :

C'est le nom de l'auteur qui m'a fait choisir ce livre lors de la dernière opération masse critique chez Babelio. J'avais lu peu de temps avant Du domaine des murmures et je voulais voir ce qu'elle écrivait pour les jeunes.

Je n'ai pas été déçue par ce livre, j'ai pris du plaisir à le lire, certains passages m'ont fait sourire, j'ai été surprise par un rebondissement de l'histoire.

Certains personnages, comme la grand-mère de Noé, sont assez drôles. Je me suis prise au jeu de cette enquête, on ne pouvait pas deviner la chute avant la surprise finale.

Je vais maintenant essayer de le faire lire à mes ados pour avoir un avis du public à qui est destiné ce roman.

L'avis de Mister G.(15 ans) : Tout s'enchaîne bien et je n'avais pas envie de m'arrêter de lire. 

Livre reçu en partenariat avec
    Babelio : Merci !
 

 

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

Au fond de l'eau
  de Paula Hawkins

     

Dans les forêts de Sibérie
   de Sylvain Tesson (livre audio)   

         

Pour me suivre sur Facebook :          
Les pages de lecture de Sandrine        
     

Emprunts à la bibliothèque

Romans
Les petites filles  
    de Julie Ewa

 

Challenges en cours

    

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture