28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 23:06
Quatrième de couverture :
« L'amour, ce mot ne finit pas de bégayer en elle, violent et incertain. Sa profondeur, sa vérité ne cessent de lui échapper, depuis l'enfance, depuis toujours, reculant chaque fois qu'elle croit l'approcher au plus près, au plus brûlant. L'amour, un mot hagard. »

Tout en évocations lumineuses, habité par la grâce et la magie d'une écriture à la musicalité parfaite, Petites scènes capitales s'attache au parcours de Lili, née dans l'après-guerre, qui ne sait comment affronter les béances d'une enfance sans mère et les mystères de la disparition.

Et si l'énigme de son existence ne cesse de s'approfondir, c'est en scènes aussi fugitives qu'essentielles qu'elle en recrée la trame, en instantanés où la conscience et l'émotion captent l'essence des choses, effroi et éblouissement mêlés.

Mon avis : 
Lili a cinq ans au début du livre et nous allons la suivre par petites tranches de vie pendant quelques dizaines d'années.

Lili se retrouve malgré elle au sein d'une famille recomposée ce qui n'est pas très courant en cette période d'après-guerre. "Est-elle donc vouée à ne toujours occuper qu'un strapontin au fond du théâtre affectif de la famille ?"

Les relations avec son père sont compliquées. "Pourquoi fait-il preuve de tant de délicatesse quand il lui sert un grand vin, et de maladresse aussi blessante quand il lui parle de sa mère, et d'elle-même ?"

Ce livre n'est pas très gai, plusieurs drames jalonnent la vie de Lili, il va falloir qu'elle essaie de se construire.

"La liberté, comme l'amour, a un coût, celui de l'intranquillité, ni l'un ni l'autre ne sont jamais acquis".

J'ai surtout aimé tout ce qui se passe avant mai 1968, la jeunesse et l'adolescence de Lili. J'ai aimé ce que l'auteur en dit. Sa vie d'adulte m'a moins intéressée et j'y ai donc trouvé des longueurs.

En revanche, la toute fin du livre est chouette avec un passage sur un voyage en train durant lequel il se passe quelque chose d'original et qui m'a plu.
Un avis mitigé mais pas totalement négatif loin de là.

L'avis d'Enna, tout frais d'hier !

 

Livre  emprunté à la 
     images.jpg

 8/12

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sandrine(SD49) - dans J'ai moyennement aimé
commenter cet article

commentaires

Leiloona 08/12/2013 10:15

J'ai été embarquée par ce livre, mais pas au début, cela est venu lentement ... Jusqu'à l'aimer énormément.

Sandrine(SD49) 08/12/2013 11:06

Et moi c'est le contraire j'ai aimé dès le début crescendo puis de moins en moins.....

Noukette 01/12/2013 23:31

Je me suis délectée de chaque mot, chaque phrase !

Sandrine(SD49) 03/12/2013 19:44

J'aurais aimé qu'il en soit de même pour moi ;-)

Vive les bêtises 01/12/2013 20:24

Je rejoins ton avis : c'est très bien écrit mais finalement il manque quelque chose.

Sandrine(SD49) 03/12/2013 19:43

oui un petit quelque chose

Sous les galets 30/11/2013 10:26

Je devrais le recevoir le mois prochain, la gamme des avis sur ce livre passe du plus enthousiaste au plus mitigé. Tu n'as pas l'air plus emballée que ça quand même, je crains les longueurs dont tu parles (j'avais abandonné l'un des livres de Germain dont je ne voyais plus la fin), mais la trame me tente...

Sandrine(SD49) 01/12/2013 10:47

Je n'ai quand même pas eu envie de l'abandonner (au contraire d'Une part de ciel...) ;-)

sophie/vicim 29/11/2013 21:55

Je note !

Sandrine(SD49) 01/12/2013 10:46

Bien !

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

Comment vivre en héros ?
  de Fabrice Humbert

 

Pour me suivre sur Facebook :          
Les pages de lecture de Sandrine        
     

Emprunts à la bibliothèque

Romans
Les orages de l'été
    de Tamara McKinley

 

Fidèle au poste 
   d'Amélie Antoine

 

Le sourire des femmes 
    de Nicolas Barreau

 

 

 

Challenges en cours

    

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture