12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 22:01

                                                

Quatrième de couverture :
Amanda O'Toole, soixante-quinze ans, a été retrouvée morte à son domicile, les quatre doigts de la main droite minutieusement amputés. Bien que Jennifer White, sa voisine, soit sa meilleure amie, c'est sur elle que se portent tous les soupçons : elle s'est disputée avec Amanda peu avant sa mort et son passé de chirurgien orthopédiste la désigne comme l'auteur de ce meurtre.

Mais Jennifer est atteinte de la maladie d'Alzheimer et ne sait pas elle-même si elle est coupable. 

Du brouillard de sa conscience tour à tour lucide et confuse émerge le récit du drame et les figures de tous ceux qui y sont mêlés : sa fille, Fiona, et son fils, Mark, ambigu comme son père, Amanda, bien sûr, ou encore Magdalena, la garde-malade dévouée mais qui a enfoui certains secrets, elle aussi.
Est-ce Jennifer qui a tué Amanda et lui a ainsi mutilé la main ? Pour quelle raison ? Finira-t-elle par retrouver dans sa mémoire malade des révélations sur ce crime ? Avec une personnalité aussi imprévisible et tourmentée, la vérité ne peut être simple.

 

Mon avis : 
Jennifer, chirurgienne orthopédiste renommée, est atteinte de la maladie d'Alzheimer, elle est soupçonnée d'avoir tuée son amie Amanda et de lui avoir tranché quatre doigts. Mais où est la vérité puisque Jennifer n'est pas capable de se souvenir de ce qu'elle fait.

La recherche du coupable n'apparait qu'en toile de fond de ce roman dans lequel on découvre plutôt la maladie de Jennifer ainsi que son évolution.

J'ai beaucoup aimé ce livre, je me suis vraiment attachée à Jennifer, celle-ci est en général très lucide sur son passé et par intermittence sur son présent.

"Et j'ignore les deux femmes dans ma cuisine, deux êtres parmi la multitude envahissante de ces étrangers que je connais à peine, qui prennent leurs aises dans ma maison, avec ma personne." p .131

Cette maladie entraîne de réelles difficultés de communication et complexifie sérieusement les relations familiales. Le lecteur découvre petit à petit quelle fut la vie de Jennifer, ses relations avec Amanda la victime ainsi qu'avec les membres de sa famille.

"J'essaie de suivre le nouveau conseil affiché dans la cuisine : Profitez du moment J'y suis bien obligée. Je n'ai plus d'autres choix maintenant." p.141

Cette maladie c'est "la mort de l'esprit", qu'il doit être difficile d'apprendre plusieurs fois la mort d'un proche !  

Jennifer a aussi des éclairs de lucidité qui lui permettent parfois des vrais échanges avec d'autres.

"Certaines choses demeurent. Je fais ce que Carl, mon ami neurologue, suggère et je fouille ma mémoire. Vois ce qui émerge, dit-il. Vois où ça t'emmène. Entraîne tes neurones." p.175

En revanche, certaines personnes se confient à Jennifer pour se soulager car ils savent qu'elle va oublier.

Certains passages sont cocasses malgré tout et m'ont fait sourire, comme certains résidents de mon travail me font parfois sourire, je leur trouve un côté attendrissant. Evidemment ce ne sont pas des membres de ma famille et cela ne doit pas du tout faire le même effet, j'en suis bien consciente.

Je suis très contente de cette découverte, un très bon moment de lecture !

 

L'avis de Mrs B.

 

      Livre prêté
       par 
Enna.
        Merci !       

  

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article

commentaires

Cynthia 14/04/2014 22:36

Je pense que beaucoup de gens s'attendaient à un polar (parce que présenté ainsi) et ont donc été déçus. Car le sujet principal de ce roman est bien la maladie ?

Sandrine(SD49) 15/04/2014 07:41

oui cela parle surtout de la maladie, et c'est vraiment bien mais je ne m'attendais pas à un polar donc je n'ai pas été déçue

Laurence (Lolotte) 13/04/2014 18:59

Je passe, j'ai encore investi ce WE, beaucoup plus que je ne peux lire !!

Laurence (Lolotte) 13/04/2014 21:03

Non c'est sur mais je ne peux pas m'en empêcher !

Sandrine(SD49) 13/04/2014 19:56

Est ce bien raisonnable ?

sylire 13/04/2014 18:16

Pourquoi pas. Ce n'est pas trop violent ?

Sandrine(SD49) 13/04/2014 19:56

ah non, pas du tout, enfin juste un meurtre et des doigts coupés mais on ne s'y attarde pas trop ;-)

Liliba 13/04/2014 16:10

Oh une histoire avec Alzheimer, ça m'intéresse !!

Sandrine(SD49) 13/04/2014 19:55

On se rend bien compte de l'évolution de la maladie

enna 13/04/2014 09:24

je suis contente qu'il t'ait plu! ce n'est pas vraiment un polar mais une histoire humaine qui fait réfléchir sur la mémoire. (mais ELLE l'a classé en polar/thriller)

Sandrine(SD49) 13/04/2014 19:55

je ne l'ai pas mis dans le challenge thriller/polar, pour moi ce n'en est pas un. Merci bcp pour le prêt. G. n'accroche pas trop avec Les impliqués je crois...

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

Au fond de l'eau
  de Paula Hawkins

     

Dans les forêts de Sibérie
   de Sylvain Tesson (livre audio)   

         

Pour me suivre sur Facebook :          
Les pages de lecture de Sandrine        
     

Emprunts à la bibliothèque

Romans
Les petites filles  
    de Julie Ewa

 

Challenges en cours

    

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture