19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 23:05
Quatrième de couverture :
L'expédition scientifique de l'Astrofant dans les contrées antarctiques était de calibre standard, avec au programme un petit supplément ludique : envoyer dans le ciel de minuit le 31 décembre 2000 un feu d'artifice depuis le pôle Sud pour célébrer l'avènement du nouveau millénaire. Du gâteau.
Prétendre que tout a dérapé sur les pentes d'un iceberg quelconque serait trop facile - et très en-deçà de la vérité.
Mika Biermann est parvenu à retracer la chronique de cette nef des dingues dans un récit polyphonique parfaitement givré qui inaugure d'éblouissante manière le roman d'aventures du XXIe siècle.

Mon avis :
Quelle est la part de vérité, quelle est la part d'invention ? Peu importe, j'ai apprécié cette lecture. Basée sur la véritable histoire de l'expédition de l'Astrofant dans l'Antarctique.
Ce récit a différentes origines : le chef de l'expédition, les carnets du cuisinier, le journal du 1er officier.

L'aventure et ses péripéties commencent sur les chapeaux de roue et j'ai accroché rapidement à cette histoire. "En seulement quelques jours, l'Antarctique, fidèle à sa réputation, nous avait menés au seuil de l'anéantissement" p.24

Mais quel froid !!!!! Les scènes en extérieur sont ... glaçantes. L'explication de l'évolution de la température corporelle (vers le bas bien sûr) et ses conséquences sont terribles.

J'ai beaucoup aimé le récit du cuisinier qui est très humoristique et ironique. Il est, la plupart du temps, bien au chaud dans sa cuisine. "Je ne sais pas quel est l'idiot qui s'est occupé des courses, mais je n'ai trouvé que des paquets de nouilles alphabet. Quand on disséquera nos cadavres, le médecin légiste pourra probablement lire l'avenir dans nos entrailles" p.31

Il est clair que ceux qui rentreront de cette expédition ne seront pas intacts physiquement ni même psychologiquement.

Cette aventure est rythmée, le livre est assez court et je n'en ai fait qu'une bouchée.

Je n'aurais certainement jamais lu ce livre s'il n'avait fait partie de la sélection pour le prix littéraire Inter-CE (Cézam). Je l'ai emprunté sans conviction aucune, persuadée que ce serait encore un abandon... Comme quoi ! 

 

Livre emprunté à la 
     images.jpg


Catégorie couleur

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai bien aimé
commenter cet article

commentaires

sylire 21/02/2014 20:30

Ah chouette, celui-là ne m'attirait pas de trop mais ton avis me fait bien plaisir. De mon côté, je suis en train de lire cinq femmes chinoises et ça me plait beaucoup. Vite lu aussi.

Sandrine(SD49) 22/02/2014 18:02

Pas fini cinq femmes chinoises, je crois que j'attendais autre chose

Alex-Mot-à-Mots 21/02/2014 15:41

Je dois avouer que le sujet ne m'aurait pas tenté non plus.

Sandrine(SD49) 22/02/2014 18:01

il faut dire que l'aventure démarre assez vite avec un évènement marquant

kp78 21/02/2014 09:32

Je ne connais pas ce livre mais je le note. Tu en parles très bien. Ma curiosité est titillée.

Sandrine(SD49) 22/02/2014 18:01

Merci pour ce gentil commentaire

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

Maléfices 
    de Maxime Chattam        

 

Trop de bonheur
  de Alice Munro                    
   (livre audio)                                                                  

 

 

         

Sur Facebook :          
Les pages de lecture de Sandrine        
     

Emprunts à la bibliothèque

Romans
Hortense     
    de Jacques Expert

 

Cœur-Naufrage
  de Delphine Bertholon

 

DVD

Memento    

 

 

 

Challenges en cours

    

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture