19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 15:56
Si c'est un homme de Primo Levi

...

Quatrième de couverture : 
"On est volontiers persuadé d'avoir lu beaucoup de choses à propos de l'holocauste, on est convaincu d'en savoir au moins autant. Et, convenons-en avec une sincérité égale au sentiment de la honte, quelquefois, devant l'accumulation, on a envie de crier grâce.
C'est que l'on n'a pas encore entendu Levi analyser la nature complexe de l'état du malheur.
Peu l'ont prouvé aussi bien que Levi, qui a l'air de nous retenir par les basques au bord du menaçant oubli : si la littérature n'est pas écrite pour rappeler les morts aux vivants, elle n'est que futilité." (Angelo Rinaldi.)

 

Mon avis : 
J'ai lu ce livre parce que mon fils l'a lu il y a quelques mois.
J'ai lu ce livre parce qu'il est allé visiter Auschwitz il y a quelques semaines.
J'ai lu ce livre parce que je voudrai que ma fille de 17 ans le lise aussi et je voulais savoir si je pouvais le lui conseiller.
Et surtout j'ai lu ce livre parce qu'il ne faut pas oublier !!!! surtout pas ! 

"Il est impossible d'aller plus bas : il n'existe pas, il n'est pas possible de condition humaine plus misérable que la nôtre. Plus rien ne nous appartient : ils nous ont pris nos vêtements, nos chaussures, et même nos cheveux;..." p.34

Une des choses qui a été marquante pour mon fils durant cette visite, même si tout l'a été, c'est cette pièce vitrée et fermée qui contient deux tonnes de cheveux. Et il a été frappé par la réalité que cela donnait à toutes ces personnes qui les portaient.

"La loi du Lager disait : 'mange ton pain, et si tu peux celui de ton voisin' " p.250

Je n'ai pas retrouvé le passage où Primo Levi explique qu'ils avaient faim et froid à un tel point qu'il aurait fallu inventer de nouveaux mots pour l'exprimer.

Et un autre passage où il dit qu'ils avaient tellement froid en hiver que la faim passait au second plan, mais dès que l'hiver se terminait c'est la faim qui prenait le dessus. 

Ce sont les plus débrouillards qui s'en sortaient plus ou moins, pour les autres c'était la mort assurée.

Il est toujours aussi poignant de lire un livre sur la vie d'un camp de concentration.
Je n'ai pas appris énormément de choses nouvelles sauf la libération du camp alors qu'il ne restait plus que ceux qui étaient malades à l'infirmerie.

Un livre contre l'oubli et pour le souvenir. Important !

Ci-dessous la photo de l'entrée, là ouù arrivaient les trains, et une photo des couchettes.

 

Livre issu de ma 

   

 

Si c'est un homme de Primo Levi

...

Si c'est un homme de Primo Levi

...

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article

commentaires

lasardine 11/07/2015 18:33

La fin m'avait tellement marquée!! C'était le premier récit du genre où je lisais quelques chose sur le "tout de suite après"...

Sandrine(SD49) 14/07/2015 14:06

Un livre à lire c'est certain

Miss Alfie 22/06/2015 11:43

Je pense que c'est un livre à lire, un indispensable, mais il faut un peu de recul et de maturité pour le comprendre. La fin du lycée peut être un premier moment, avec la possibilité de le relire plus tard, pour mieux saisir...

Sandrine(SD49) 23/06/2015 08:09

On va le garder ce livre c est certain et je vais le proposer à ma grande de 24 ans cet été quand elle viendra

Alex-Mot-à-Mots 21/06/2015 19:00

Une visite qui doit être marquante.

Sandrine(SD49) 23/06/2015 08:08

Il a beaucoup aimé et c était très intéressant

gambadou 21/06/2015 12:03

Un livre qui m'a beaucoup marquée aussi. Je l'ai lu adulte, il faut un certain recul pour le lire.

Sandrine(SD49) 21/06/2015 17:56

C'est bien aussi que les grands ados le découvrent

sylire 21/06/2015 11:12

C'est un livre qui m'a beaucoup marquée. D'ailleurs j'ai un autre livre de l'auteur dans ma PAL qu'il faudrait que je lise et qui raconte ce qui s'est passé pour Primo Levi après la libération des camps.

Sandrine(SD49) 21/06/2015 17:55

Cela ne doit pas facile de se réaclimater après une telle épreuve

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

Nuit
  de Bernard Minier  

 

Pour me suivre sur Facebook :          
Les pages de lecture de Sandrine        
     

Emprunts à la bibliothèque

Romans
Les orages de l'été
    de Tamara McKinley

 

Fidèle au poste 
   d'Amélie Antoine

 

Le sourire des femmes 
    de Nicolas Barreau

 

 

 

Challenges en cours

    

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture