8 août 2010 7 08 /08 /août /2010 04:20

mon père n'est pas mort à VeniseQuatrième de couverture :

Marianne découvre parmi les archives de son père un étrange carnet.

 Il contient des pages entières d’avis de recherche découpés dans des journaux.

 Avec ces filles perdues qu’il faut bien retrouver, cela devient aussi l’histoire de Marc, le détective engagé par Marianne.

Et puis il y a les pères, partout. comme des ombres inquiétantes.

Ces pères qui ont traversé 68 et qui n’ont transmis à leurs enfants, pour se défendre, qu’un certain goût pour la liberté…

 

Mon avis :

C'est Marianne qui initie l'histoire en trouvant un carnet dans les affaires de son père. Mais ensuite c'est Marc qu'on suit à la recherche de toutes ces filles dont les avis de recherche sont dans ce fameux carnet.

C'est une histoire de père, Marc divorcé qui a deux filles, Marianne qui a un père mourant et toutes ces filles disparues dont on découvre un pan de vie en même temps que Marc.

C'est agréable à lire, mais je n'ai pas spécialement accroché à l'histoire. C'est surtout une histoire qui fait réfléchir sur le rôle et la place du père dans la vie de ses filles essentiellement.

C'est un peu dérangeant de se dire que tant de choses peuvent se passer en fonction de ce qui se vit dans les familles.

C'est un peu décousu, entre des bouts de la vie de Marianne et son métier qui la fait voyager en train,  la vie de Marc et la vie des filles disparues.

Je me suis posée des questions : où se situe le père de mes enfants dans tous ces pères différents qui peuvent exister, où se situe mon père et quelle influence a-t-il eu sur ma vie ? Il y a de nombreuses façons d'être père, et nous sommes chacune influencée par ce que nous avons vécu avec le nôtre.

J'ai une impression mitigée sur ce livre et je n'arrive pas trop à déterminer pourquoi. 

 Livre voyageur de Liliba pour qui c'est un très beau moment de lecture.

PERSO1.gif

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai moyennement aimé
commenter cet article

commentaires

Manu 08/08/2010 08:18


J'ai adoré "La libraire a aimé" mais ce roman-ci semble susciter des avis plus mitigés.


Sandrine(SD49) 08/08/2010 08:37



J'attends La libraire a aimé en livre voyageur ;-)))



clara 08/08/2010 08:13


Un livre que peut-être chacun ressentira d'une façon différente selon son propre vécu...


Sandrine(SD49) 08/08/2010 08:36



sans doute comme Le crieur de nuit...



mango 08/08/2010 07:59


Dans mon billet sur ce livre j 'ai écrit aimer le point de départ du roman mais beaucoup moins le côté trop résumé du récit! D'ailleurs si j'ai dû me relire pour me souvenir, c'est que ce n'est pas
bon signe!


Sandrine(SD49) 08/08/2010 08:36



je crains que cela ne me fasse pareil



Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

Comment vivre en héros ?
  de Fabrice Humbert

 

Pour me suivre sur Facebook :          
Les pages de lecture de Sandrine        
     

Emprunts à la bibliothèque

Romans
Les orages de l'été
    de Tamara McKinley

 

Fidèle au poste 
   d'Amélie Antoine

 

Le sourire des femmes 
    de Nicolas Barreau

 

 

 

Challenges en cours

    

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture