15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 18:13

...

 

Quatrième de couverture :
"Au temps d'avant, avant tout ça, avant ce que je vais raconter et le reste, c'était le bonheur, la vie sans se l'expliquer. Si l'on me demandait "Comment ça va ?" je répondais toujours "Ça va !". Du tac au tac. Le bonheur, ça t'évite de réfléchir. C'est par la suite que je me suis mis à considérer la question. À esquiver, à opiner vaguement du chef. D'ailleurs, tout le pays s'y était mis. Les gens ne répondaient plus que par "Ça va un peu". Parce que la vie ne pouvait plus aller complètement bien après tout ce qui nous était arrivé."

Avant, Gabriel faisait les quatre cents coups avec ses copains dans leur coin de paradis. Et puis l'harmonie familiale s'est disloquée en même temps que son «petit pays», le Burundi, ce bout d'Afrique centrale brutalement malmené par l'Histoire.

Plus tard, Gabriel fait revivre un monde à jamais perdu. Les battements de coeur et les souffles coupés, les pensées profondes et les rires déployés, le parfum de citronnelle, les termites les jours d'orage, les jacarandas en fleur... L'enfance, son infinie douceur, ses douleurs qui ne nous quittent jamais.

Mon avis : 
Qu'il est difficile de donner son avis sur un livre qui est encensé partout...
Je m'attendais à être touchée par ce roman mais l'écriture de l'auteur a fait que je suis restée un peu hermétique à l'histoire. Je n'ai pas été réellement émue par ce que je lisais.

J'ai quand même été attendrie par la vie de Gaby et ses copains, leur vie insouciante.
En revanche, c'est la partie sur la guerre à laquelle je n'ai pas trop accroché. Je ne sais pas si cela vient de l'écriture mais je n'ai pas été tellement touchée par cette partie du texte.

Après cette presque déception, j'ai eu une sacrée surprise durant les dernières pages, c'est l'homme adulte qui parle et non le petit Gaby de l'histoire. Ces pages sont écrites avec les tripes et cela se sent, c'est magnifique et poignant. 

J'ai maintenant bien envie de découvrir la version audio lue par l'auteur.  Peut-être cette version me fera-t-elle changer d'avis.

Livre issue de ma PAL-Cadeau

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai moyennement aimé
commenter cet article

commentaires

Liliba 29/12/2016 14:54

Toujours pas lu... mais on en a tant parlé que je vais attendre un peu...

Sandrine(SD49) 30/12/2016 18:27

Tu fais bien ;-)

Geneviève 21/12/2016 19:30

Heureusement que nous ne sommes pas tous d'accord! J'ai été touchée et bouleversée par ce récit, par la tonalité et l'émotion de ce roman relatant une enfance en apparence très détachée de la tragédie rwandaise. C'est ce décalage pour moi qui donne la force de ce texte par moment terrifiant et par moment insouciant.

Sandrine(SD49) 23/12/2016 09:50

Tu en parles très bien ! tu devrais ouvrir un blog ;-) Joyeuses fêtes et à bientôt, biz

sylire 17/12/2016 13:43

Il est possible effectivement que la version audio apporte un plus.

Sandrine(SD49) 19/12/2016 19:22

Je l'espère ;-)

krol 16/12/2016 23:54

Je fais paraître mon article bientôt, je n'ai pas du tout aimé !!!

Sandrine(SD49) 19/12/2016 19:21

Ah enfin ! Ca m'énerve quand il n y a que de bons avis

gambadou 16/12/2016 20:15

Difficile de lire un livre si encensé, tu en attendais peut-être trop ?

Sandrine(SD49) 19/12/2016 19:16

certainement, il y a tellement d'avis positifs

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La maison des hautes falaises
  de Karen Viggers    

 

Pour me suivre sur Facebook :          
Les pages de lecture de Sandrine        
     

Emprunts à la bibliothèque

Romans
Les orages de l'été
    de Tamara McKinley

 

Fidèle au poste 
   d'Amélie Antoine

 

Le sourire des femmes 
    de Nicolas Barreau

 

 

 

Challenges en cours

    

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture