22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 10:27
Camille, mon envolée de Sophie Daull

...

Quatrième de couverture : 
Dans les semaines qui ont suivi la mort de sa fille Camille, 16 ans, emportée une veille de Noël après quatre jours d'une fièvre sidérante, Sophie Daull a commencé à écrire.
Écrire pour ne pas oublier Camille, son regard «franc, droit, lumineux», les moments de complicité, les engueulades, les fous rires ; l'après, le vide, l'organisation des adieux, les ados qu'il faut consoler, les autres dont les gestes apaisent... Écrire pour rester debout, pour vivre quelques heures chaque jour en compagnie de l'enfant disparue, pour endiguer le raz de marée des pensées menaçantes.
Loin d'être l'épanchement d'une mère endeuillée ou un mausolée - puisque l'humour n'y perd pas ses droits -, ce texte est le roman d'une résistance à l'insupportable, où l'agencement des mots tient lieu de programme de survie : «la fabrication d'un belvédère d'où Camille et moi pouvons encore, radieuses, contempler le monde».

 

Mon avis : 
Lu d'une traite car je savais que c'était un beau texte mais un texte dur, sur un sujet sensible. 

L'auteur a perdu sa fille chérie, sa fille unique en quatre jours d'une terrible fièvre sans savoir ce qui terrassait ainsi Camille ni l'issue funeste de ce combat.

Un texte empli d'amour et de peine profonde qui  a serré le cœur de la maman que je suis.

L'auteur a écrit ce texte pour faire son travail de deuil mais plus exactement par "devoir de fidélité" p.64, c'est une jolie formule. Sophie Daull a voulu commencer à écrire juste une semaine après l'enterrement de sa fille pour transmettre tout ce qui était encore bien frais dans son esprit.

Les chapitres alternent la maladie, le décès, la préparation des obsèques et d'autre part la vie qui s'écoule durant l'écriture de ce livre. Au départ ce texte n'était pas écrit pour être publié.

Cela sonne juste et c'est terriblement poignant. 

Un livre pour lequel il faut bien choisir son moment ...

 

Livre prêté par une amie
      
 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article

commentaires

danielle 12/01/2016 13:36

L'auteure, aux multiples talents n'est pas dans le pathos.
J'ai aimé cette oeuvre, car ce n'est ni celle d'un psy, ni autre scientifique.
Cette mère et fille attachante pourra rebondir, car elle a les armes pour se battre et faire son travail de deuil.
La vie de Camille fut courte, mais très riche, quelle complicité avec sa maman.

Sandrine(SD49) 12/01/2016 19:41

C''est très juste

Une ribambelle 29/11/2015 11:41

J'avais vu l'auteur à LGL mais je suis bien incapable de lire un tel livre.

Sandrine(SD49) 01/12/2015 18:47

Ce sujet est effectivement terrifiant

Manika 28/11/2015 10:57

UN très beau livre en effet un bel hommage à sa fille beaucoup aimé aussi mais comme tu dis il faut être prêt.

Sandrine(SD49) 28/11/2015 17:15

je suis contente de voir qu'il t'a plu également

Alex-Mot-à-Mots 26/11/2015 11:09

Ma libraire me l'avait conseillé, mais le sujet m'a fait peur.

Sandrine(SD49) 28/11/2015 17:15

je peux comprendre, un sujet bouleversant

Pativore 23/11/2015 14:40

Pas fan de ce genre de roman habituellement, j'ai finalement beaucoup aimé celui-ci !

Sandrine(SD49) 23/11/2015 18:55

Comme quoi !

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

Nuit
  de Bernard Minier  

 

Pour me suivre sur Facebook :          
Les pages de lecture de Sandrine        
     

Emprunts à la bibliothèque

Romans
Les orages de l'été
    de Tamara McKinley

 

Fidèle au poste 
   d'Amélie Antoine

 

Le sourire des femmes 
    de Nicolas Barreau

 

 

 

Challenges en cours

    

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture