25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 23:05
Ce que je peux te dire d'elles Quatrième de couverture : 
Un matin, très tôt. Le téléphone sonne. Blanche n’aime pas ça : les coups de fil au petit matin n’annoncent jamais rien de bon. Cette fois, pourtant, c’est une bonne nouvelle : Violette a accouché dans la nuit d’un petit garçon. Blanche est bouleversée : elle ne savait même pas que sa fille était enceinte. Et puis un garçon, le premier au bout de cette lignée de filles, quelle histoire…
Dans le train qui la mène de Toulouse vers 

Paris, le trac au cœur, Blanche relit les carnets de moleskine destinés à Violette où, remontant le temps, elle a essayé de se souvenir de tout, tout ce qu’elle peut lui dire d’elles. Mais Violette l’attend-elle encore au bout de ce chemin à la fois heureux et cabossé ?
Portés par une écriture ultrasensible, où sous l’apparente douceur du cocon familial gronde la violence des sentiments, on est entraînés dans l’histoire de Blanche, celle de quatre générations de femmes, des années 1950 à nos jours. De la minuscule bicoque d’un petit village des Pyrénées aux ateliers de la maison Balaguère, haute couture, à Toulouse, Blanche recrée ce petit monde que les accidents de la vie, et certains choix, ont rendu presque exclusivement féminin.
Il y a d’abord Anna, la grand-mère, qui a élevé ses trois petites-filles, Angèle, Justine et Babé, tôt privées de mère. 
Angèle, la mère de Blanche, la magnifique, brillante et si fragile Angèle, journaliste à La Dépêche du Midi ; Justine l’indépendante, la féministe, la couturière aux doigts de fée qui, partie de rien, va créer sa propre maison et devenir la coqueluche des élégantes Toulousaines ; la douce et vaillante Babé, pilier de cette famille bien peu conventionnelle dans laquelle grandit Blanche. Sans père [...] mais avec trois mères, avant de devenir, à son tour, la mère sans homme de Violette…
Chaleureux et coloré comme une promenade dans la Ville rose (ou comme une collection de Justine…), le roman de cette tribu de femmes émancipées avant l’heure explore avec autant de tendresse que d’acuité toute la complexité des liens maternels.
 

Mon avis : 
Globalement j'ai passé un assez bon moment avec ce livre, les sujets abordés sont ceux d'une époque un peu révolue : émancipation, contraception mais d'autres toujours d'actualité, histoire de famille, de mères, de sœurs, de deuil.
L'écriture de l'auteur est agréable et les pages défilent sans difficulté.
Ces femmes sont toutes différentes, un passé commun les rassemblent et le lien qui les unit est vraiment fort.
Vers le milieu du livre j'ai eu une impression de longueur, je me suis demandé si elles allaient 
se sortir de leurs problèmes et pourtant je ne pouvais quand même pas les quitter. 

Le petit plus c'est la couverture que j'aime beaucoup et qui est vraiment en rapport avec une partie de l'histoire.

Livre reçu dans le cadre de Masse Critique
         Merci Babelio ! 

Challenge régions
Challenge des régions
      Midi-Pyrénées 

                                Masse critique janvier 2013

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai moyennement aimé
commenter cet article

commentaires

canel 05/03/2013 21:00

A lire !! toi qui a des grandes filles !
Je me voyais tour à tour dans la maman et dans la fille... Je me suis promis de le relire régulièrement.
Un délice de lecture, en plus.

Sandrine(SD49) 05/03/2013 21:03



Je viens de vérifier, je l'ai lu,je l'ai noté 4/5 et je ne m'en souviens plus du tout..... 



canel 05/03/2013 15:17

Mouiiii, déçue aussi (par le style, surtout, je pense). La fin a fait gagner un point à "ma note"...
J'ai largement préféré son précédent 'Les lits en diagonale' (quoi, je radote !?)...
As-tu lu 'La noce d'Anna' de Nathacha Appanah ? la fin m'y a fait penser. Un superbe livre.

Sandrine(SD49) 05/03/2013 20:59



Le titre dont tu parles me dit vaguement qque chose mais très vaguement....



titoulematou 03/03/2013 12:17

Bonjour,
J'ai acheté ce livre sur un coup de tête, c'est la jaquette qui m'a attiré en premier, puis le résumé et j'ai pas été déçue. j'ai adoré,( pourtant je m'aperçois que je n'ai pas publié d'article
dessus.... mystère j'étais persuadée de l'avoir fait)à découvrir

Sandrine(SD49) 03/03/2013 20:59



Un bon achat alors !



Alex-Mot-à-Mots 03/03/2013 11:56

La couverture me rappelle celle du roman-fleuve d'Anna Gavalda.

Sandrine(SD49) 03/03/2013 20:59



oui tu as raison je m'étais fait la même réflexion



Géraldine 02/03/2013 21:34

J'ai vu cette couv dans pas mal d'endroits et n'avait pas encore eu la curiosité de lire la 4ème de couv. Pas plus tentée que cela. Surtout quand tu dis "un assez bon moment". Pour moi, ce n'est
pas assez pour retenir un livre.

Sandrine(SD49) 03/03/2013 10:17



oui, assez bon c'est tout à fait ça !



Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

Au fond de l'eau
  de Paula Hawkins

     

Dans les forêts de Sibérie
   de Sylvain Tesson (livre audio)   

         

Pour me suivre sur Facebook :          
Les pages de lecture de Sandrine        
     

Emprunts à la bibliothèque

Romans
Les petites filles  
    de Julie Ewa

 

Challenges en cours

    

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture