26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 04:20

fleur de neige

Quatrième de couverture : (censurée par mes soins !) 

Dans la Chine du XIXe siècle, le destin de deux jeunes filles est lié à tout jamais. Fleur de Lis, fille de paysans, et Fleur de Neige, d'origine aristocratique, sont nées la même année, le même jour, à la même heure. Tous les signes concordent : elles seront laotong, âmes sœurs pour l'éternité. Les deux fillettes grandissent, mais si leur amour ne cesse de croître, la vie s'acharne à les séparer. [...] 

L'amitié sacrée des deux femmes survivra-t-elle au fossé que le destin a creusé entre elles ?  

Mon avis :
Ce livre est une mine d'informations sur la vie des femmes chinoises au XIXème siècle, il est extrêmement bien documenté et de ce fait très intéressant.

Une des traditions les plus marquantes est bien sûr celle des pieds bandés, plus qu'une tradition c'est une véritable torture que de bander les petits pieds de fillettes de cinq, six ou sept ans. Faites une recherche google si cela vous dit de voir le résultat en image, c'est terrible ! Et après imaginez-vous marchant avec de tels pieds toute votre vie, pas question de faire de grands exploits.
"Le but était que mes orteils et mon talon finissent par se rejoindre, aménageant entre eux une fente tout en dégageant mon gros orteil, sur lequel j'allais prendre appui pour marcher." p.39

Non seulement ils sont bandés mais il leur faut marcher encore et encore pour accentuer l'efficacité du procédé. 
"Un jour, au cours d'une ènième traversée de la pièce j'entendis soudain un bruit sec : l'un de mes orteils venait de se briser." p.44

La petitesse des pieds est un gage de richesse et de qualité, seules les servantes ont des grands pieds.
"La taille de mes pieds allait déterminer la qualité de mon mariage." p.51

Et quelle déveine quand la naissance d'un enfant amène une fille dans la famille  car il faut la nourrir jusqu'à l'âge adulte alors que c'est sa belle-famille qui en profitera par la suite.
Les circonstances de ces drames importent peu, car nul n'aime évoquer la perte d'un enfant, même lorsqu'il s'agit d'une fille.' p.61

Dans cette histoire, j'ai découvert ce lien particulier qui peut exister entre deux femmes depuis leur plus jeune âge, elles s'aiment, se disent tout et créent un lien vraiment particulier. Fleur de lis et Fleur de neige avaient beaucoup de points communs (jour de naissance, taille des pieds ...) qui les ont conduites a devenir laotong l'une pour l'autre.
"Le lien du laotong est le fruit d'une décision personnelle, entre deux jeunes femmes qui se jurent une affection et une fidélité éternelles." p.66

Les relations familiales envers les filles sont assez particulières, pour preuve le dialogue ci-dessous entre Fleur de Lis et sa mère le jour de son départ de la maison familiale. Et bien sûr la jeune fille se marie sans jamais avoir rencontré son futur époux.
"- Une femme n'a pas la moindre valeur, tant qu'elle n'a pas quitté son village, lança ma mère.
- Au revoir, maman, psalmodiai-je en retour. Merci d'avoir élevé une fille dénuée de mérite et d'attraits." p.164

Toute leur vie est soumise aux rites, aux traditions, aux cérémonies, tous ces préceptes leur sont inculqués depuis leur plus tendre enfance.
"Mais aussi profonde que fût mon ignorance, je savais au moins une chose : c'est qu'on n'enfreint pas la tradition sans en payer un jour le prix." p.249

J'ai passé presque toute la vie de Fleur de Lis à ses côtés, j'ai vécu sa jeunesse, son adolescence, son mariage, la naissance de ses enfants, des moments plus ou moins difficiles, certains passages sont vraiment prenants.

C'est un livre dense que je suis contente d'avoir lu.

Il me manque un je ne sais quoi pour avoir un avis beaucoup plus enthousiaste mais j'ai pourtant vraiment apprécié ce livre. 

Lecture commune avec Liliba et Mango !

Swap à 2 pal 

Livre issu de ma

  imagesCAFSFWL3.jpg
Livre que m'a offert XL lors de l'opération impulse à laquelle j'ai participé peu de temps après la création de mon blog fin 2009.

Challenge petit bac
Catégorie végétal 

Avec ce livre je termine ma sixième ligne complète du challenge Petit Bac ! 
  

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article

commentaires

la mere poule 23/08/2011 08:27


Ayé, tu m'avais donné envie de lire ce livre, je viens de le terminer et je te remercie car j'ai passé un agréable moment lecture !


Sandrine(SD49) 23/08/2011 08:31



Ah ça me fait plaisir ce que tu me dis là ;-D



Joelle 17/08/2011 18:59


Je l'avais noté à cause de l'histoire et du pays ... j'avoue que je ne connais pas grand chose à la vie des femmes chinoises à cette époque (ou à n'importe quelle autre période d'ailleurs !). J'ai
juste un peu peur du côté "dense" !


Sandrine(SD49) 17/08/2011 20:04



dense mais agréable à lire, cela ne rebute pas du tout



pom' 15/08/2011 08:46


très grand moment de lecture avec des passages dures et inoubliables


Sandrine(SD49) 15/08/2011 10:33



Un vie pas facile c'est sûr



Anne(De poche en poche) 10/08/2011 19:42


Je n'ai rien lu de cette auteure pourtant ce titre et "Le pavillon des pivoines" me tentent bien mais adolescente, j'ai lu presque la totalité des livres de Pearl Buck dont les histoires étaient
assez similaires. De plus, j'adorais cette écrivain ; j'ai donc peur de me retrouver dans le même style. Quoiqu'avec 30 ans d'intervalle, l'écriture de l'auteure peut être complètement différente.


Sandrine(SD49) 11/08/2011 18:52



J'ai lu aussi des Pearl Buck à une époque, je n'en garde pas de souvenir précis



Alicia 08/08/2011 22:20


Je n'ai jamais entendu parler de ce roman, mais ton avis me donne grandement envie de le découvrir ! :] Je prends note.


Sandrine(SD49) 09/08/2011 07:24



Très très insctructif mais pas rébarbatif



Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

Comment vivre en héros ?
  de Fabrice Humbert

 

Pour me suivre sur Facebook :          
Les pages de lecture de Sandrine        
     

Emprunts à la bibliothèque

Romans
Les orages de l'été
    de Tamara McKinley

 

Fidèle au poste 
   d'Amélie Antoine

 

Le sourire des femmes 
    de Nicolas Barreau

 

 

 

Challenges en cours

    

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture