21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 04:20

 Cette main qui a pris la mienne

Quatrième de couverture : (censurée par mes soins !) 

Récompensé par le très prestigieux Costa Book Award, un somptueux roman, bouleversant et sensible, où s'entremêlent des voix aussi émouvantes que troublantes pour évoquer les relations maternelles, la force des liens du sang et le pouvoir destructeur des non-dits.

Lexie a accompli son rêve : rejoindre Londres pour y devenir journaliste. Insolente, sûre d'elle, la jeune femme évolue triomphalement dans le fougueux Soho des sixties, menant de front sa vie professionnelle et de mère célibataire. Jusqu'au jour où le destin se rappelle à elle...

Quarante ans plus tard, Elina, une jeune artiste d'origine finnoise, vient de mettre au monde son premier enfant. Un accouchement qui a failli lui coûter la vie et dont le souvenir obsédant menace de détruire son couple. Car, depuis la naissance, son mari, Ted, se comporte de façon très étrange, [...]

Un secret qui unit intimement Lexie et Elina...  

Mon avis :

J'ai été un peu déçue par ce livre d'autant plus que j'avais aimé "Quand tu es parti" et "L'étrange disparition d'Esme Lennox" du même auteur.

Deux histoires de femmes : voila tout ce que je savais avant de commencer ce livre, c'est pour cela que j'ai censuré la quatrième de couverture, pas besoin d'en savoir plus.

Le lien entre ces deux histoires de femmes s'est fait pour moi aux deux tiers du livre, mais peut être suis-je passée à côté d'indices sans les voir ? Du coup cela m'a paru un peu long même si l'histoire est plutôt agréable à lire.

J'ai été plus touchée par l'histoire de Lexie, à la fin des années cinquante il ne devait pas être simple d'être une femme indépendante et libre. J'ai trouvé ce personnage plutôt sympathique et dynamique.

Les chapitres sur Elina et Ted m'ont moins accrochée. Ces deux personnages ont un comportement un peu surprenant, on apprend un peu à la fois ce qui a traumatisé Elina pendant son accouchement.

J'ai préféré le dernier tiers du livre qui voit arriver des révélations auxquelles je ne m'attendais pas.  

Merci à Babelio, livre reçu grâce à la dernière opération masse critique. Et merci aussi aux Editions Belfond. 

  

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai moyennement aimé
commenter cet article

commentaires

Géraldine 25/05/2011 15:01


J'étais tentée, d'ailleurs, je l'avais aussi coché sur Babelio. Mais je vais attendre d'avoir lu d'abord La disparition... que j'ai dans ma PAL.


Sandrine(SD49) 25/05/2011 17:45



Bonne idée !



anjelica 25/05/2011 08:57


J'avais adoré 'Quand tu es parti', un peu moins "Esmé" car j'y ai retrouvé la même construction dans le récit.
toutefois, celui-ci me tente quand même, je le lirais donc un jour lorsque ma PAL aura baissé !


Sandrine(SD49) 25/05/2011 11:47



sacrée PAL !!!!!



Alex-Mot-à-Mots 23/05/2011 15:47


Pas fan de sa plume, même si j'avais aimé la dispartition d'Esme Lennox.


Sandrine(SD49) 23/05/2011 19:35



j'avais aimé les deux autres que j'ai lus



Christine 23/05/2011 14:19


Le thème me plaisait bien mais en lisant ton billet je suis septique, je ne sais pas quoi faire, de toute façon il ne sera pas dans mes priorités


Sandrine(SD49) 23/05/2011 14:26



Certains avis sont excellents, il faut le lire pour se faire sa propre idée



Leiloona 23/05/2011 07:26


Un roman aux billets différents : parfois on adore, parfois on a du mal. Cela m'intrigue toujours, et me donne envie de découvrir ce livre. Enfin, là, j'ai assez de livres pour tenir un an. :P


Sandrine(SD49) 23/05/2011 14:24



Alors à dans un an pour ton billet ;-D



Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

Comment vivre en héros ?
  de Fabrice Humbert

 

Pour me suivre sur Facebook :          
Les pages de lecture de Sandrine        
     

Emprunts à la bibliothèque

Romans
Les orages de l'été
    de Tamara McKinley

 

Fidèle au poste 
   d'Amélie Antoine

 

Le sourire des femmes 
    de Nicolas Barreau

 

 

 

Challenges en cours

    

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture