13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 14:32
En attendant Bojangles d'Olivier Bourdeaut

...

Quatrième de couverture :
Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n'y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.

Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c'est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C'est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mlle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l'appartement. C'est elle qui n'a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.

Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l'inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.

L'amour fou n'a jamais si bien porté son nom.

 

Mon avis : 
Avant de commencer ce livre je ne connaissais pas la chanson Mr Bojangles (à prononcer à l'anglaise et pas en français comme je le pensais). Dès que celle-ci a été évoquée je l'ai donc écoutée, je pensais qu'elle allait être rythmée et entraînante mais pas du tout.

En revanche la vie des parents du narrateur est vraiment extravagante et au début j'ai aimé la façon de raconter de ce petit garçon, originale et vive.

Ses parents le font vivre dans un tourbillon de fantaisie, d'extravagance à l'extrême. 

Et voilà, c'est cet extrême qui m'a dérangée et malgré les avis enthousiastes lus un peu partout je vais encore être le vilain petit canard mais j'assume.

Et une fois de plus, les histoires déjantées ne sont vraiment pas faites pour moi.  

On se demande où sont les adultes pour cet enfant ! La frontière est mince entre fantaisie et folie, mais trop c'est trop et je dois avouer que j'ai plutôt survolé la deuxième moitié de ce livre.

Au final ce n'est pas une histoire gaie, pas du tout, l'aspect festif cache une grande détresse.

J'avais trouvé la couverture plutôt attirante avec son petit côté rétro.

 

Les avis de Sylire, Gambadou et Alex.

 

Livre prêté par une amie

       

 


       Catégorie spectacle


       Catégorie objet

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans Je n'ai pas aimé
commenter cet article

commentaires

Herpé 19/04/2017 04:33

Sans grande fantaisie,devenant vite pesant, et finalement bien surfait. On est loin de Boris Vian (de son invention langagière) auquel certains esprits toujours prompts à opérer des rapprochements hasardeux ont voulu comparer ce roman,.

Sandrine(SD49) 19/04/2017 21:21

Très fantaisiste pour moi jusqu'à l'excès

Noukette 23/05/2016 18:39

Ce n'est pas une histoire gaie non, loin de là... C'est justement ce que j'ai aimé dans ce roman décalé au charme fou...!

Sandrine(SD49) 23/05/2016 20:19

Alors c'est trop décalé pour moi ;-)

Manika 19/05/2016 22:52

J'appréhende cette lecture après tout ce qu'on en a dit !

Sandrine(SD49) 20/05/2016 19:18

Tu verras bien

Antigone 18/05/2016 16:07

Ton avis ressemble à celui de Gambadou... Moi j'ai pris ce récit comme une fable... alors j'ai moins fait attention au réalisme et à la tristesse. C'est amusant ces ressentis tellement différents.

Sandrine(SD49) 18/05/2016 20:15

oui cela me surprend toujours que les avis puissent être aussi différents mais c'est intéressant

Saxaoul 17/05/2016 18:43

Je ne suis pas certaine que ce livre soit pour moi. En tous cas, le bouche à oreille a bien fonctionné pour ce premier roman et ça, c'est une bonne chose.

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

Nuit
  de Bernard Minier  

 

Pour me suivre sur Facebook :          
Les pages de lecture de Sandrine        
     

Emprunts à la bibliothèque

Romans
Les orages de l'été
    de Tamara McKinley

 

Fidèle au poste 
   d'Amélie Antoine

 

Le sourire des femmes 
    de Nicolas Barreau

 

 

 

Challenges en cours

    

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture