26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 23:06

Tess croyait avoir trouvé le mari idéal en la personne de Jim Beckett, un policier jouissant d'une excellente réputation dans la petite ville de Williamstown, Massachusetts.
Mais deux ans après le mariage, elle découvre l'horreur : son époux a assassiné, dans des circonstances effroyables, plusieurs femmes. Tess n'a d'autre choix que de le dénoncer à la justice.

En attendant d'être jugé, Jim est placé dans un quartier de haute sécurité. Le jour où, tuant deux gardiens, il parvient à s'évader, il n'a plus qu'une idée en tête : retrouver celle qui l'a trahi.

Et lui rappeler qu'ils sont unis, quoi qu'il arrive, jusqu'à ce que la mort les sépare...

Vraiment trop long à démarrer, pourtant les romans de cet auteur sont en général assez rythmés. Ce n'est donc pas le cas de celui-ci, j'ai du en lire une petite centaine de pages et encore ....

 

Avoir... Comme avoir 22 ans.

Être... Comme être sans attaches.

Prendre... Comme prendre une décision.

Tailler... Comme tailler la route.

Rester... Comme rester vivant.

 

Je pense que je ne devais pas être dans le bon état d'esprit quand j'ai commencé ce livre, je n'ai pas accroché du tout à ce voyage qu'entreprend l'auteur. Il part avec deux amis suite au décès de son père, il avait déjà perdu sa mère et son frère dans des circonstances similaires.
Je crois que je préfère cet auteur quand il écrit des fictions.

 

« Petite Boîte d’Os » est la fille du pasteur d’une communauté vivant sur les bords d’un lac nordique. Elle grandit dans les senteurs d’algues et d’herbe séchée, et devient une adolescente romantique aux côtés de son amie Blanche. Elle découvre l’amour avec le vieux Joseph, revenu au pays après le « Déluge », enveloppé d’une légende troublante qui le fait passer pour cannibale. 
Dans ce monde à la beauté trompeuse, se profile le spectre d’un passé enfui où vivaient des oiseaux, une espèce aujourd’hui disparue. 

Le lac, d’apparence si paisible, est le domaine où nagent les cochons fluorescents, et au fond duquel repose une forêt de cercueils, dernière demeure des habitants du village. 
Une histoire d’amour fou aussi poignante qu’envoûtante, un roman écrit comme un conte, terriblement actuel, qui voit la fi n d’un monde, puisque l’eau monte inexorablement et que la mort rôde autour du lac…

Ce village est vraiment bizarre, avec ses cochons fluorescents, ses morts dans le lac, des ethnologues qui viennent voir ses habitants comme une curiosité et son personnage principal qui s'appelle Petite boîte d'os...
Un petit livre très court mais trop bizarre pour moi, j'ai calé à la moitié, je n'avais plus envie de continuer, je ne voyais pas trop où tout ceci allait me mener. 

 7/12

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans Je n'ai pas pu finir
commenter cet article

commentaires

Tiphanie 02/12/2013 21:52

Dommage pour le Blondel, je l'ai beaucoup aimé.

Sandrine(SD49) 03/12/2013 19:48

Le moment choisi pour lire un livre entre en ligne de compte dans un avis

Alex-Mot-à-Mots 28/11/2013 10:43

Ca m'arrive aussi. Je n'ai plus de honte, maintenant à lâcher un livre quand il ne me plait pas.

Sandrine(SD49) 29/11/2013 08:11

C'est l'un des droits des lecteurs (cf Daniel Pennac) et je ne me prive pas quand je ne prends pas de plaisir durant ma lecture

krol 28/11/2013 09:26

Je partage ton sentiment sur le Blondel... Quant au Monde sans oiseaux, il m'attire bien, j'aime ce qui est étrange !

Sandrine(SD49) 29/11/2013 08:11

alors Monde sans oiseaux te plaira sûrement

jerome 28/11/2013 07:20

Moi j'ai adoré Monde sans oiseaux mais c'est tellement spécial que je peux comprendre ton abandon.

Sandrine(SD49) 28/11/2013 07:41

En général je ne raffole pas de ce qui est spécial

Noukette 27/11/2013 18:04

Je te rejoins pour le Blondel, je n'en avais d'ailleurs pas parlé sur le blog... Par contre, dommage pour Monde sans oiseaux, un coup de cœur pour moi. Tu manques quelque chose en n'allant pas au bout de cette lecture, si, si ! ;-)

Sandrine(SD49) 27/11/2013 19:59

bon si j'ai le courage je retournerai faire un petit tour dans ce monde sans oiseaux....

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

Comment vivre en héros ?
  de Fabrice Humbert

 

Pour me suivre sur Facebook :          
Les pages de lecture de Sandrine        
     

Emprunts à la bibliothèque

Romans
Les orages de l'été
    de Tamara McKinley

 

Fidèle au poste 
   d'Amélie Antoine

 

Le sourire des femmes 
    de Nicolas Barreau

 

 

 

Challenges en cours

    

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture