12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 05:20
Je-vais-beaucoup-mieux-que-mes-copains-morts.jpg Quatrième de couverture : 
On ne disparaît pas impunément d'une maison de retraite avec des pensionnaires qui ont pris la poudre d'escampette. La jeune Blanche, animatrice de l'atelier d'écriture, complice malgré elle, le sait bien. L'improbable gang en cavale est mené par un petit bout de femme en fauteuil roulant, une septuagénaire qui perd gentiment la boule, et deux papis flingueurs armés d'un pétard et d'une canne de mousquetaire. 
 

Ces vieux-là gardent le poing levé et sont décidés â faire danser encore un peu le monde sous leurs pieds. Une utopie du troisième âge, dont les héros ne sont ni sages ni assoupis. 
Subtil, drôle et désinhibé, Je vais beaucoup mieux que mes copains morts insuffle un ébouriffant vent de liberté, à rebours des préjugés.  

 

Mon avis : 
Blanche est animatrice dans une maison de retraite, pour son atelier d'écriture elle demande aux résidents qui participent de partager des objets, des émotions. De fil en aiguille on en apprend un peu plus sur chacun d'entre eux, sur leurs souvenirs, sur leurs vies, leurs désirs.

Blanche aussi a des émotions, des douleurs, des souvenirs à partager.

Ces retraités ont l'air plutôt calmes et gentils mais ... une drôle de surprise attend Blanche. A partir de ce moment, cela devient un peu loufoque et pas très réaliste mais j'ai aimé.

J'ai lu ce livre presque d'une seule traite, cela m'a rappelé les quelques séances de lecture que j'avais faites avec une amie dans une maison de retraite. A partir de textes ils nous évoquaient leurs souvenirs. Ça partait parfois un peu dans tous les sens comme dans l'atelier de Blanche dont il est question dans ce livre.

Certains passages sont émouvants et le ton m'a paru assez juste. J'ai été un peu surprise au début par les nombreuses scènes de la vie sexuelle de Blanche mais elles ont leur explication par la suite.

J'ai retrouvé des pensées que pouvaient avoir mes grands-parents qui ont vécu très longtemps, ils avaient encore le désir et l'envie de beaucoup de choses mais pas toujours l'énergie et les capacités physiques qui correspondaient.

Voici une photo qui illustre très bien ce livre, je l'aime beaucoup, j'ai fait des recherches pour savoir si je pouvais la publier mais je n'ai rien trouvé. Elle avait été partagée sur FB avec ce titre : "L'età dell'uomo, vista dal di dentro, è eterna giovinezza." Hugo Von Hofmannsthal, Il libro degli amici, 1922

Photo-personnes-agees.jpg

 

Livre offert par mon mari,
la semaine dernière,
en clin d'œil à mon travail en
maison de retraite
noel cadeaux007

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 16/02/2012 12:23

Une très belle photo. Ce livre me tente, après "le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire".

Sandrine(SD49) 16/02/2012 19:19



J'ai préféré celui-ci ;-)



Violette 13/02/2012 11:15

c'est mignon comme tout que ton mari t'offre des livres! Le sujet ne me passionne pas mais... ?? La photo est magnifique!

Sandrine(SD49) 13/02/2012 20:50



C'était une vraie surprise ce cadeau, j'étais très touchée ! 



Géraldine 12/02/2012 20:21

Un livre qui me tente beaucoup à force de le voir sur la blogo. je note.

Sandrine(SD49) 13/02/2012 09:14



Un de plus ! 



Manu 12/02/2012 18:46

Peut-être une bonne idée cadeau pour ma belle-mère qui fait aussi de la lecture en maison de retraite :-)

Sandrine(SD49) 12/02/2012 19:12



Why not ! 



sylire 12/02/2012 17:21

J'adore le titre !

Sandrine(SD49) 12/02/2012 19:11



C'est un bon début ;-D



Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

Au fond de l'eau
  de Paula Hawkins

     

Dans les forêts de Sibérie
   de Sylvain Tesson (livre audio)   

         

Pour me suivre sur Facebook :          
Les pages de lecture de Sandrine        
     

Emprunts à la bibliothèque

Romans
Les petites filles  
    de Julie Ewa

 

Challenges en cours

    

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture