5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 23:06
Quatrième de couverture : 

« La crise. On ne parlait que de ça, mais sans savoir réellement qu’en dire, ni comment en prendre la mesure. Tout donnait l’impression d’un monde en train de s’écrouler. Et pourtant, autour de nous, les choses semblaient toujours à leur place. J’ai décidé de partir dans une ville française où je n’ai aucune attache, pour chercher anonymement du travail… J’ai loué une chambre meublée.
Ce livre raconte ma quête, qui a duré presque six mois, de février à juillet 2009. »      
Florence Aubenas

Parce qu’elle sait éviter l’emphase comme l’apitoiement, Fabienne Loriaux parvient avec talent à restituer au récit de Florence Aubenas sa percutante vérité.

Mon avis : 
Ce livre ne m'avait pas du tentée à sa sortie, je craignais qu'il soit trop journalistique. Ce n'est pas du tout le cas et il s'écoute comme un roman ou presque. 

La lectrice est vraiment parfaite et le ton donné est vraiment juste. 

J'ai eu le cœur serré tout au long de cette lecture pour ces femmes (essentiellement) qui ont des emplois précaires et même très précaires. Ces femmes qui ont parfois presqu'autant de temps de route que de travail effectif, dont le travail n'est pas reconnu et même franchement méprisé.
Elles ne peuvent rien dire de peur de perdre ces quelques heures de ménage, souvent tôt le matin ou tard le soir.

Florence Aubenas a pris le parti de l'immersion totale et on sent un grand attachement et un grand respect envers toutes les personnes rencontrées. Elle le dit très bien d'ailleurs dans l'entretien à la fin de ce livre audio.

A l'écoute de ce livre, je me suis souvent dit Mais de quoi se plaint-on ? Je me suis aussi sentie très privilégiée avec mon contrat reconduit à nouveau pour un an dans des conditions de travail qui n'ont rien à voir avec celles rencontrées dans ce livre.

Ma conclusion sera : Bravo à Florence Aubenas !

 

 Livre prêté
  par Enna.
        Merci !       


          Catégorie lieu
  
       Basse Normandie

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai beaucoup aimé
commenter cet article

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 09/03/2014 11:01

J'avis été déçue à sa lecture. Trop journalistique, justement.

Sandrine(SD49) 11/03/2014 09:07

C'est ce qui me faisait peur, mais mon impression a été différente de la tienne

azlu 08/03/2014 18:02

Venez lire les meilleurs poèmes d’amour !

Laurence (Lolotte) 07/03/2014 18:11

Ce livre est dans la PAL depuis sa sortie ... j'attends toujours le bon moment mais ta critique me motive !

Sandrine(SD49) 08/03/2014 18:27

Tu peux le remonter sur le dessus de la pile !

Astrid 07/03/2014 15:31

Je l'ai lu et malheureusement je n'ai rien découvert car ce genre de contrat je connaissais (maintenant je ne travaille plus) mais mon mari est au chômage depuis un peu plus d'un an et c'est encore pire. Faut voir ce qu'on lui propose (travailler 2 voire 3 jours à l'essai sans être payé pour voir ce qu'il vaut). Les patrons se permettent tous les droits cela devient terrible

Sandrine(SD49) 08/03/2014 18:26

Je crois qu'on sait tous que cela existe hélas

clara 07/03/2014 05:21

mon ressenti a été l'inverse. Comment en étant journaliste peut-on "découvrir" cette France qui peine à joindre les deux bouts?

Sandrine(SD49) 08/03/2014 18:24

Ce n'était sans doute pas une découverte totale, on sait tous ce que cela existe mais le vivre de l'intérieur doit donner une autre dimension à la vie de tous ces gens

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

Le sourire des femmes
  de Nicolas Barreau

 

Pour me suivre sur Facebook :          
Les pages de lecture de Sandrine        
     

Emprunts à la bibliothèque

Romans
Les orages de l'été
    de Tamara McKinley

 

Fidèle au poste 
   d'Amélie Antoine

 

Le sourire des femmes 
    de Nicolas Barreau

 

 

 

Challenges en cours

    

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture