4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 23:05
Quatrième de couverture :
Parfois, la nuit, je n’arrive pas à dormir. À cause d’une dent cassée, des hématomes, de la peur. Avant, dans la rue, ou au foyer d’État, il fallait se défendre et se battre ou se cacher. Ici, au camp d’entraînement, je mange à ma faim. Je ne suis pas seul. Il y a Guimbarde, Oleksandr, Aaron qui ne ment jamais, dont j’admire la fierté. Il y a même une fille, Alina, qui est peut-être la plus courageuse de nous tous. Le week-end, des riches désœuvrés font trois cents kilomètres pour venir nous voir. Pour voir des enfants pratiquer le MMA, le combat ultime, un cocktail de tous les arts martiaux et de tous les sports de lutte. 

Quand le sommeil ne vient pas, j’appelle mes licornes. Celles dont ma mère me racontait l’histoire. Elles sont belles, blanches et caressantes. Un jour, j’irai les rejoindre.

Mon avis : 
Pavlo est dans un camp où on apprend aux enfants à se battre.
"Pour fabriquer un bon enragé, rien de tel que l'arbitraire, car si on se plie aux punitions lorsqu'on sait les avoir méritées, c'est tout autre chose de subir des brimades alors qu'on était dans son droit." p.22

Mais il n'est pas un orphelin comme les autres, il a eu une vie avant, une vie de famille, des parents qui aimaient les livres, lui racontaient des histoires. 
"C'est pour ça aussi que rien ne remplace les livres. Parce qu'ils permettent de se créer ses propres images. Chaque lecteur aura une vision différente d'une scène lue. Tandis que les films, eh bien, les films, les images y sont déjà prêtes, il ne reste qu'à les avaler, prémâchées, comme la becquée des oisillons, et pour tout le monde, ces images sont les mêmes." p.54-55 

C'est sans doute encore plus difficile pour lui que pour les autres et pourtant il est bien obligé de s'adapter à ce nouveau monde.
"
C'était une autre vie. Comme si j'étais mort, et ressuscité dans un monde avarié." p.145

Ce livre est sombre, noir et violent. Des adultes entraînent des enfants pour des combats présentés comme un spectacle. Cela est révoltant mais ces enfants n'ont pas le choix, leur survie dépend de leur capacité à se battre.

Quelques petites lueurs apparaissent de temps en temps mais c'est vraiment sombre et la fin est à l'image de tout le livre.

Ignare que je suis, je n'imaginais pas du tout que ce genre de chose puisse exister, hélas si ! 
 

Livre emprunté à la 
     images.jpg

       Catégorie animal

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai moyennement aimé
commenter cet article

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 06/01/2014 10:23

Ca a l'air noir de chez noir.....

Sandrine(SD49) 06/01/2014 20:15

oui, très

Tiphanie 05/01/2014 16:29

Je t'ai taguée pour le tag du blogueur convivial ;)

Sandrine(SD49) 06/01/2014 20:15

J'ai vu ça et je suis très touchée... mais je n'honore pas toujours les tags que je reçois, alors je t'en remercie beaucoup mais je ne vais pas le faire et j'espère que tu ne m'en voudras pas

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

Dans les prairies étoilées
    de Marie-Sabine Roger   

 

Un appartement à Paris
   de Guillaume Musso (livre audio)   

         

Pour me suivre sur Facebook :          
Les pages de lecture de Sandrine        
     

Emprunts à la bibliothèque

Romans
Dans les prairies étoilées    
    de Marie-Sabine Roger

 

Sauveur et fils saison 3
     de Marie-Aude Murail

 

BD

Boule à zéro T4 Docteur Zita
   de Ernst et Zidrou

 

 

 

Challenges en cours

    

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture